Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Joinville-le-Pont au jour le jour

Joinville-le-Pont au jour le jour

La vie locale sur les bords de Marne


Le maire oublié : Nicolas Lheureux (1793)

Publié par Benoit Willot sur 30 Janvier 2011, 00:09am

Catégories : #histoire

Nicolas Lheureux fut maire de La Branche-du-Pont-de-Saint-Maur, commune rebaptisée Joinville-le-Pont en 1831, mais il ne figure sur aucune des listes des maires de la commune publiées par les historiens ou les services municipaux. Les Archives du Val de Marne contiennent cependant, dans les registres d’état-civil de Joinville-le-Pont, la preuve qu’il a exercé la fonction en 1793, sans doute depuis novembre 1792. Il sera remplacé, sans doute en avril ou mai 1793, par Charles-Laurent Parvy (né en 1762). Avec un mandat qui aurait donc duré cinq mois, Nicolas Lheureux serait un des maires de Joinville à avoir exercé le moins longtemps, après Amélie Trayaud (Pcf), qui ne resta en fonction que deux mois en 1953.

Nicolas Lheureux (1731-1806) est blanchisseur. Il épouse d’abord Marie-Françoise Cloner puis se remarie avec Geneviève Grinot.

Après la création de la commune, qui se sépare de Saint-Maur-des-Fossés en 1790, il exerce des responsabilités politiques. En 1791, Nicolas Lheureux est prudhomme assesseur du juge de paix (magistrat suppléant). Il est membre du conseil général de la commune (conseiller municipal) et y exerce la fonction de trésorier. Le maire est Edme Lheureux, qui est probablement son frère (mais je n’ai pas de source certaine à ce sujet).

Le village compte 409 habitants au recensement de 1793. Il vit principalement du transbordement du bois, qui arrivait par flottage sur la Marne, et du passage du pont alors baptisé pont de Saint Maur et qui se situe au même emplacement que l’actuel pont de Joinville. Le transit par le pont justifiait qu’il y ait une importante garnison sur place, avec plus de cent hommes. Seul l’actuel centre de la commune est habité, les quartiers de Palissy et Polangis étant cultivés.

Le maire et ses trois adjoints sont élus pour deux ans par les « citoyens actifs », c’est-à-dire ceux qui paient des impôts, le premier dimanche après la Saint Martin en novembre. Mais les changements peuvent être fréquents, notamment en 1793.

Nicolas Lheureux meurt le 11 septembre 1806 à La Branche du Pont de Saint Maur. Il avait 75 ans. Edme Lheureux était décédé 8 ans plus tôt, en 1798.

1810.jpg Joinville, 1810

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents