Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Joinville-le-Pont au jour le jour

Joinville-le-Pont au jour le jour

La vie locale sur les bords de Marne


Les cantonales 2011 dans le Val-de-Marne

Publié par Benoit Willot sur 5 Octobre 2010, 23:06pm

Catégories : #élections

Si la réforme des collectivités locales actuellement en discussion au parlement va à son terme, les élections cantonales de mars 2011 seront les dernières sous cette forme.

Vingt-cinq des 49 cantons du Val-de-Marne sont concernés, mais pas Joinville-le-Pont où (comme dans les 23 autres) le scrutin a eu lieu en 2008.

Le conseil général compte 31 élus de gauche (dont 16 Pcf, 10 Ps, 2 Europe écologie, 1 parti de gauche, 1 MRC et 1 divers gauche) et 18 élus de droite (dont 17 Ump et 1 divers droite). Il est présidé par Christian Favier, élu (Pcf) de Champigny-Centre, dont le mandat est remis en jeu.

Le renouvellement de mars 2011 concerne 10 cantons détenus par le Pcf (Bonneuil, Champigny-Centre, Chevilly-Larue, Choisy-le-Roi, Fontenay-Est, Ivry-Est, Ivry-Ouest, Valenton, Villejuif-Est et Villejuif-Ouest), 5 par le Ps (Alfortville-Sud, Cachan, Créteil-Ouest, Créteil-Sud et Villeneuve-Saint-Georges), 1 par Europe écologie (Arcueil), 8 par l’UMP (Charenton, Chennevières, Maisons-Alfort-Nord, Maisons-Alfort-Sud, Nogent, Le Perreux, Saint-Maur-Ouest et Vincennes-Est) et 1 par un divers droite (Saint-Maur-Centre).

Il devrait y avoir du renouvellement, puisque 3 des 5 sortants socialistes ne se représentent pas. À droite, Nicolas Clodong, élu surprise lors d’un scrutin partiel en 2010 à Saint-Maur-Centre, se sait très menacé.

À Nogent, une compétition à droite paraît inévitable, avec l’entrée en lice de Bruno Morfin, ancien adjoint du maire Estelle Debaecker (Udf, 1995-1999), puis de Jacques Martin (Ump, 2001-2008). Ce dernier, élu du canton depuis 1988, entend se représenter et a obtenu l’investiture du parti Ump. Un autre concurrent viendra de son camp, la liste de Marc Arazi qui avait fait alliance avec lui au second tour en 2008 entendant être présente.

Le Nouveau centre, partenaire gouvernemental de l’Ump, s’est plaint dans un communiqué du 3 octobre 2010 du « refus de la fédération départementale UMP d'engager quelques discussions que ce soit. » La formation, dirigée dans le Val de Marne par Laurent Lafon, maire de Vincennes, ne compte actuellement aucun élu à l’assemblée de Créteil. Elle a décidé « d'une première vague d'investitures » pour des « candidats centristes » dans les cantons de Cachan, Ivry-Ouest, Valenton, Charenton-Saint-Maurice, Chennevières et Vincennes-Est. Ces trois derniers ont des élus Ump sortants.

Une intéressante synthèse a été faite sur les enjeux des élections cantonales de 2011 dans le Val de Marne sur le site Politiquemania en date du 8 août 2010.

Nous reviendrons dans un prochain article sur les candidats socialistes.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents