Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Joinville-le-Pont au jour le jour
  • Joinville-le-Pont au jour le jour
  • : Information sur Joinville-le-Pont et le Val-de-Marne, Politique, urbanisme, économie, emploi, environnement, culture, logement, sports, élections, vie locale
  • Contact

Recherche

Benoit Willot

Ancien conseiller municipal de Joinville le Pont (France, Val de Marne)

58 ans, chargé de mission dans un organisme d'emploi et de formation

benoitwillot@joinville-le-pont.info

 

Joinville-le-Pont au jour le jour est compatible avec tous les téléphones portables permettant un accès à internet :

10 décembre 2010 5 10 /12 /décembre /2010 00:05

 

Même si, selon le ministre de l’intérieur, Brice Hortefeux, «
il n'y a pas de pagaille », les rues de Joinville-le-Pont,
comme celles de toutes l’Île de France ont été particulièrement difficiles à
utiliser depuis mercredi 8 décembre 2010.

 

Un grand merci aux quelques agents territoriaux qui ont
travaillé avec ardeur, mais peu nombreux, sur les chaussées. Jeudi, la plupart
des axes principaux étaient praticables.

 

Il n’en était pas de même des trottoirs. Par exemple, l’accès
au quartier Vautier par l’avenue du président Kennedy était extrêmement
dangereux. Le sol gelé, une forte pente, pas une once de sel sur un axe très
fréquenté par les riverains qui veulent rejoindre le centre ville ou les
transports en commun : résultat, des chutes à la pelle, et quelques
contusions. Les plus hardis marchaient sur la chaussée : entre deux
risques, ils choisissaient d’espérer que les voitures roulant plus doucement
feraient peut-être plus attention à eux.

 

À Joinville comme ailleurs, on constate que la disparition
des fonctionnaires qui veillaient autrefois sur notre environnement a des
conséquences néfastes sur notre vie quotidienne.

DSCN0428

Partager cet article

Repost 0
Published by Benoit Willot - dans vie locale
commenter cet article

commentaires

La Canadienne 07/01/2011 09:53



Moi j'aimerais parler du danger que représente la passerelle RER qui longe la voie de la place Uranie au bas de l'escalier dont certaines marches sont ébréchées depuis le dégel de l'hiver
2009/2010. Plusieurs usagers se sont "cassés la figure". A qui incombe la réparation, le manque d'éclairage et l'entretien ? Lorsqu'on interroge la RATP ils nous disent que c'est la
ville de Joinville, et, pour l'inverse,  c'est la RATP. Qui croire ? Merci de votre réponse



Cinpisink 15/12/2010 00:44



Cinpisink s'en fout, de la neige. Il est au chaud, au soleil...



sablé 12/12/2010 19:32



Ce qui est bien avec le sable et le sel c'est que, lorsque la neige est fondue, il reste. Allée de la voute, là ou vous dites que pas un grain n'a été mis, ou peut portant y voir de longue
trainées de sables et de sel. Par contre votre mauvaise foie n'a pas fondue avec le redoux...dommage et merci a personnel communal qui, toute la nuit, a oeuvré pour que Joinville soit
pratiquable. Ce ne fut pas le cas partout.



Majorité silencieuse 10/12/2010 18:00



Il est tellement facile de stigmatiser les élus de la majorité (ce que souvent vous faites)et les services municipaux que vous oubliez de dire que les habitants sont tenus de "gratter et nettoyer
devant leurs propriétés" or j'ai pu constater, à certains endroits, que peu de citoyens se sont attelés à cette tâche.


Au fait M. Willot avez vous gratté devant votre porte ?



Articles Récents

Urbanisme

L’avis publié le 6 mars 2010 par le commissaire enquêteur sur la création de la zone d’aménagement concerté (Zac) des Hauts de Joinville et la modification du plan local d’urbanisme (PLU) liée à cette opération est devenu défavorable avec le refus, par la majorité municipale, d’accéder aux réserves obligatoires formulées dans ce document.

L’enquête d’utilité publique la modification du plan local d’urbanisme concernant plusieurs zones d’activités tertiaires a lieu du 15 février au 15 avril 2010. Elle a porté principalement sur l’augmentation de la possibilité de construire sur l’actuel parking de la gare RER. Mais elle concernait aussi d'autres zones de Joinville comme la zone cinématographique Charles Pathé, le terrain de l'usine Eaux de Paris et la rue des Platanes.

Elections européennes