Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Joinville-le-Pont au jour le jour
  • Joinville-le-Pont au jour le jour
  • : Information sur Joinville-le-Pont et le Val-de-Marne, Politique, urbanisme, économie, emploi, environnement, culture, logement, sports, élections, vie locale
  • Contact

Recherche

Benoit Willot

Ancien conseiller municipal de Joinville le Pont (France, Val de Marne)

58 ans, chargé de mission dans un organisme d'emploi et de formation

benoitwillot@joinville-le-pont.info

 

Joinville-le-Pont au jour le jour est compatible avec tous les téléphones portables permettant un accès à internet :

6 avril 2010 2 06 /04 /avril /2010 23:03

Tribune libre des élus de gauche de la liste Joinville en mouvement, parue dans « Joinville-le-Pont magazine » (avril 2010).

 

Le 13 février 2010, plusieurs associations de commerçants, d’entrepreneurs ou d’habitants de Joinville ont lancé une pétition. Elles estiment que le projet de la majorité municipale de supprimer le parking (toujours plein) de la gare RER de Joinville-le-Pont est contraire aux orientations politiques prônant l’usage des transports en commun.

Le projet est lié à la création d’un immeuble de bureaux sur l’actuel parking.

La suppression de cet équipement public entraînerait des difficultés pour les usagers venant en partie des communes voisines, mais aussi de tous les quartiers éloignés et mal desservis de Joinville, par exemple du quai de la Marne, du quartier des Bagaudes ou de Polangis.

Les rédacteurs de cet appel pointent le risque de deux effets pervers : soit les gens utiliseront davantage leurs voitures, soit ils stationneront ailleurs (où ils pourront) dans les rues de Joinville pour aller prendre le RER.

Les élus de gauche ont soutenu la pétition, qui exige le maintien d’un service public utile et nécessaire. Mi-mars, elle avait recueilli plus de 1200 signatures.

La suppression des 200 places du parking du RER de Joinville-le-Pont est d’autant plus inquiétante qu’elle va de pair avec le réaménagement de la rue Jean Jaurès, qui a également retiré une cinquantaine de places de stationnement toléré. Et elle précède le projet des Hauts de Joinville, qui entend également diminuer de manière drastique les places actuellement disponibles rue de Paris.

Les arguments des associations qui ont pris la plume pour demander que l’on reconsidère l’aménagement du site sont raisonnables : sans remettre en cause le projet d’immeuble, il semble tout à fait réaliste de prévoir le maintien d’un parking.

C’est pourquoi j’ai évoqué cette question lors du conseil municipal de février. Après l’avoir pourtant défendue en décembre, le maire a dû reconnaître deux mois plus tard que la disparition du parking, « ce n’est pas acceptable. »

Mais il se contente de proposer d’aménager un site distant de 800 mètres, sur le quai de la Marne et la rue Nouvelle…

Il est temps, comme les associations le demandent, de réétudier le projet pour trouver, en concertation, la meilleure solution pour tous.

 Benoit Willot

 

Retrouvez les anciennes tribunes libres sur la page : Tribunes libres de la liste Joinville en mouvement.

Partager cet article

Repost 0
Published by Benoit Willot - dans Hauts de Joinville
commenter cet article

commentaires

Silver GOLD 07/04/2010 15:44



La disparition de plus de 220 place de parking est une aberration.


Il y a déjà trop de voitures ventouses dans les quartiers proches de la gare RER.


La seule solution viable et rentable, est de faire réaliser par le promoteur 220 places de parking sous ses construction et de les mettre à la disposition de la ville.


Mais y a t'ils d'autres arrangements envisagés entre la Ville et le promoteur ??? A suivre de très près...



Sauquet 07/04/2010 13:23



 Je pense qu'un bus et/ou une navette permettrai(en)t de régler ce pb.



Articles Récents

Urbanisme

L’avis publié le 6 mars 2010 par le commissaire enquêteur sur la création de la zone d’aménagement concerté (Zac) des Hauts de Joinville et la modification du plan local d’urbanisme (PLU) liée à cette opération est devenu défavorable avec le refus, par la majorité municipale, d’accéder aux réserves obligatoires formulées dans ce document.

L’enquête d’utilité publique la modification du plan local d’urbanisme concernant plusieurs zones d’activités tertiaires a lieu du 15 février au 15 avril 2010. Elle a porté principalement sur l’augmentation de la possibilité de construire sur l’actuel parking de la gare RER. Mais elle concernait aussi d'autres zones de Joinville comme la zone cinématographique Charles Pathé, le terrain de l'usine Eaux de Paris et la rue des Platanes.

Elections européennes