Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Joinville-le-Pont au jour le jour
  • Joinville-le-Pont au jour le jour
  • : Information sur Joinville-le-Pont et le Val-de-Marne, Politique, urbanisme, économie, emploi, environnement, culture, logement, sports, élections, vie locale
  • Contact

Recherche

Benoit Willot

Ancien conseiller municipal de Joinville le Pont (France, Val de Marne)

58 ans, chargé de mission dans un organisme d'emploi et de formation

benoitwillot@joinville-le-pont.info

 

Joinville-le-Pont au jour le jour est compatible avec tous les téléphones portables permettant un accès à internet :

29 janvier 2010 5 29 /01 /janvier /2010 00:03

Michèle Sabban, vice-présidente du conseil régional d’Île de France (Ps) et présidente de l’Assemblée des régions d’Europe a lancé, le 15 janvier 2010, au cours d’une conférence de presse dans les locaux de la fédération du parti socialiste du Val de Marne, sa campgne pour les élections régionales de 2010.

Elle sera en effet dans le département la chef de file d’une liste, regroupant, derrière Jean-Paul Huchon, les socialistes, les radicaux de gauche du PRG, les chevènementistes du MRC et diverses personnalités.

Sa liste comprend, en septième position, Pétronilla Comlan-Gomez, adhérente à la section socialiste de Joinville-le-Pont.

Voici l’intégralité de l’allocution de Michèle Sabban le 15 janvier.

Sabban.jpg
« Vous imaginez combien ce moment est pour moi comme pour nous tous à la fois émouvant et excitant : lancer une campagne électorale, c’est faire montre de toutes ces énergies, de toutes ces volontés unies pour aider concrètement nos concitoyens. C’est aussi vous convaincre que nous sommes les plus compétents pour diriger et animer une Région capitale, Première Région d’Europe.

C’est l’occasion pour moi de vous présenter la liste Val-de-Marnaise que j’ai l’honneur de conduire, une liste qui représente le mouvement et le rassemblement. Nous n’avons pas simplement additionné des CV, nous avons rassemblé des femmes et des hommes à l’image de notre département, engagés, combatifs, généreux et altruistes. Je ne détaillerai pas le parcours de chacun mais je voudrais particulièrement insister sur quelques colistiers qui ont accepté de me rejoindre, engagés dans des luttes bien réelles qui construisent les évolutions de notre société.

Notre pays est en crise, économique, sociale mais aussi des valeurs et du vivre ensemble. Les Franciliens et les Val-de-Marnais subissent de plein fouet le chômage. Alors que le département et la Région n’ont de cesse de soutenir le service public : l’école, la santé, la Poste, les transports…, le gouvernement n’a qu’une seule réponse : notre mise sous tutelle. Il paraîtrait que nous ne serions pas de bons gestionnaires, que la dette du pays nous serait imputable. Rappelons les faits, ils sont têtus : 1 500 milliards d’euros de dettes pour l’Etat, 150 milliards d’euros de dette pour les 36 000 communes, les 22 régions et les quelque 100 départements, sans aucun déficit puisque la loi nous l’interdit !

Nous ne le laisserons pas passer les attaques en règle contre nos collectivités qui touchent déjà de plein fouet les plus démunis mais aussi toutes les classes moyennes.

Face à ces attaques en règle qui veulent mettre la Région sous tutelle, nous proposons de soutenir la création sous toutes ses formes : économique, technologique, scientifique, culturelle…

Cela passe d’abord par une aide concrète à l’emploi pour ceux qui sont laissés de côté ou fragilisés par la crise. Le contrat de continuité professionnelle permet une formation qualifiante et un complément de revenu pour permettre de retrouver une place dans le milieu professionnel. C’est grâce à la puissance de la Région Ile-de-France et à la synergie avec l’agence départemental d’investissement que nous combattrons cette injustice, cette crainte du chômage et de l’emploi précaire.

Dans ce drame quotidien, qui menace tout de suite la vie de millions de nos concitoyens, il faut accorder une attention toute particulière aux jeunes, touchés de plein fouet par la crise. Les contrats d’accès à la qualification permettent d’offrir une formation qualifiante et l’accès à une première expérience professionnelle.

L’autonomie des jeunes, c’est aussi bien sûr l’accès au logement. La Région et le Val de Marne travaillent main dans la main et financeront d’ici 2014 ;

Mes chers amis, vous le savez, il est un domaine qui nous concerne également tous, c’est celui de la santé. La période que nous vivons connaît une casse sans précédent des systèmes de protection sociale et accentue les inégalités à l’accès aux soins. C’est pour cela que la Région, véritable bouclier social, proposera de prendre en charge les mutuelles des jeunes de moins de 25 ans, sous conditions de ressources. C’est un plan ambitieux d’un milliard d’euros qui serra consacré plus généralement à la construction de maisons de santé et à la rénovation des Urgences hospitalières.

Soutenir l’emploi, dynamiser la création, permettre un accès à la santé suppose des modes d’échange dynamiques et performants. Pour cela, nous poursuivrons l’ambitieux plan de mobilisation pour les transports engagé par la Région depuis qu’elle a pris le contrôle du STIF. Ce plan sans précédent mobilise tout de suite 12 milliards d’Euros. Il s’atèle en urgence à la modernisation des RER, et à la rénovation. Faudrait-il vraiment attendre 50 ans ?

L’accessibilité aux personnes à mobilité réduite sera également renforcée. Bien d’autres lignes seront créées, Orbival et jusqu’à la rocade arc-express ! Mais l’Etat, qui s’est totalement désengagé des transports en Ile de France, devra prendre sa part. Si Mme Pécresse, sous la tutelle de M. Sarkozy, venait à diriger la Région, tous ces projets seraient arrêtés au profit d’un métro souterrain automatique de 130 km de long, qui verrait le jour dans 50 ans, et financé comment ? On se le demande encore… C’est ça l’ambition du Grand Paris, inutile chimère pour le quotidien des Franciliens ?

Notre vision des transports, c’est donc d’abord soulager le réseau existant, améliorer le confort et la fiabilité des liaisons et préparer l’avenir par de nouvelles lignes vraiment utiles au dynamisme francilien.

Construire ces réseaux modernes de transport, c’est aussi un des aspects de notre Métropole durable. Avec Jean-Paul Huchon, je souhaite que nous accentuions la mutation de notre région vers une écorégion exemplaire en matière de développement durable. Cela passe d’abord par une métropole intense, un cœur de vie qui facilite le quotidien en offrant tous les services indispensables à ses habitants. En luttant contre l’étalement urbain, nous consommons mieux et plus propre. La Région bâtit de nouveaux quartiers mixtes, dans tous les sens de la mixité, ce beau mot tant vilipendé il y a quelques années et qui aujourd’hui figure en tête des aspirations de nos concitoyens. Grâce à l’EPF, la Région achète du foncier et plus de 240 000 logements accessibles à tous ont été financés par l’Ile de France. L’objectif fixé en 2004 a même été dépassé !

Cette politique très concrète de production de logements est aussi le moyen de renforcer la solidarité entre les territoires, enjeu central du développement de notre Région. Il faut que des outils comme Paris Métropole permettent aux collectivités de mettre en commun leurs moyens et d’aider au meilleur équilibre des richesses et de l’aménagement, entre l’est et l’ouest, entre la petite et la grande couronne.

Mes chers amis, ces quelques éléments du projet que nous porterons pour l’Ile de France et pour le Val de Marne montrent que vous en êtes les acteurs centraux. Nous voulons que les Franciliens soient libres de leurs choix, contrairement à cette mise sous tutelle que nous promet Valérie Pécresse, candidate-ministre de l’Elysée qui veut faire de la Région ce qu’elle a fait de l’université.

Voilà bien deux projets qui s’opposent : face au désastre économique et budgétaire d’un Etat endetté, nous vous offrons le choix de la crédibilité incarnée par Jean-Paul Huchon qui a su hisser la Région au premier rang européen.

C’est ce potentiel incroyable que nous voulons encore développer, partager avec tous les Franciliens, des femmes et des hommes venus du monde entier. Tous nos talents, toutes nos forces vives, innovantes, généreuses, modernes préparent une métropole d’excellence mais aussi solidaire, métissée, attractive et altruiste

Notre Région est ouverte sur l’Europe et sur le Monde, elle est profondément accueillante, profondément ancrée dans son siècle.

Européenne convaincue, je sais que notre équipe est la mieux à même d’aider les citoyens de l’Ile de France à affronter les défis colossaux qui s’ouvrent à nous. « La vraie générosité envers l’avenir consiste à tout donner au présent » écrivait Albert Camus. C’est aussi notre message politique. »

Partager cet article

Repost 0
Published by Benoit Willot - dans élections
commenter cet article

commentaires

BAILLY 08/02/2010 21:02


Suite à un de vos articles reprenant le terme " ECO-REGION",
 je souhaiterais apporter ce "communiqué" de la Société ECOREGION CONCEPT &
TERRITOIRES et cela à la fois pour évoquer  l'interet de ce terme, son
contexte d'utilisation les précautions à prendre lors d'une utilisation
affichée au sein d'un programme politique et les opportunités offertes à
tout Groupe politique pour lui permettre d' avancer avec ce terme ECOREGION.

Cordialement
Emmanuel BAILLY
--------------------------------

Bonjour,

Notre Société ECOREGION CONCEPT & TERRITOIRES est dépositaire auprès de l'INPI de la Marque"ECOREGION" ( ECO-REGION ou ECO REGION ou encore EcoRégion !!).
Cette Marque cristallisant une dynamique lancée en Avril 2005 a été déposée
dans le courant de l'année 2007 dans le but de participer activement à la
mise en place des ECOREGIONS à l'échelle Européenne
http://www.notre-planete.info/ecologie/devdurable/
http://yonne.lautre.net/spip.php?article1544

Evidemment Breveter le concept d'écoregion ou Déposer une Marque comme ECOREGION pour empêcher toute forme d'innovation allant dans le sens de la
connaissance et de la protection de la Vie et de la Biodiversité ne nous
ressemble pas et n'est pas notre objectif :
Protéger un travail de recherche pour aider à la protection de
l'Humanité est notre leitmotiv lorsque nous déposons un Brevet ou une
Marque.
Contrôler la mise en place de ce nouveau paradigme et éviter ainsi toutes
dérives conceptuelles, tout effet d'annonce ou de style ainsi que toute
appropriation opportuniste par des tiers sont les raisons qui ont guidées
notre Entreprise vers ce dépôt de la Marque ECOREGION et la protection
commerciale de la méthode " le Concept de l'Ecorégion"..
http://bases-marques.inpi.fr/Typo3_INPI_Marques/marques_fiche_resultats.html?index=2

http://www.depot-concept.com/copyright_description_projet.php?title=Copyright%20sur%20Projet%20Ecologie/%20d%E9veloppement%20durable&idd=229

http://www.depot-concept.com/copyright_description_projet.php?title=Copyright%20sur%20Projet%20Ecologie/%20d%E9veloppement%20durable&idd=267

http://www.depot-concept.com/copyright_description_projet.php?title=Copyright%20sur%20Projet%20Ecologie/%20d%E9veloppement%20durable&idd=230

Toutes ces pistes d'étude et outils issus de ce concept et suggérés par
Emmanuel BAILLY ont été proposées aux équipes intégrées à certains ateliers
du Grenelle de l'Environnement, à  l'équipe de Michel BARNIER (PAC 2012), à
celle de Jean-Louis BORLOO, au Ministère de la Recherche mais aussi à nombre
de responsables politiques ou associatifs..

Nos propositions d'étude menant à la mise en place de stratégies durables
sont toujours restées sans réponse.
Cependant ces propositions ont toujours été suivies de publications ou
d'annonces officielles dont les contenus comportaient quelques similitudes
avec les propositions envoyées..

Nous vous présentons ci-dessous un contexte, un état de faits et les
objectifs qui nous amènent à contacter chaque Responsable politique et
associatif participant à la campagne des élections Régionales 2010. .

OUTILS & CONTEXTE
"Le concept d'écorégion" est une stratégie de gestion du risque climatique,
énergétique alimentaire et sanitaire qui a donné lieu en Février 2006 au
colloque "Les premières assises du Limousin sur le thème " Agriculture
écorégionale et dérèglement climatique" ! De nombreuses personnalités
avaient été conviées à débattre sur les opportunités suggérées par le
concept d'écorégion.http://www.biodiversite2007.org/article.php3?id_article=161


Ce "concept d'écoregion" créé en avril 2005 par Emmanuel BAILLY a ensuite
été adapté pour le livre " Terres d'avenir pour un mode de vie durable"
porté par les Editions ALPHEE en Avril 2007 et co écrit avec Philippe
DESBROSSES et Thanh NGUIEM.
http://www.cctd.eu/La-connaissance/Centre-de-Ressources/Bibliotheque/Ouvrages-generaux/Terres-d-avenir-pour-un-mode-de-vie-durable

Un film documentaire réalisé par Coline SERREAU intitulé " Solutions locales
pour un désordre global"et projeté au Grand Ecran à partir du 15 MARS 2010met l'accent sur ce concept d'écorégion, un concept d'Avant-Garde.
http://www.femininbio.com/gestes-ecolos-au-quotidien/videos/coline-serreau-parle-de-solutions-locales-pour-un-desordre-global.html
http://sathyadas2.blogspot.com/2009/12/coline-serreau-solutions-locales-pour.html

UN CONSTAT
Ce concept semble plaire à de plus en plus de partis politiques et d'élus et
tout particulièrement à la Région Ile de France...
Du Groupe des Verts en passant par le PS et l'UMP l'utilisation de ce
syllogisme semble fédérer toutes les pensées politiques..
Malgré plusieurs propositions de collaboration formulées par la Société
ECOREGION CONCEPT & TERRITOIRES notamment auprès des élus de l'I.D.F,
des propositions ayant pour objet la mise en place d'un un accompagnement
personnalisé à la construction d'une "ECOREGION", jamais aucune réponse ne
nous a été donnée en retour.Cependant nous ne pouvons que constater que des extraits "empruntés" aux
textes originaux, propriété de la Société ECOREGION CONCEPT & TERRITOIRES se
retrouvent de façon plus ou moins déguisée dans quelques publications
officielles de la Région IDF.
www.notre-planete.info/ecologie/.../region/Ecoregion_RIF.pdf

En résumé la campagne de communication de la Région IDF organisée autour de
cette "première ECO-REGION européenne" reprend sans avoir été autorisée "un
concept d'écorégion", un concept qui in fine lui échappe totalement.
www.notre-planete.info/actualites/documents/C1_ecoregions.pdf

http://www.projets-citoyens.fr/node/470

Nous laisserons à chacun le soin de faire le lien, s'il y en existe un,
entre le Site d'information Notre planete.info ayant vocation à informer sur
l'actualité environnementale, les organes politiques de la Région IDF et les
outils "conçus" par l'IAURIF...

REACTION & RAPPEL DE LA PROTECTION DES DONNEES
Rappel aux personnes et groupes politiques/associatifs.. souhaitant utiliser
le mot " ECOREGION et/ou les outils associés  :
"ECOREGION" est une marque déposée auprès de l'INPI depuis juillet 2007.

Tous nos projets de recherche ont fait l'objet d'un dépôt de copyright
officiel, certifié par un Huissier de justice et déposé à l'INPI, toute
exploitation même partielle du présent projet pourra faire l'objet de
poursuite devant un tribunal.

L'utilisation du terme "ECOREGION" en l'absence de toute autorisation
explicite de l'Auteur et en l'absence de tout contrat de collaboration signé
par la Société ECOREGION CONCEPT & TERRITOIRES  donneront lieu au verseme


Articles Récents

Urbanisme

L’avis publié le 6 mars 2010 par le commissaire enquêteur sur la création de la zone d’aménagement concerté (Zac) des Hauts de Joinville et la modification du plan local d’urbanisme (PLU) liée à cette opération est devenu défavorable avec le refus, par la majorité municipale, d’accéder aux réserves obligatoires formulées dans ce document.

L’enquête d’utilité publique la modification du plan local d’urbanisme concernant plusieurs zones d’activités tertiaires a lieu du 15 février au 15 avril 2010. Elle a porté principalement sur l’augmentation de la possibilité de construire sur l’actuel parking de la gare RER. Mais elle concernait aussi d'autres zones de Joinville comme la zone cinématographique Charles Pathé, le terrain de l'usine Eaux de Paris et la rue des Platanes.

Elections européennes