Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Joinville-le-Pont au jour le jour
  • Joinville-le-Pont au jour le jour
  • : Information sur Joinville-le-Pont et le Val-de-Marne, Politique, urbanisme, économie, emploi, environnement, culture, logement, sports, élections, vie locale
  • Contact

Recherche

Benoit Willot

Ancien conseiller municipal de Joinville le Pont (France, Val de Marne)

58 ans, chargé de mission dans un organisme d'emploi et de formation

benoitwillot@joinville-le-pont.info

 

Joinville-le-Pont au jour le jour est compatible avec tous les téléphones portables permettant un accès à internet :

19 décembre 2009 6 19 /12 /décembre /2009 00:04

Dans la religion chrétienne, il y a toujours un saint personnage à invoquer pour soutenir sa cause ; c’est d’ailleurs la même chose dans nombreuses autres religions. Il doit donc exister quelque patron que l’on puisse solliciter quand on veut prendre une décision infondée.

Le prétexte tout choisi est la sécurité : il est imparable (qui peut être contre ?), il est en général invérifiable (seuls les experts « savent »), il est indiscutable (ceux qui contestent sont des irresponsables), il dure autant qu’on veut (il suffit de ne rien faire pour régler le pseudo-problème).

Ainsi a-t-on utilisé ce prétexte pour fermer le centre municipal de santé (réhabilité sans problème quelques mois plus tard, quand on y a installé la police). C’est pour des raisons de « sécurité » que l’on a fermé le centre d’hébergement d’urgence. C’est toujours pour le même motif qu’il a fallu abattre les arbres de l’avenue Gille (ils étaient vieux et malades, risquaient de tomber) et qu’on nous explique qu’il est impossible de garder les arbres de la maison Desprairies (centenaire, donc dangereux).

Le Bon-Prétexte vient donc de resservir, cette fois pour le parking du RER. Il est fermé depuis lundi 14 décembre, et seuls les utilisateurs qui se sont présentés le samedi 12 auront eu l’information à l’avance. Et quelle information : « Fermeture parking RER. Pour des raisons techniques et de sécurité, nous sommes tenus de fermer le parking du dimanche 14 décembre 2009 au lundi 4 janvier. Veuillez nous excusez pour la gêne occasionnée. Nous vous remercions de votre compréhension. »

On remarquera que dans ce texte très court préparé par la municipalité mais non signé, diffusé sur les voitures et également sur le site de la mairie, il y a une erreur de date (le dimanche était le 13 décembre, pas le 14) et une faute d’orthographe.

Quand à la compréhension, il a fallu attendre le 17 décembre pour avoir une explication. Lors de la réunion publique organisée en mairie à la demande du président du conseil général, Christian Favier, un usager du parking a évoqué la question. C’est le maire adjoint, Jean-Jacques Gressier qui a été chargé de répondre. En fait, c’est pour des raisons juridiques que la mairie a décidé de fermer le parking. Selon le représentant de la municipalité, pour vendre le terrain au promoteur il fallait qu’il soit « abandonné. »

Il n’y avait donc aucune raison touchant à la technique, ni à la sécurité. Sauf que, bien sûr, une question légale tout à fait prévisible ne justifie en aucun cas la précipitation d’un arrêt sans préavis.

Bref, on s’est moqué des usagers du parking et de la population en général. Notre-Dame du Bon-Prétexte, priez pour nous.

FERMETURE_parking_RERA-f1117.jpg  Le texte diffusé par la mairie

Partager cet article

Repost 0
Published by Benoit Willot - dans coopération intercommunale
commenter cet article

commentaires

vigilance 05/01/2010 02:24



Je me permets un retour sur la fermeture du centre d'hébergement d'urgence pour féliciter l'auteur du courrier accompagnant les invitations au bal de la croix rouge qui nous informe des
actions menées par la délégation de Joinville : nous pouvons lire en 3e position "l'accueil et l'hébergement des sans abris à la structure
avenue Galliéni" !!Comment vont réagir M. Dosne et son équipe devant cette provocation que j'espère volontaire de la part de l'auteur ??


Cependant un grand bravo aux bénévoles que je connais bien et à leur dévouement sans réserve au service des autres



COUTURE 31/12/2009 16:26



Quand je lis cela, je suis désespéré. Je pensais les politiques menteurs, mais en
fait ils sont lâches. DOSNE n'assume pas ses décisions et laisse ensuite ses services aux prises avec les mécontents. Belle mentalité M DOSNE, où sont vos valeurs ?



Marjo 23/12/2009 09:14


Mélange des genres? Je me pose juste une question : "juridiquement est-ce qu'un endroit loué peut être "abandonné" pendant la même période"


bertier 22/12/2009 22:24


Comme Cinpisinkeuh ou Marjo, pourquoi mélanger les genres ? Rendons à César ce qui lui appartient. ND du Bon secours n'est pas une paroisse joinvillaise.
Version profane : chacun son métier, les vaches seront bien gardées.
Celà dit, merci de l'information. Espérons que nos montures - parfois vaches, certes, mais pas bovines - continuerons à être bien gardées.


Marjo 20/12/2009 10:12


Est-ce qu'on peut considérer un site comme "étant abandonné" quand, pour la même période on a laissé "courir" les abonnements?


Articles Récents

Urbanisme

L’avis publié le 6 mars 2010 par le commissaire enquêteur sur la création de la zone d’aménagement concerté (Zac) des Hauts de Joinville et la modification du plan local d’urbanisme (PLU) liée à cette opération est devenu défavorable avec le refus, par la majorité municipale, d’accéder aux réserves obligatoires formulées dans ce document.

L’enquête d’utilité publique la modification du plan local d’urbanisme concernant plusieurs zones d’activités tertiaires a lieu du 15 février au 15 avril 2010. Elle a porté principalement sur l’augmentation de la possibilité de construire sur l’actuel parking de la gare RER. Mais elle concernait aussi d'autres zones de Joinville comme la zone cinématographique Charles Pathé, le terrain de l'usine Eaux de Paris et la rue des Platanes.

Elections européennes