Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Joinville-le-Pont au jour le jour
  • Joinville-le-Pont au jour le jour
  • : Information sur Joinville-le-Pont et le Val-de-Marne, Politique, urbanisme, économie, emploi, environnement, culture, logement, sports, élections, vie locale
  • Contact

Recherche

Benoit Willot

Ancien conseiller municipal de Joinville le Pont (France, Val de Marne)

58 ans, chargé de mission dans un organisme d'emploi et de formation

benoitwillot@joinville-le-pont.info

 

Joinville-le-Pont au jour le jour est compatible avec tous les téléphones portables permettant un accès à internet :

19 novembre 2009 4 19 /11 /novembre /2009 23:44

Plusieurs nouvelles personnalités politiques ont apporté leur soutien le 19 novembre à l’action du Comité des Bords de Marne pour l’hébergement d’urgence.

C’est le cas de Pierre Aubry, ancien député du Val de Marne, ancien conseiller général et ancien maire de Joinville-le-Pont, de Guy Deloche, conseiller municipal de Saint Maur des Fossés (et fils de l’ancien maire et conseiller général de Joinville-le-Pont, Robert Deloche) ainsi que de Gilles-Maurice Bellaïche, conseiller municipal de Charenton-le-Pont. À titre personnel, Olivier Aubry, conseil municipal et ancien maire-adjoint de Joinville-le-Pont, s’est également associé à l’opération.

Augustin Legrand, fondateur des Amis de Don Quichotte, a assuré le comité « qu’il serait à ses côtés », ainsi qu’Annie Lahmer, ancienne conseillère municipale de Nogent sur Marne.

Le second jour de sa mise en ligne, le groupe des amis du comité sur CHU continue d’engranger des dizaines de nouveaux inscrits. Parmi eux, Clémentine Autain, ancienne adjointe au maire de Paris.

Plusieurs associations joinvillaises ont envoyé des messages de sympathie avec l’appel pour le droit à l’hébergement d’urgence et relayé l’information. C’est le cas de Joinvillage, de l’association de défense du quartier des Canadiens et de l’association des usagers du port de plaisance. Le Collectif Joinvillais s’est également prononcé en faveur de l’action engagée.

Enfin, le Mouvement Démocrate (MoDem) a également décidé de soutenir l’action.

N’oubliez pas : la fête de la réouverture du centre de Joinville et pour le droit à l’hébergement d’urgence c’est samedi 21 novembre 2009 devant le 39, avenue Gallieni (Joinville-le-Pont) à 11h.

 Pierre Aubry, ancien député du Val de Marne (Ump)

Partager cet article

Repost 0
Published by Benoit Willot - dans mal-logés
commenter cet article

commentaires

discrédit 22/11/2009 18:46



Complétement d'accord avec Marjo. Quel crédit à accorder à Benoît COTTET homme de main à Dosne mais surtout salarié par Dosne pour faire du gardiennage le soir  en mairie. Il a été
récompensé comme beaucoup d'autres pour l'avoir soutenu aux dernières municipales tout comme un certain monsieur Leroy et son blog mon joinville puis fini pour raisons personnelles et
professionnelles et ma cuisse c'est pas du poulet hein? Comment voulez vouis être crédible, vous prenez les gens pour qui? vous voulez que l'on continue le débat, je vais vous en sortir d'autres
plus grosses celle là.


 



Marjo 22/11/2009 11:07


Militez, Monsieur cottet, il en restera sûrement quelque chose. Quant à votre liberté de pensée.....à l'Ump???
Les "gens qui sont à l'hippotel" au moins, ils ne dorment pas dehors! Après je partage votre avis sur leur situation ....Je note au passage que vous déplorez "leurs nuisances" dans votre
quartier. 


Benoit Cottet 22/11/2009 05:06


Bonjour a tous, je voulais repondre au 2 commentaires suivant ma reponse et signaler que je suis militant politique depuis 1998,  que j'ai toujours eu ma liberte d'expression et de parole, je
soutien effectivement Olivier Dosne , mais mon engagement politique date de bien avant mon engagement a ses cotes en 2002 , et ayez au moins la correction de signer de vos noms au lieu de vous
cacher derriere des pseudo , en ce qui concerne le droit au logement je suis d'accord pour dire que l'on doit venir en aide aux sans abris mais dans des locaux decents, je souhaiterai
connaitre votre point de vue Mr Willot sur l'Hotel Hippotel qui se trouve juste a coté de chez moi , je pense que l'on ne peut pas laisser des gens dans cette situation depuis si longtemps et
que toutes les collectivites doivent prendre leurs responsabilités dans cette affaire, surtout que les occupants de l'hotel causent des nuisances dans le Quartier, il faut une teude au cas par cas
de ces personnes mais je suis contre une regularisation systematique , merci a tous et j'espere pouvoir debattre avec vous sur ce blog le plus souvent possible et respectant les idees de chacun,
car nous sommes riches de nos differences et le dialogue et l'ecoute est notre force pour servir les joinvillais au dela des clans partisians de quelques bords qu'ils soient ce n'ai pas ce
qu'attendent les joinvilais de nous ...

Benoit Cottet
Conseiller National de l'UMP
Joinvillais habitant le quartier des Canadiens .


Benoit Willot 22/11/2009 14:58


L'hôtel Hippotel: il s'agit d'un hôtel privé qui, par défaut d'accueil public pour les sans-abris, les loge moyennant finances, ce qui coûte très cher à la collectivité. Mon
opinion est qu'il faut héberger les sans-abris dans des centres gérés par la collectivité (organismes de logement, centres de réinsertions, associations caritatives ou communes). Et cesser de
payer, très cher, sur fonds publics des chambres d'hôtel.
Pour celà, il faut donc que totues les villes (dont Joinville) respectent leurs obligations légales.


c pa mieux que si c'était pire 21/11/2009 11:10


Dites nous, monsieur Cottet, vous semblez ne critiquer que le soutien d'une seule assoc, çà veut dire que vous pensez que les autres assoc ou collectifs ont raison?  gare gare,
monsieur Cottet, il pourrait vous en cuire!!!!


ange gardien 21/11/2009 10:34


comment un maire pharmacien peut il être sans coeur et avoir une telle attitude.
c'est vraiment inompréhensible. Notre constitution pévoit un droit au logement.
Je suis abasourdi par ce maire sans coeur, sans humanité.


Articles Récents

Urbanisme

L’avis publié le 6 mars 2010 par le commissaire enquêteur sur la création de la zone d’aménagement concerté (Zac) des Hauts de Joinville et la modification du plan local d’urbanisme (PLU) liée à cette opération est devenu défavorable avec le refus, par la majorité municipale, d’accéder aux réserves obligatoires formulées dans ce document.

L’enquête d’utilité publique la modification du plan local d’urbanisme concernant plusieurs zones d’activités tertiaires a lieu du 15 février au 15 avril 2010. Elle a porté principalement sur l’augmentation de la possibilité de construire sur l’actuel parking de la gare RER. Mais elle concernait aussi d'autres zones de Joinville comme la zone cinématographique Charles Pathé, le terrain de l'usine Eaux de Paris et la rue des Platanes.

Elections européennes