Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Joinville-le-Pont au jour le jour
  • Joinville-le-Pont au jour le jour
  • : Information sur Joinville-le-Pont et le Val-de-Marne, Politique, urbanisme, économie, emploi, environnement, culture, logement, sports, élections, vie locale
  • Contact

Recherche

Benoit Willot

Ancien conseiller municipal de Joinville le Pont (France, Val de Marne)

58 ans, chargé de mission dans un organisme d'emploi et de formation

benoitwillot@joinville-le-pont.info

 

Joinville-le-Pont au jour le jour est compatible avec tous les téléphones portables permettant un accès à internet :

24 novembre 2009 2 24 /11 /novembre /2009 00:08

La société Immobilière 3F se présente comme le deuxième bailleur du Val de Marne, avec en 2009 17 323 logements et environ 45 000 personnes logées, ainsi que 204 collaborateurs dont 140 gardiens. En 2009, l’organisme social de l’habitat a livré 11 logements neufs et en a acquis 548, dont les 490 logements du Pont de Créteil à Saint-Maur vendus par la municipalité.

Le groupe 3F a déjà vendu 1500 logements depuis plus de 15 ans dans toute la France. Il veut se séparer de 1900 habitations supplémentaires en province. Il a engagé la vente de 600 logements à leurs occupants dans le Val de Marne et de 4400 dans toute l’Île de France.

À Joinville, Immobilière 3F est le troisième organisme Hlm, après l’Office municipal de l’habitat, et France Habitation. Avec 177 logements, elle représente 8% du parc social municipal.

Un immeuble de 66 logements, situé 10, avenue Joyeuse, dans le quartier de Palissy à Joinville-le-Pont fait l’objet d’une opération de vente depuis l’automne 2009. Le programme concerne deux bâtiments de six niveaux, dans lesquels il y a un studio, 7 deux-pièces, 27 T3, 22 T4 et 9 cinq-pièces.

La plupart des appartements sont proposés à leurs occupants actuels, mais l’un d’entre eux, vide actuellement, est mis en vente à qui souhaite l’acquérir. Ce trois-pièces de 72 m² est proposé pour 229 806 €. Les locataires en place se voient octroyer une décote de 20% sur les prix affichés.

La mise en vente provoque une grande inquiétude chez certains locataires, qui craignent de ne pouvoir se porter acquéreur. La gardienne, quant à elle, s’interroge sur le devenir de son poste une fois l’immeuble transformé en copropriété.

Pour les demandeurs de logement, la disparition de 66 appartements locatifs est une mauvaise nouvelle. Pour Joinville, c’est une nouvelle réduction de son parc social de 3%.

Partager cet article

Repost 0
Published by Benoit Willot - dans logement
commenter cet article

commentaires

noiren marie felix 08/02/2017 01:28

brj je cherche un logement d urgence merci

Marjo 28/11/2009 10:21


Ben justement, Paul, si no comment, pourquoi en faire un!!
quelle que soit la façon dont on dévéloppe l'info, il y aura bien des logements sociaux en moins... 


paul 27/11/2009 17:43


mr willot pris à son propre jeu de désinformation ........no comment


Benoit Willot 28/11/2009 16:11


Quelle désinformation? Des logemetns sociaux sont mis en vente et le parc social de Joinville diminue d'année en année. C'est hélas vérifié.


démégogie 27/11/2009 15:14


Pour compléter le commentaire précedent, cela diminue bien le nombre de logements sociaux sur la ville, non ?
ces logements en accession à la propriété viendront donc en moins dans le parc social de notre commune.
Vous n'en créerez pas en plus dans le cadre des hauts de Joinville n'est ce pas madame Durand?


joinvillais d'en bas 27/11/2009 12:18



Lorsqu'on vend des appartements sociaux comme ceux des 3F ( et jusqu'à preuve du contraire 3F est bien un bailleur social ), à des particuliers, même s'ils en étaient les locataires, ces
logements viennent bien en déduction du nombre total de logements sociaux de la commune.
Ce n'est pas une question de loi mais d'arithmétique.
Les appartements vendus ne seront plus, de fait, proposés à la location dans les conditions d'attribution de logements sociaux; et c'est bien là que ce situe le problème.



Articles Récents

Urbanisme

L’avis publié le 6 mars 2010 par le commissaire enquêteur sur la création de la zone d’aménagement concerté (Zac) des Hauts de Joinville et la modification du plan local d’urbanisme (PLU) liée à cette opération est devenu défavorable avec le refus, par la majorité municipale, d’accéder aux réserves obligatoires formulées dans ce document.

L’enquête d’utilité publique la modification du plan local d’urbanisme concernant plusieurs zones d’activités tertiaires a lieu du 15 février au 15 avril 2010. Elle a porté principalement sur l’augmentation de la possibilité de construire sur l’actuel parking de la gare RER. Mais elle concernait aussi d'autres zones de Joinville comme la zone cinématographique Charles Pathé, le terrain de l'usine Eaux de Paris et la rue des Platanes.

Elections européennes