Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Joinville-le-Pont au jour le jour
  • Joinville-le-Pont au jour le jour
  • : Information sur Joinville-le-Pont et le Val-de-Marne, Politique, urbanisme, économie, emploi, environnement, culture, logement, sports, élections, vie locale
  • Contact

Recherche

Benoit Willot

Ancien conseiller municipal de Joinville le Pont (France, Val de Marne)

58 ans, chargé de mission dans un organisme d'emploi et de formation

benoitwillot@joinville-le-pont.info

 

Joinville-le-Pont au jour le jour est compatible avec tous les téléphones portables permettant un accès à internet :

27 février 2011 7 27 /02 /février /2011 00:03

Pierre Allaire est le seul ancien élu socialiste de Joinville-le-Pont à avoir son nom sur les plaques de rue de la commune. Mais, plus que son court mandat, c’est son long ministère qu’on a sans doute voulu célébrer. En effet, Pierre Allaire fut instituteur de 1919 à 1947. Il était en poste à l'école de garçons Jules Ferry (l’actuel collège), avenue Bizet, qui venait d’être construit sur l'emplacement d'une partie de l'usine de traitement de films des frères Lumière et de Joseph Jougla. Selon l’historien de Joinville, Michel Riousset, Pierre Allaire était le « maître le plus éminent » de l’école.

Le groupe scolaire est inauguré le 19 novembre 1938 par le ministre de l'éducation du gouvernement du Front populaire, le radical-socialiste Jean Zay, assassiné par des miliciens pendant la guerre.

Le futur enseignant était né le 30 octobre 1894 dans le cinquième arrondissement à Paris, son père étant agent d'affaires et sa mère professeur de piano. Il épouse à Joinville-le-Pont deux sœurs : la première, Jeanne Méresse, pendant la première guerre mondiale, le 25 février 1918, alors qu’il est mobilisé comme soldat. Il sera décoré pour son comportement pendant la guerre. Il se marie quatre ans plus tard avec Marthe Méresse, le 26 septembre 1922.

Pierre Allaire commence une activité politique publique après avoir quitté ses fonctions de maître d’école. Il se présente, en seconde position, sur la liste socialiste SFIO conduite par Léon Berthet, industriel et mécanicien, premier adjoint de 1945 à 1950.

La liste socialiste n’obtient qu’un seul siège face à celle des gaullistes du RPF qui en a 13, à égalité avec celle des communistes et des radicaux, conduits par Robert Deloche. Léon Berthet choisira d’appuyer la liste de gauche, Deloche (Pcf) redevient maire et Berthet reste adjoint. Mais il démissionne de son mandat d'adjoint suite à des désaccords politiques en octobre 1950 puis quitte le conseil municipal fin octobre 1951. La guerre froide a accentué les divisions entre les différentes formations de la gauche.

C’est Pierre Allaire qui le remplace, le 14 novembre 1951. Il n’exerce cependant ses fonctions électives que très brièvement car, il démissionne le 19 janvier 1952 en raison de son état de santé, selon le Dictionnaire biographique du mouvement ouvrier français de Jean Maitron. Il sera remplacé par Victor Hochet.

Pierre Allaire meurt à Paris le 11 avril 1960. Enterré au cimetière de Joinville, sa tombe est gravée des décorations qu’il a obtenues lors de la guerre de 1914-1918.

L'ancienne avenue des Lilas, dans le quartier de Polangis est rebaptisée et devient « avenue Pierre Allaire. »

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Laurent FEIGENBAUM 07/03/2011 01:05



Attention !


Fédéric MITTERRAND prend le RER tous les Jours et il adore croquer tous crus les "Cinpisink"



Cinpisink 07/03/2011 00:39



Hé béh, pour sur que je connais le boute en train, je prends le RER tous les jours. Vous parlez d'un train... d'enfer. 



Laurent FEIGENBAUM 05/03/2011 01:02



Cher Monsieur "cinpisink", quel Boute en Train vous êtes !


Vous savez ce que cela signifie au moins ?


J'espère que Monsieur Willot vous manifeste beaucoup de Reconnaissance car que serait son Blog sans vos Interventions si instructives et d'une Finesse colossale. 


                            Votre CLAVIER, Christian
évidemment ! Poil aux .... Dents !


 



cinpisink 05/03/2011 00:45



Ah, Monsieur Fait sans baume (aïe !!!) connait mieux l'histoire que mon petit doigt. Peut-être qu'il aime bien aussi les petits nenfants. En tout bien tout honneur, n'allez pas imaginer des
choses que ma morale m'interdit de penser. Surtout pas. Mon petit doigt ne le supporterait pas, ha ça non Allaire, heu alors. Zut, qu'est-ce qu'il marche mal mon clavier. Faut dire qu'il a vécu
cette époque, lui...



Laurent FEIGENBAUM 02/03/2011 01:45



A ceux qui lisent le Commentaire ci-dessus, passez votre Chemin.


Enfin mieux vaut lire ça qu'être aveugle je suppose, c'est un grand Esprit à Interventions heureusement uniquement sporadiques .....



Articles Récents

Urbanisme

L’avis publié le 6 mars 2010 par le commissaire enquêteur sur la création de la zone d’aménagement concerté (Zac) des Hauts de Joinville et la modification du plan local d’urbanisme (PLU) liée à cette opération est devenu défavorable avec le refus, par la majorité municipale, d’accéder aux réserves obligatoires formulées dans ce document.

L’enquête d’utilité publique la modification du plan local d’urbanisme concernant plusieurs zones d’activités tertiaires a lieu du 15 février au 15 avril 2010. Elle a porté principalement sur l’augmentation de la possibilité de construire sur l’actuel parking de la gare RER. Mais elle concernait aussi d'autres zones de Joinville comme la zone cinématographique Charles Pathé, le terrain de l'usine Eaux de Paris et la rue des Platanes.

Elections européennes