Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Joinville-le-Pont au jour le jour
  • Joinville-le-Pont au jour le jour
  • : Information sur Joinville-le-Pont et le Val-de-Marne, Politique, urbanisme, économie, emploi, environnement, culture, logement, sports, élections, vie locale
  • Contact

Recherche

Benoit Willot

Ancien conseiller municipal de Joinville le Pont (France, Val de Marne)

58 ans, chargé de mission dans un organisme d'emploi et de formation

benoitwillot@joinville-le-pont.info

 

Joinville-le-Pont au jour le jour est compatible avec tous les téléphones portables permettant un accès à internet :

31 mars 2012 6 31 /03 /mars /2012 23:25

Beaucoup de responsables d’associations ont modérément goûté le joli cadeau que leur a fait la majorité de droite du conseil municipal Joinville-le-Pont en votant le budget pour 2012 le 27 mars dernier.

Les belles déclarations du début de mandat selon lesquelles « la Ville de Joinville-le-Pont soutient activement le dynamisme associatif qu’il soit sportif, culturel, social, etc. » ont pris un coup de vieux. Et que dire de l’assurance que « les subventions permettent d’apporter un soutien à des activités d’intérêt local. »

Cette année, le petit monde associatif de la commune aura reçu comme un coup de tonnerre le brutal arrêt du versement des sommes accordées, parfois depuis des dizaines d’années, aux organismes qui animent la vie locale.

Les débats du conseil municipal n’ont pas permis d’obtenir de réponse précise : pour le maire, si les associations n’ont pas de subvention, c’est qu’elles n’ont pas besoin d’argent. Mais lorsque l’on parle de cas concrets, le sujet s’éclaire.

Ainsi en est-il du Comité de défense de l’environnement des riverains des autoroutes A4 et A86. Pour Olivier Dosne (Ump), ce comité, qui rassemble des associations des communes de Joinville, Nogent et Champigny ainsi que des élus de toutes tendances, a eu le culot de rappeler au ministre de l’environnement les engagements pris par l’État en 2006 et 2007 : cesser de polluer la Marne et le petit bras de Polangis, protéger du bruit les habitants. Et non seulement le Comité ose revenir sur cette histoire, mais en plus il le fait à un moment où lui-même discute avec ledit ministre – mais sur un autre sujet, le devenir d’une partie des terrains dits délaissés de l’autoroute.

Pour son secrétaire, Michel Riousset, le Comité, qui a engagé sa trésorerie dans les actions récentes « n’a plus de sous du tout ». D’après le quotidien Le Parisien (30/03), ce n’est pas un problème, selon le cabinet du maire.

Le Comité n’est pas le seul touché : des associations comme l’Association pour la sauvegarde de l’environnement de Polangis et du quai de la Marne (Asep), l’École des Bords de Marne, le Carré des canotiers, les médaillés de l’ordre du Mérite national ou Joinville-Guelma (coopération avec l’Algérie) se sont vu refuser toute aide. Sans parler de toutes celles que nous ne connaissons pas, car il nous a été refusé d’avoir accès aux demandes et aux critères de ces refus, s’ils existent.

Pour ma part, j’ai confié au Parisien qu’en 33 ans de vie publique à Joinville-le-Pont, sous des maires de gauche puis de droite, je n’avais jamais connu un tel ostracisme.

Voir ci-joint la liste des subventions aux associations pour 2012.

 

arete.jpg

Partager cet article

Repost 0
Published by Benoit Willot - dans conseil municipal
commenter cet article

commentaires

glandidus 02/04/2012 18:37


 


Avec M. Dosne il faut s’attendre à ce genre de pratiques. Soit les associations lui font allégeance, et elles sont récompensées, soit elles ne sont
pas d’accord avec lui et là elles sont punies.


Nous l’avions déjà constaté avec la suppression de l’Office du Tourisme associatif.


Monsieur Dosne n’est pas le Maire de tous les Joinvillais, c’est un chef de clan qui distribue ses largesses à ses amis. Il a bien appris sa leçon
avec ses collègues de l’UMP. Heureusement, le vent est en train de tourner.

Articles Récents

Urbanisme

L’avis publié le 6 mars 2010 par le commissaire enquêteur sur la création de la zone d’aménagement concerté (Zac) des Hauts de Joinville et la modification du plan local d’urbanisme (PLU) liée à cette opération est devenu défavorable avec le refus, par la majorité municipale, d’accéder aux réserves obligatoires formulées dans ce document.

L’enquête d’utilité publique la modification du plan local d’urbanisme concernant plusieurs zones d’activités tertiaires a lieu du 15 février au 15 avril 2010. Elle a porté principalement sur l’augmentation de la possibilité de construire sur l’actuel parking de la gare RER. Mais elle concernait aussi d'autres zones de Joinville comme la zone cinématographique Charles Pathé, le terrain de l'usine Eaux de Paris et la rue des Platanes.

Elections européennes