Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Joinville-le-Pont au jour le jour
  • Joinville-le-Pont au jour le jour
  • : Information sur Joinville-le-Pont et le Val-de-Marne, Politique, urbanisme, économie, emploi, environnement, culture, logement, sports, élections, vie locale
  • Contact

Recherche

Benoit Willot

Ancien conseiller municipal de Joinville le Pont (France, Val de Marne)

58 ans, chargé de mission dans un organisme d'emploi et de formation

benoitwillot@joinville-le-pont.info

 

Joinville-le-Pont au jour le jour est compatible avec tous les téléphones portables permettant un accès à internet :

14 novembre 2009 6 14 /11 /novembre /2009 00:02

J’ai, comme l’ensemble des élus de Joinville-le-Pont, reçu l’appel d’un Comité des Bords de Marne pour l’hébergement d’urgence. Les fondateurs de ce comité sont Henri Sécail (ancien conseiller municipal de Joinville-le-Pont), Nadia Catenne, Hasni Jeridi, Frédérique Pascal et Claudine Fouquéré, présidente de la ligue des droits de l’Homme de Saint Maur des Fossés.

L’objectif affiché est que chaque commune des Bords de Marne assume ses obligations légales en matière d’hébergement. D’après la loi DALO (droit au logement opposable) du 5 mars 2007, les communes urbaines doivent disposer d’une place d’hébergement d’urgence par tranche de 1000 habitants, soit 18 pour Joinville-le-Pont ou 76 pour Saint Maur des Fossés par exemple. Aujourd’hui, ces deux villes n’en ont aucune…

Depuis mars 2008, la structure d’accueil de Joinville qui disposait de 7 places a été fermée suite à une décision municipale. Depuis aucune alternative de n’a été proposée ni envisagée.

Dans un premier temps, et alors que la saison hivernale débute le 15 novembre, le comité réclame « la remise en service immédiate du centre d’hébergement de Joinville, toujours inoccupé, après travaux de mise en conformité le cas échéant. »

Comme je partage les objectifs affichés par les fondateurs du comité, j’ai décidé d’appuyer leur initiative et de diffuser leur appel.

Je vous invite également à participer à la « fête pour la réouverture du centre d’hébergement d’urgence de Joinville » que le comité organise le samedi 21 novembre 2009 à 11 heures, devant le centre d’hébergement de Joinville, actuellement fermé : 39, avenue Gallieni à Joinville-le-Pont.

Télécharger le texte d’appel fête pour la réouverture du centre d’hébergement d’urgence de Joinville.

Partager cet article

Repost 0
Published by Benoit Willot - dans mal-logés
commenter cet article

commentaires

c'est un peu tard 18/11/2009 14:21


La question qu'on pourrait se poser c'est de savoir pourquoi on visite à l'entrée de l'hiver et pas plutôt à la sortie du précédent. On aurait sans doute eu plus de temps pour réfléchir aux
solutions possibles. Ou alors la décision de ne pas réouvrir était déjà décidée. "C'est comme çà !" phrase récurrente dans la bouche des élus de la majorité. 


Cinpisink 16/11/2009 20:13


Hé, que n'en prend-il pas quelques uns chez lui, ce brave Willot ? Ca lui permettrait de goûter de près aux joies de la diversité, au bonheur du vivrensemble...


bonne information 14/11/2009 23:26


il aurait dû préciser que l'opposition n'est pas naive pour se  faire pieger par Dosne qui n'a jamais eu l'intention de réouvrir, cela ne fait pas partie de ses priorités. Il a été
acculé  par l'opposition pour la réouverture de ce centre quyi ne coûte rien comparé à d'autres choix.
Convoquer l'opposition à 15 heures en pleine semaine alors qu'elle avait demandé au maire de prévoir une visite en fin de journée pour des raisons professionnelles. Car l'opposition n'est pas
rémunérée par la mairie  et à une activité professionnelle contrairement à d'autres qui vivent de la politique.
Fin de non recevoir du maire.
C'est dommage de se priver des talents de l'opposition quand on connaît la nullité de l'équipe en place. le social ne fait pas partie des priorités de Dosne, il n'est pas interressé par les
Joinvillais mais que par ses interêts personnels.Pour conserver l'ilôt C, il s'est battu mais pour le Chu et le service emploi et GTC , la liste est longue.Rien


MARJO 14/11/2009 22:00


Merci pour cette précision. pas cool l'opposition sur ce coup là. Il aurait fallu faire une info. Du coup, les joinvillais auraient peut être été plus nombreux à penser qu'il y avait mieux à
faire avec l'argent destiné aux caméras de surveillance.  


réponse à Marjo 14/11/2009 17:03


cela a été fait il y a plusieurs semaines: personne de chez Oudjebour ni de Aubry , présence de Willot et Weissler ainsi que du Maire et quelques adjoints

bien gènée l'opposition car vraiment pas aux normes, mais bien sur elle n'a pas communiquer susr sa visite malgré les nombreuses photos faites ce jour là.

c'est vraiment démago


Benoit Willot 16/11/2009 11:42


Un article le 17/11 rendra compte de cette visite. Mais normalement, ce serait aux services de la mairie de faire de tels comptes rendus.


Articles Récents

Urbanisme

L’avis publié le 6 mars 2010 par le commissaire enquêteur sur la création de la zone d’aménagement concerté (Zac) des Hauts de Joinville et la modification du plan local d’urbanisme (PLU) liée à cette opération est devenu défavorable avec le refus, par la majorité municipale, d’accéder aux réserves obligatoires formulées dans ce document.

L’enquête d’utilité publique la modification du plan local d’urbanisme concernant plusieurs zones d’activités tertiaires a lieu du 15 février au 15 avril 2010. Elle a porté principalement sur l’augmentation de la possibilité de construire sur l’actuel parking de la gare RER. Mais elle concernait aussi d'autres zones de Joinville comme la zone cinématographique Charles Pathé, le terrain de l'usine Eaux de Paris et la rue des Platanes.

Elections européennes