Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Joinville-le-Pont au jour le jour
  • Joinville-le-Pont au jour le jour
  • : Information sur Joinville-le-Pont et le Val-de-Marne, Politique, urbanisme, économie, emploi, environnement, culture, logement, sports, élections, vie locale
  • Contact

Recherche

Benoit Willot

Ancien conseiller municipal de Joinville le Pont (France, Val de Marne)

58 ans, chargé de mission dans un organisme d'emploi et de formation

benoitwillot@joinville-le-pont.info

 

Joinville-le-Pont au jour le jour est compatible avec tous les téléphones portables permettant un accès à internet :

2 juin 2012 6 02 /06 /juin /2012 14:44

A la fin d’une mandature, la question qui doit prédominer est la suivante : l’exécutif et le législatif ont ils laisser le pays en meilleur état qu’ils ne l’ont reçu ?

Certes, il convient de tenir compte des facteurs extérieurs : en premier lieu, la crise financière et économique, nous radicaux avons su le faire. Mais qui peut sérieusement contester que la France d’avril-mai 2012 se porte considérablement plus mal que celle de 2007 ?

Qui peut dire quels furent les grands axes de l’exécutif et du législatif durant ces 5 années, si ce n’est de favoriser par le bouclier fiscal sa clientèle électorale, celle des très grosses fortunes, les tenants du tout marché financier.

Sur le plan extérieur, l’image de la France a été détériorée : de l’accueil en grandes pompes de Kadhafi en 2007, de l’invitation comme hôte d’honneur du président Bachar El Assad lors du 14 juillet 2008.

Qui peut dire que la construction européenne sur le plan social, ou fiscal a vraiment avancée ?

Ce qui caractérise fondamentalement cette législature, c’est une politique au fil de l’eau. Fondée sur des opérations médiatiques, une volonté affichée de réformes mais disparates, sans cohérence, une frénésie législative, trop souvent pour coller à des faits divers telle l’accumulation de lois sécuritaires d’affichage.

Les délocalisations industrielles n’ont pas cessé, bien au contraire, alors que c’était l’objectif majeur de la suppression de la taxe professionnelle.

La réforme des collectivités locales est un échec total, largement reconnu.

Plus grave encore, au cours de cette législature auquel a contribué le député candidat sortant : alors que le déficit du budget de l’Etat et le déficit commercial, sans oublier le nombre de demandeurs d’emploi, ont atteint des sommets jamais atteints. Les inégalités entre les citoyens et entre les territoires n’ont cessé de croître et le tissu social de se déliter dramatiquement.

 

Le choix d’une autre politique s’impose en votant pour la candidate investie par les radicaux de gauche et les socialistes.

Patricia Richard soutiendra une politique qui rassemble au lieu de diviser, qui restaure le principe laïc et rejette les communautarismes, qui définit pour le pays de grandes orientations visibles mobilisatrices : justice fiscale, priorité à l’instruction, à la recherche, à l’aménagement du territoire, et aux grands investissements qui l’impose, à la planification d’une politique industrielle et énergétique.

Les valeurs fondamentales de fraternité et de solidarité de la République sont plus que jamais des valeurs modernes, des valeurs d’avenir. Dans cette mutation considérable de société que nous vivons à l’échelle planétaire, elles constituent un socle fondamental de la République.

Dans cette nouvelle majorité de gauche, à l’Assemblée nationale, que nous radicaux espérons autour du président François Hollande, et de son premier ministre, Jean-Marc Ayrault, les radicaux sauront faire respecter ces valeurs humanistes et contribuer au rassemblement de la gauche qui justifie la gravité des problèmes auxquels la Nation est confrontée.

 

Pour les radicaux de gauche de la circonscription : Marc Verstraete, conseiller municipal de Joinville le Pont, président du Cercle radical de gauche Pierre Mendès-France de Joinville le Pont.

Verstraete_M_3143.jpg

Partager cet article

Repost 0
Published by Marc Verstraete - dans Législatives
commenter cet article

commentaires

Articles Récents

Urbanisme

L’avis publié le 6 mars 2010 par le commissaire enquêteur sur la création de la zone d’aménagement concerté (Zac) des Hauts de Joinville et la modification du plan local d’urbanisme (PLU) liée à cette opération est devenu défavorable avec le refus, par la majorité municipale, d’accéder aux réserves obligatoires formulées dans ce document.

L’enquête d’utilité publique la modification du plan local d’urbanisme concernant plusieurs zones d’activités tertiaires a lieu du 15 février au 15 avril 2010. Elle a porté principalement sur l’augmentation de la possibilité de construire sur l’actuel parking de la gare RER. Mais elle concernait aussi d'autres zones de Joinville comme la zone cinématographique Charles Pathé, le terrain de l'usine Eaux de Paris et la rue des Platanes.

Elections européennes