Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Joinville-le-Pont au jour le jour
  • Joinville-le-Pont au jour le jour
  • : Information sur Joinville-le-Pont et le Val-de-Marne, Politique, urbanisme, économie, emploi, environnement, culture, logement, sports, élections, vie locale
  • Contact

Recherche

Benoit Willot

Ancien conseiller municipal de Joinville le Pont (France, Val de Marne)

58 ans, chargé de mission dans un organisme d'emploi et de formation

benoitwillot@joinville-le-pont.info

 

Joinville-le-Pont au jour le jour est compatible avec tous les téléphones portables permettant un accès à internet :

3 octobre 2013 4 03 /10 /octobre /2013 23:07

 

Tribune libre des élus de gauche de la liste Joinville en mouvement, parue dans « Joinville-le-Pont magazine » (octobre 2013).

Retrouvez les anciennes tribunes libres sur la page : Tribunes libres de la liste Joinville en mouvement.

 

 

 

Une ville, c’est un cadre de vie pour les résidents, mais son image vient d’abord des activités qui sont produites sur son territoire.

Historiquement, Joinville était une ville clairement identifiée, avec le sport (le cheval, l’école des sports et l’usage de l’eau), les guinguettes, le cinéma (studios et technique) ainsi que la lunetterie et le traitement de l’eau. Tout au long du vingtième siècle, la commune a été reconnue pour ses compétences et son potentiel dans tous ces domaines, qui procuraient plusieurs milliers de salariés.

Bien évidemment, le contexte économique change, les entreprises ont le droit de s’installer où elles veulent et aucune situation n’est définitivement acquise. Pour maintenir des activités créatrices de richesse dans un endroit, il faut se battre, rassembler les entreprises et mobiliser les élus.

Qu’en est-il aujourd’hui ?

Depuis 30 ans, les municipalités successives ont abandonné toute ambition et ont surtout laissé, sans réagir, disparaître l’essentiel de ce qui a fait la réputation et l’emploi dans la ville. Les activités liées au cheval ont quitté leurs bases du quartier des Canadiens ; un club d’aviron a fermé l’an passé. Les restaurants de bord de l’eau peinent à survivre, et les disparus sont légion.

La lunetterie va quitter définitivement la commune ; les lunettes Cartier (ex-Luxury Eyewear, et anciennement Essilor) s’installent à Sucy-en-Brie cet automne 2013. Le groupe Logo est parti il y a deux ans.

Le cinéma s’est réduit comme une peau de chagrin, une seule petite entreprise maintenant la tradition, avec une quinzaine d’employés.

Il n’y a que l’usine des eaux, contrôlée par la Ville de Paris, qui poursuit son activité.

Certes, une banque implantera des bureaux sur l’ancien parking du RER. C’est évidemment mieux que rien.

Mais des vastes terrains destinés aux activités économiques sont, et vont rester très largement vides : la zone Charles Pathé (aux trois-quarts sans occupants), les anciens Auditoriums, le terrain à l’angle de la rue Henri Barbusse et de l’avenue Pierre Mendès-France, et maintenant les anciennes usines de lunettes du boulevard du maréchal Leclerc.

Il est vraiment urgent qu’une mobilisation se mette en place, pour redonner une réalité économique à notre commune, encourager la création d’activités et favoriser l’emploi.

Site internet : www.joinville-le-pont.info

La permanence des élus de gauche en mairie se tient tous les premiers samedi de chaque mois (le matin).

En raison des échéances électorales de mars 2014, les tribunes des élus de gauche ne sont plus signées.

Photo : l’ancienne cantine des Auditoriums de Joinville

 

cantine-audis-2007.jpg

Partager cet article

Repost 0
Published by Benoit Willot - dans économie
commenter cet article

commentaires

Articles Récents

Urbanisme

L’avis publié le 6 mars 2010 par le commissaire enquêteur sur la création de la zone d’aménagement concerté (Zac) des Hauts de Joinville et la modification du plan local d’urbanisme (PLU) liée à cette opération est devenu défavorable avec le refus, par la majorité municipale, d’accéder aux réserves obligatoires formulées dans ce document.

L’enquête d’utilité publique la modification du plan local d’urbanisme concernant plusieurs zones d’activités tertiaires a lieu du 15 février au 15 avril 2010. Elle a porté principalement sur l’augmentation de la possibilité de construire sur l’actuel parking de la gare RER. Mais elle concernait aussi d'autres zones de Joinville comme la zone cinématographique Charles Pathé, le terrain de l'usine Eaux de Paris et la rue des Platanes.

Elections européennes