Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Joinville-le-Pont au jour le jour

Joinville-le-Pont au jour le jour

La vie locale sur les bords de Marne


Roms : de belles histoires aussi

Publié par Benoit Willot sur 20 Février 2010, 00:03am

Catégories : #vie sociale

Si la communauté Rom a vécu quelques drames, notamment la disparition de deux enfants dans un incendie à Orly le 7 février 2010, « il y a parfois de belles histoires » selon Élisabeth Savary, conseillère municipale de Saint Maur des Fossés (Ps) et candidate sur la liste de Jean-Paul Huchon pour les élections régionales.

Voici ce qu’elle raconte (12/02/2010) :

« S'agissant des roms, il y a eu une réussite très intéressante à Saint-Maur (!). Il y a 3-4 ans, une vingtaine de familles se sont installées sur un terrain, non occupé, propriété du conseil général dans Saint-Maur.

« Colère des riverains, actions de la municipalité, intimidations, etc. La Ligue des droits de l’Homme, le Ps, le Pcf, Romeurope, différentes associations se sont relayés pendant 4-5 mois pour les aider (avec l'appui du conseil général) en assurant des permanences. En novembre, pataugeant dans la boue, ils ont été installés dans une ancienne gendarmerie propriété du département ; ce qui provoque un nouveau scandale...

« Pourtant, beaucoup d'entre eux sont maintenant intégrés, travaillent, payent un loyer, les enfants ont été scolarisés dès le départ. Travail de longue haleine, difficile, beaucoup d'énergie, parfois des incompréhensions, mais une très belle réussite. »

Tout est cependant loin d’être idyllique a publié en 2009 une délibération sur les discriminations dont sont victimes les gens du voyage. Une étude, conduite par la fondation abbé Pierre et présentée le 10 février 2010 à l’assemblée nationale, montre que la scolarisation des enfants Roms reste difficile.

77 personnes prises en charge par les services du département vivent dans des logements dispersés (Villejuif, Vitry sur Seine et Joinville) ainsi que dans l’ancienne gendarmerie de Saint-Maur. Par ailleurs, il y aurait 300 roms répartis dans 9 campements précaires sont recensés dans ce département, selon La Gazette des communes (13/02/2010).

Pour Saimir Mile, président de l’association La Voix des Rroms « il faut arrêter avec l’hypocrisie des tables rondes et des déclarations. Tant que le gouvernement ne mettra pas fin aux mesures transitoires et ne s’attaquera pas sérieusement aux problèmes du logement et des bidonvilles qui ne concernent pas que les Rroms, des enfants seront victimes de drames. »

savary.jpg  Élisabeth Savary

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents