Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Joinville-le-Pont au jour le jour

Joinville-le-Pont au jour le jour

La vie locale sur les bords de Marne


Sécurité : la vidéosurveillance, seule perspective

Publié par Benoit Willot sur 7 Avril 2011, 23:10pm

Catégories : #gestion communale

Nous poursuivons la série faisant, à mi-mandat, le point sur la réalisation du programme municipal qu’avait présenté Olivier Dosne, alors candidat aux élections de mars 2008, devenu depuis député-maire (Ump) de Joinville-le-Pont. On retrouvera l’analyse des 148 engagements dans l’article L’amour dure trois ans (2/04/2011).

En matière de sécurité, la mise en place en cours d’un dispositif de vidéosurveillance mobilise tous les moyens municipaux.

(à suivre)

 

 

Programme d’Olivier Dosne

État

Ce qui a été fait en mars 2011

Recensement des zones à risque

Fait

Convention avec la police

Surveillance des points sensibles

Partiellement fait

Vidéosurveillance en 2011

Soutien au projet Orbival

Rien de neuf

Pas de prise de position publique lors des débats sur le grand Paris

Réfection de la vanne-secteur (écluse)

Non

Projet dépendant de VNF relancé

Maintenir les pompiers

Oui

Installation sur l’île des Saints Pères, moyens réduits

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Glandidus 08/04/2011 14:54



 


Je relève Monsieur Willot une inexactitude dans l'emploi des termes concernant l'installation de caméras vidéos dans certains quartiers de
Joinville.


Vous parlez en effet de vidéo surveillance, le projet du Maire porté par Monsieur Bizeul chargé de la sécurité au conseil municipal, parle de
vidéo protection. Il s'agit de tout autre chose que de vidéo surveillance.


En effet, les Joinvillais pensent à tort que l'on va installer des caméras et que la police municipale va surveiller en temps réel ce
qu'elles retransmettent et ainsi intervenir en cas de délit.


Ça n'est pas cela du tout, comme vous l'a expliqué M. Bizeul lors du Consil Municipal qui a entériné le choix de la vidéo protection à
Joinville. Les Joinvillais ont une impression d'insécurité et ça n'est qu'une impression. Les agressions à la sortie du RER ne sont qu'une impression et les actes d'incivilité dans plusieurs
quartiers de la ville que le fruit de l'imagination de la population.


Donc fort de ce postulat, les caméras ne vont servir qu'à enregistrer les va et viens dans les rues mais ne seront pas consultées en temps réel. Les quartiers ne seront donc pas surveillés au premier sens du terme. En cas de problème, on ressortira les
bandes d'enregistrement ou les disques durs et on regardera s'il on peut reconnaître les auteurs de larcins ou d'agressions.


On constatera donc que les agresseurs portent une capuche et qu'ils marchent tête baissée afin que l'on ne les reconnaisse pas. En revanche
on saura de quelle couleur est la capuche et si apparemment le vêtement est signé d'une grande marque de sportswear, mais pour le reste les voyous peuvent dormir tranquille.


Avec un budget annoncé de 300 000 Euros, qui normalement sera au final largement dépassé, pour enregistrer les passants, la vidéo protection
risque de nous couter bien cher alors qu'elle n'apportera aucun résultat en matière de baisse de la délinquance.


Le choix qui a été fait encore une fois n'est pas le bon, les Joinvillais ne tarderont pas à s'en rendre compte, mais en attendant il faudra
bien payer les travaux.



Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents