Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Joinville-le-Pont au jour le jour
  • Joinville-le-Pont au jour le jour
  • : Information sur Joinville-le-Pont et le Val-de-Marne, Politique, urbanisme, économie, emploi, environnement, culture, logement, sports, élections, vie locale
  • Contact

Recherche

Benoit Willot

Ancien conseiller municipal de Joinville le Pont (France, Val de Marne)

58 ans, chargé de mission dans un organisme d'emploi et de formation

benoitwillot@joinville-le-pont.info

 

Joinville-le-Pont au jour le jour est compatible avec tous les téléphones portables permettant un accès à internet :

1 mai 2010 6 01 /05 /mai /2010 23:05

Nous sommes assez nombreux à avoir été séduits par la communication de la société Strategeco Solar Eneovia, comme par la personnalité de son dirigeant, Pascal Benveniste, très présent sur la scène médiatique des énergies nouvelles. J’ai moi-même salué la naissance du groupe, avant de faire remarquer, en janvier, son changement de stratégie.

La réalité économique de la société, basée à Joinville-le-Pont et cotée sur le marché Euronext de la Bourse de Paris est un peu différente. Crée en 2007, l’entreprise se fixait des objectifs très ambitieux : début 2008, elle annonçait que son effectif atteindrait « près de 300 personnes dans les prochaines années ». Le 17 mars 2009, la société parlait de « 150 personnes d’ici 3 ans ». Mais le projet initial de vente de maisons bioclimatiques a été abandonné, la société se positionnant sur l’ingénierie de centrales solaires et d’immeubles à basse consommation énergétique.

Sur le plan financier, au cours d’une réunion d’actionnaires le 14 décembre 2009, Pascal Benveniste parlait d’« un résultat 2009 positif ». Un communiqué de Stratègéco Solar Enéovia se félicitait en début d’année d’avoir « une réussite et une gestion saluées par les pouvoirs publics » (25/01/2010). La société précisait que « son chiffre d’affaires 2009 devrait dépasser les 5M€ (contre 2,9M€ en 2008) dont 40% réalisé en Chine (2M€). Les fonds propres dépassent les 7M€. L’endettement est nul (…) Ces opérations se font dans le cadre d’une approche bien sécurisée ». Tout va bien, donc.

Le discours commence à changer à peine deux semaines plus tard. Dans un nouveau communiqué (16/02/2010), le chiffre d’affaires de la même année 2009 perd 22%, puisqu’il n’est plus que de « 3,6M€ (…) soit une augmentation de 30% au minimum dans un contexte de profonde crise économique ». Surtout, le résultat 2009 est considéré comme « fortement dépendant des nouvelles règles rétroactives applicables aux projets solaires déjà engagés mais non encore raccordés » et il est indiqué que « le résultat consolidé sera donc probablement déficitaire. »

Pascal Benveniste se veut rassurant dans le même texte : « nous n’avons donc pas besoin, contrairement à d’autres acteurs, d’augmentation de capital en urgence pour continuer à fonctionner. Notre situation financière reste toujours saine et solide depuis plus de deux ans et demi. »

Mais la vérité du jour n’est pas toujours celle de la quinzaine suivante : un nouveau communiqué officiel (26/02/2010) annonçait le retrait provisoire du titre de la Bourse de Paris : « compte tenu de la spéculation baissière constatée sur notre cours de bourse, de la non publication du décret final du gouvernement sur le photovoltaïque, d'une finalisation de négociations en cours avec un gros investisseur étranger, nous suspendons la cotation de notre société pour plusieurs semaines ». Deux mois plus tard, aucun changement.

Le titre, qui valait 4,27 euros il y a un an n’était plus négocié qu’à 1,83 euros au moment de l’arrêt de la cotation.

Dans un avis officiel, paru au BALO le 29 mars 2010, l’assemblée générale annuelle de Strategeco Solar est convoquée pour le 7 mai 2010 à 14h30 en mairie de Joinville le Pont. Une des résolutions fait mention d’une perte de deux millions d’euros, pour un chiffre d’affaires confirmé à 3,6 M €. Une autre résolution prévoit une augmentation de capital, sous forme de « bons de souscription de parts de créateurs d’entreprise. »

Sur le site Bourse pour tous, des investisseurs s’en prennent vivement au management et à sa communication.

Icare, voulant s’approcher du soleil, s’y était brûlé les ailes.

Partager cet article

Repost 0
Published by Benoit Willot - dans économie
commenter cet article

commentaires

icare 02/05/2010 13:11



Je ne vois pas l'intérêt de se réjouir (ou tout du moins d'être sarcastique) avec un entrepreneur en difficultés sutout lorsqu'il est engagé dans l'environnement. Donc vous aviez salué une
entreprise prometeuse mais maintenant qu'elle va moins bien : vous la désinguez. Bel esprit de solidarité.



Articles Récents

Urbanisme

L’avis publié le 6 mars 2010 par le commissaire enquêteur sur la création de la zone d’aménagement concerté (Zac) des Hauts de Joinville et la modification du plan local d’urbanisme (PLU) liée à cette opération est devenu défavorable avec le refus, par la majorité municipale, d’accéder aux réserves obligatoires formulées dans ce document.

L’enquête d’utilité publique la modification du plan local d’urbanisme concernant plusieurs zones d’activités tertiaires a lieu du 15 février au 15 avril 2010. Elle a porté principalement sur l’augmentation de la possibilité de construire sur l’actuel parking de la gare RER. Mais elle concernait aussi d'autres zones de Joinville comme la zone cinématographique Charles Pathé, le terrain de l'usine Eaux de Paris et la rue des Platanes.

Elections européennes