Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Joinville-le-Pont au jour le jour
  • Joinville-le-Pont au jour le jour
  • : Information sur Joinville-le-Pont et le Val-de-Marne, Politique, urbanisme, économie, emploi, environnement, culture, logement, sports, élections, vie locale
  • Contact

Recherche

Benoit Willot

Ancien conseiller municipal de Joinville le Pont (France, Val de Marne)

58 ans, chargé de mission dans un organisme d'emploi et de formation

benoitwillot@joinville-le-pont.info

 

Joinville-le-Pont au jour le jour est compatible avec tous les téléphones portables permettant un accès à internet :

6 janvier 2010 3 06 /01 /janvier /2010 00:07

Amir Ben Merzoug, un habitant de Champigny-sur-Marne (Val de Marne), par ailleurs secrétaire fédéral à la Riposte et aux Questions de société du parti socialiste dans le Val de Marne, a lancé un appel pour le « dézonage tarifaire des transports en Île de France ». L’appel est repris dans la revue de Sos Racisme, Pote à Pote (octobre 2009).

Il a mis en place un collectif « Une région, une zone » et lancé une pétition.

Le collectif constate que, « depuis 10 ans, la Région Ile-de-France a réalisé des efforts importants pour faciliter les déplacements des Franciliens. D’une part, en investissant massivement dans la modernisation des lignes, la création de nouvelles infrastructures et le renouvellement du matériel roulant. D’autre part, en instaurant des tarifications spéciales, pour les étudiants, les chômeurs, les Rmistes ou les parents isolés. »

Il estime que « c’est bien, mais c’est loin d’être suffisant. »

Pour les initiateurs, « la tarification reste le grand point noir de la politique des transports de la plus grande région du pays. Ce que nous proposons est très simple : la suppression des six zones tarifaires. »

Le dézonage total ou progressif est, pour Amir Ben Merzoug, un impératif d’un point de vue écologique et social. Aujourd’hui, la politique tarifaire des transports pénalise la banlieue en même temps qu’elle nous englue dans le «tout bagnole».

De surcroît, le zonage coupe des villes en deux (comme Champigny) et éloigne les habitants des quartiers les plus enclavés de leur centre ville.

Pour le collectif, « il est temps de remettre en question sérieusement le rapport entre la distance et le prix dans notre approche tarifaire. »

A l’approche des élections régionales de mars 2010, le collectif demande à l’ensemble des candidats d’inscrire le dézonage tarifaire dans leurs programmes.

J’ai, comme quelques centaines d’autres franciliens, signé la pétition.

  • Contact : uneregionuntarif@gmail.com

Appel du Collectif
 Pétition : Appel du Collectif " Une Région, Un Tarif"

Partager cet article

Repost 0
Published by Benoit Willot - dans transports
commenter cet article

commentaires

Freddy G 15/01/2010 20:20


Pourquoi vous demandez de signer cette pétition ? Jean Paul Huchon est Socialite il est de votre camp? j ai vraiment du mal a vous comprendre .... Ha moin que Jean paul Huchon Président socialiste
d' ile de france n' a rien fait ? .....

POur vous informer sur les transports en ile de france cliquer ICI 


Usager de la zone 3 11/01/2010 11:01


Certainement pas!
En grande banlieue les loyers et les ventes sont beaucoup moins chers! Ceux qui font le choix de s'installer là bas en travaillant à Paris, doivent en payer le prix! Comme dirait l'autre voyager
plus, pour payer plus!


Articles Récents

Urbanisme

L’avis publié le 6 mars 2010 par le commissaire enquêteur sur la création de la zone d’aménagement concerté (Zac) des Hauts de Joinville et la modification du plan local d’urbanisme (PLU) liée à cette opération est devenu défavorable avec le refus, par la majorité municipale, d’accéder aux réserves obligatoires formulées dans ce document.

L’enquête d’utilité publique la modification du plan local d’urbanisme concernant plusieurs zones d’activités tertiaires a lieu du 15 février au 15 avril 2010. Elle a porté principalement sur l’augmentation de la possibilité de construire sur l’actuel parking de la gare RER. Mais elle concernait aussi d'autres zones de Joinville comme la zone cinématographique Charles Pathé, le terrain de l'usine Eaux de Paris et la rue des Platanes.

Elections européennes