Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Joinville-le-Pont au jour le jour

Joinville-le-Pont au jour le jour

La vie locale sur les bords de Marne


Un projet que personne ne défend

Publié par Benoit Willot sur 7 Décembre 2009, 23:56pm

Catégories : #Hauts de Joinville

Une réunion publique sur le projet de Zone d’aménagement concerté (Zac) des Hauts de Joinville a été organisée, à ma demande, par le commissaire enquêteur, le 7 décembre 2009 en salle Prévert, dans la mairie de Joinville-le-Pont.

Prés de 200 personnes y étaient présentes pour un débat qui a donné un sentiment curieux : face à des intervenants, unanimement critiques, personne n’a réellement défendu le projet présenté.

En conclusion, le maire adjoint Jean-Jacques Gressier appelait d’ailleurs à ce qu’on lui fasse des propositions, reconnaissant que le projet pouvait être modifié.

Parmi les thèmes les plus souvent soulevés figuraient la maintien de certains immeubles de l’îlot C, en clair la pharmacie du maire et l’immeuble voisin jugés par les uns « hideux », par les autres « horribles ».

Autre point particulièrement soulevé, la démolition de l’immeuble Desprairies et de son parc d’arbres centenaires ; les explications sur le « mauvais état phytosanitaire » n’ont, c’est le moins qu’on puisse dire, pas convaincu.

Beaucoup d’intervenants ont critiqué la hauteur des immeubles sur rues, relevant l’intérêt d’un tissu urbain diversifié, préservant le patrimoine historique.

La faiblesse des équipements publics a été soulevée par plusieurs intervenants, qui remarquaient le sous-équipement actuel, avant même l’arrivée de 1100 nouveaux habitants.

L’équilibre financier de l’opération a enfin été critiquée, y compris au sujet du parking sous la place du 8 mai 1945 dont il est apparu clairement qu’il était très loin d’être financé.

Une des doyennes de l’assemblée a livré son sentiment : « vous préparez un nouveau Joinville déshumanisé qui fait table rase du passé. »

Sabine Pastré, présidente de l’association Joinvillage a eu l’heureuse initiative de demander au public de se prononcer pour savoir si le projet était d’intérêt public : une poignée de personnes ont répondu « oui », dont l’ancien maire-adjoint à l’urbanisme, aujourd’hui conseiller général, Georges Nérin. L’énorme majorité de la salle a voté « non. »

Le commissaire enquêteur, Gérard Dessier, ancien président du syndicat des architectes du Val de Marne a animé la réunion. Il a également pris note des interventions et produira un compte rendu officiel de celles-ci. Cela permettra que l’ensemble des avis exprimés soient pris en compte avant la rédaction du rapport officiel.

Rédigé par le commissaire enquêteur, le rapport aura pour objet d’apprécier l’utilité publique de l’opération.

Vous pouvez toujours lui transmettre vos remarques : M. Dessier, 37, rue des Perdrix 94210 La Varenne Saint Hilaire.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Le Collectif Joinvillais 14/12/2009 13:01


Le Collectif Joinvillais a ce weekend collé sur les affichages publics de la ville des affiches reprenant son tract réactualisé après la réunion du 7 décembre.
Déjà, le Collectif a eu du mal car les affichages publics ont disparu : il n'y en a plus au RER, ni à Lecuirot, ni à Egalité.
Mais ce qui est plus grave encore, c'est que la Mairie a dès ce lundi matin systématiquement recouvert ces affiches, au déni total de la liberté d'expression démocratique et de l'information due
aux Joinvillais.


Michel LEFEBVRE 10/12/2009 16:38


Effectivement, UN DESASTRE PERILLEUX ! La préservation de l'îlot C constitué de 6 commerces dont la pharmacie et 3 appartenant à un Conseiller Municipal, dénote dans la perspective des nouvelles
constructions. Ou on démolit le tout ancien ou rien. Les arguments présentés ne nous satisfont pas, nous demandons à vérifier les vraies raisons de cette préservation ? Utilité publique
ou intérêts privés ?
Il faut absolument barrer la route à cette tromperie qui va mener les joinvillais dans l'abîme vertigineux des impôts surtaxés à cause de cette spéculation IL FAUT DIRE NON !
Pourquoi des travaux démentiels côté quartier résidentiel du Maire alors que d'autres souffrent de dégradations sans espoir de réhabilitation ?


Marjo 10/12/2009 07:30


Un détail m'étonne au milieu de tout ce tumulte : c'est le silence des commerçants de la rue
Tractations individuelles? peurs?


Robin du Bois de Vincennes 08/12/2009 16:36



 


On doutait déjà de la capacité de cette majorité municipale à simplement administrer le quotidien de notre commune, après cette réunion il apparaît évident qu'elle n'est absolument pas capable de
porter un projet d'urbanisme d'importance comme « Les Hauts de Joinville. »


Les élus de cette majorité ne savent pas, ne travaillent pas, et tentent
d'improviser des solutions de fortune pour faire illusion.


Le constat est sans appel, malheureusement, on les sent au bord de la rupture,

prêts à tout pour sauver les apparences.


Mais les réalités sont là, dures à entendre et à affronter, il va donc falloir
assumer ou alors laisser la place...



le Collectif Joinvillais 08/12/2009 16:02


Pour que ce projet soit modifié, il faut que l'avis du Commissaire enquêteur soit défavorable. S'il est  favorable avec des réserves, la Mairie peut ne pas en tenir compte et elle n'hésitera
sans doute pas. Le Collectif Joinvillais engage donc (si ce n'est déjà fait) chacun des (excellents) commentateurs  de ce blog à adresser une copie de leur commentaire au Commissaire
enquêteur, M. Gérard Dessier, 37 av des Perdrix 94210 La Varenne-Saint-Hilaire avant le 19 Décembre.
Nous vous rappelons que vous pouvez aussi écrire ou coller une feuille sur le cahier d'enquête publique de la Mairie.
Collectivement.


Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents