Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Joinville-le-Pont au jour le jour
  • Joinville-le-Pont au jour le jour
  • : Information sur Joinville-le-Pont et le Val-de-Marne, Politique, urbanisme, économie, emploi, environnement, culture, logement, sports, élections, vie locale
  • Contact

Recherche

Benoit Willot

Ancien conseiller municipal de Joinville le Pont (France, Val de Marne)

58 ans, chargé de mission dans un organisme d'emploi et de formation

benoitwillot@joinville-le-pont.info

 

Joinville-le-Pont au jour le jour est compatible avec tous les téléphones portables permettant un accès à internet :

20 février 2011 7 20 /02 /février /2011 00:04

Il n’y a pas qu’au Proche-Orient que les églises sont l’objet d’agressions. On peut même trouver un exemple, certes ancien, à Joinville-le-Pont. Voici ce que raconte Horace Valbel (La police de sûreté en 1889, éditions E. Dentu, Paris, 1889).

« En 1882 et pendant l’hiver de 1883, une bande composée de plus de quarante individus, dirigée par un certain Robert Arcier, dévalisait les maisons de campagne et les commerçants de la rue du Sentier à Paris. Ces hardis coquins descellaient les coffres-forts et s’emparaient de leur contenu ; ils incendiaient les églises quand ils n’avaient pu y voler une somme suffisante, et ils mirent notamment le feu à l’église de Joinville-le-Pont, dont les dégâts furent estimés à 40 000 francs. »

Il s’agit de l’église paroissiale Saint Charles Borromée, à l’époque seule église de Joinville-le-Pont, et construite entre 1856 et 1861. La commune comptait, au recensement de 1881, 3 364 habitants. Le maire depuis 1878 s’appelait Gabriel Pinson, petit-fils et fils d’anciens maires de la commune. Le curé de la paroisse était, en 1882, Ernest Jouin (1844-1932), grand pourfendeur de la franc-maçonnerie et adepte de la théorie du complot. .  

Arcier fut arrêté et condamné aux travaux forcés à perpétuité ; 30 de ses complices furent également mis sous les verrous après qu’il les ait dénoncés de sa prison

 

.St_Charles_2004_09.jpg église Saint Charles, Joinville, 2004

Partager cet article

Repost 0
Published by Benoit Willot - dans histoire
commenter cet article

commentaires

michel garenne 20/02/2011 09:25



Si mes souvenirs sont bons, l'église Saint-Charles a de nouveau été incendiée vers 1970.


Cette profanation (les auteurs ne s'étaient pas contentés de mettre le feu) s'était soldée par de sérieux dégâts.



Benoit Willot 20/02/2011 20:08



Merci de cette information: je n'étais pas à Joinville en 1970, et je n'en ai pas trouvé de trace.



Articles Récents

Urbanisme

L’avis publié le 6 mars 2010 par le commissaire enquêteur sur la création de la zone d’aménagement concerté (Zac) des Hauts de Joinville et la modification du plan local d’urbanisme (PLU) liée à cette opération est devenu défavorable avec le refus, par la majorité municipale, d’accéder aux réserves obligatoires formulées dans ce document.

L’enquête d’utilité publique la modification du plan local d’urbanisme concernant plusieurs zones d’activités tertiaires a lieu du 15 février au 15 avril 2010. Elle a porté principalement sur l’augmentation de la possibilité de construire sur l’actuel parking de la gare RER. Mais elle concernait aussi d'autres zones de Joinville comme la zone cinématographique Charles Pathé, le terrain de l'usine Eaux de Paris et la rue des Platanes.

Elections européennes