Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Joinville-le-Pont au jour le jour

Joinville-le-Pont au jour le jour

La vie locale sur les bords de Marne


Une élue de Joinville au Forum social mondial

Publié par Benoit Willot sur 7 Février 2011, 00:08am

Catégories : #international

Le Forum social mondial (FSM) a démarré le 7 février 2011 à Dakar (Sénégal) par une journée de débats consacrée aux problèmes fonciers du continent africain, les participants dénonçant « l'accaparement des terres » par des groupes étrangers qui constituerait un nouveau « mécanisme du néocolonialisme. »

Le Sénégalais Lamine Ndiaye, de l’Ong (organisation non gouvernementale) Oxfam, a cité des exemples au Sénégal, au Ghana, au Mozambique ou en Éthiopie, s’appuyant sur le cas d’une compagnie libyenne qui a acheté 200 000 hectares au Mali et sur celui d'une société privée britannique investissant dans des terrains en Tanzanie. Selon un rapport de la Banque mondiale, 42 millions d'hectares auraient été acquis dans les pays du sud entre août 2008 et octobre 2009 par des opérateurs que Lamine Ndiaye qualifie de spéculateurs. Bernard Pineau, du Comité catholique contre la faim et pour le développement (CCFD), a pointé du doigt la multinationale sud-coréenne Daewoo, propriétaire de terrains à Madagascar, ainsi que des États, comme l'Arabie saoudite qui se dotent de domaines « au détriment des petits agriculteurs. »

Mais il y a également des initiatives positives, dont on fait état à Dakar, comme ces syndicalistes agricoles en Guinée qui ont réussi à « imposer le relèvement des droits de douanes pour la pomme de terre importée des Pays-Bas, et valoriser ainsi la pomme de terre locale, la belle de Guinée. »

Né à Porto Alegre (Brésil) en 2000, le Forum social mondial se veut un anti-Davos en réunissant les représentants des pauvres plutôt que ceux des riches. On y rencontrait quelques chefs d’État, comme le bolivien Evo Morales ou le sénégalais Abdoulaye Wade. L’ancien président brésilien Ignacio Lula da Silva était également un hôte de marque.

C’est un Tunisien, Taoufik Ben Abdallah, qui est le coordonnateur du Forum social africain. En ouverture, il a soutenu que « l'Afrique n'est pas un champ de bataille pour les grandes puissances. C'est un continent riche, pourvu qu'on le laisse déterminer ses politiques, ses stratégies de développement".

Les français sont nombreux, à l’image de Martine Aubry, première secrétaire du parti socialiste.

Il y a aussi Marie-France Astégiani-Merrain, conseillère municipale de Joinville-le-Pont (Pcf, groupe Joinville en mouvement). Elle est à Dakar en sa qualité de vice présidente et porte-parole de l’Association de descendants d’esclaves noirs et leurs amis (ADEN). Elle a notamment présenté une communication sur l’actualité de l’écrivain Frantz Fanon aux Antilles.

Astegiani_MF_2857.jpg

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents