Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Joinville-le-Pont au jour le jour
  • Joinville-le-Pont au jour le jour
  • : Information sur Joinville-le-Pont et le Val-de-Marne, Politique, urbanisme, économie, emploi, environnement, culture, logement, sports, élections, vie locale
  • Contact

Recherche

Benoit Willot

Ancien conseiller municipal de Joinville le Pont (France, Val de Marne)

58 ans, chargé de mission dans un organisme d'emploi et de formation

benoitwillot@joinville-le-pont.info

 

Joinville-le-Pont au jour le jour est compatible avec tous les téléphones portables permettant un accès à internet :

1 novembre 2014 6 01 /11 /novembre /2014 19:47
Pierre Aubry
Pierre Aubry

J’aurai l’occasion de revenir sur le parcours politique de l’ancien maire de Joinville, conseiller général du Val-de-Marne et député, Pierre Aubry, disparu le 22 octobre. Mais c’est d’abord sur d’autres traits de son caractère que je voudrais revenir.

Pierre Aubry, né en mars 1931 à Joinville, a toute sa vie résidé sur les bords du canal de Polangis. La ville était une référence sportive, et les sports de rivière y avaient comme le cheval ou les jeux collectifs y avaient leurs lettres de créances. Très sportif, Pierre Aubry goûte du rugby mais c’est en aviron qu’il fait ses preuves. Il devient champion de France d'aviron après-guerre et est sélectionné aux Jeux olympiques de 1952 à Helsinki, en Finlande.

Il ne pourra pas y participer, car la maladie l’a rattrapé : une poliomyélite lui provoque un handicap à la jambe, qui ne l’empêchera pas cependant de continuer à s’intéresser aux milieux sportifs. Il siège ainsi en tant que dirigeant dans les instances de la Fédération française de rugby.

À Joinville, une des grandes fiertés de la fin de son mandat de maire était d’avoir permis la reconstruction à l'identique du bâtiment de l'Aviron Marne et Joinville, sur l'île Fanac. Construit en 1883, Il avait été détruit par un incendie en octobre 2005 et sera refait en un temps record, inauguré à nouveau en juin 2007.

Peut-être parce que son infirmité lui faisait voir la vie autrement, Pierre Aubry était également très souvent vu avec sa famille : son épouse, toujours présente à ses côtés dans les moments nécessaires. Ses fils, Stéphane et Olivier, qui, chacun à leur façon – l’un dans la vie associative et culturelle, l’autre sur le terrain politique – ont accompagné son parcours sur les bords de Marne. C’est à eux trois que nous pensons.

Les obsèques de Pierre Aubry ont lieu mardi 4 novembre 2014 à 14 h 30 en l'église Saint-Charles-Borromée de Joinville-le-Pont, rue de Paris. Un livre d’or est à disposition du public, à l’Hôtel-de-Ville.

Repost 0
1 décembre 2011 4 01 /12 /décembre /2011 00:09

Tribune libre des élus de gauche de la liste Joinville en mouvement, parue dans « Joinville-le-Pont magazine » (décembre 2011).
Retrouvez les anciennes tribunes libres sur la page : Tribunes libres de la liste Joinville en mouvement

En février 2005, le parlement adoptait une loi pour l’égalité des droits des personnes handicapées. Ce texte, qui avait été présenté par Marie-Anne Montchamp, précédemment députée de Joinville, est ambitieux, car il vise à autoriser une utilisation par tous des lieux et espaces publics.
Les villes doivent mettre en place des commissions communales pour l’accessibilité des personnes handicapées (CCAPH), composées d’élus et techniciens, d’usagers et de personnes handicapées.
En novembre 2005, une délibération unanime du conseil municipal crée cette commission, et elle se met au travail en se réunissant trois à quatre fois par an. La participation est importante, avec plusieurs associations joinvillaises (Joinville écologie, A3P, comité Fanac) et des représentants des handicapés, notamment du foyer Bernard Palissy et des Ateliers de Polangis.
La commission examine des diagnostics de la voirie dans trois quartiers (Palissy, Marne, Vautier) ainsi que des bâtiments municipaux (écoles, crèches, foyers de personnes âgées, équipements culturels et sportifs, Hôtel de ville). Deux rapports annuels sont établis en 2007 et 2008 et présentés en conseil municipal, avec des propositions pour améliorer l'existant.
Par exemple, l’ascenseur de l’île Fanac fait partie des suggestions de la commission, comme les répétiteurs de feux piétons pour personnes malvoyantes, le réaménagement de la maternelle de Polangis ou la création de portes automatiques pour accéder à l’Hôtel de ville.
Les initiatives de la commune sont remarquées, et Joinville se voit accorder, en avril 2009, un Trophée de l’innovation pour l’accessibilité par l’association des maires d’Île de France.
Mais c’est précisément à cette date que le fonctionnement régulier de la CCAPH va s’interrompre. Il n’y a pas eu de réunion cette année, plus de comptes-rendus au conseil municipal depuis trois ans, plus de propositions nouvelles. Aucun document n’est plus mis à disposition des handicapés sur le site internet municipal.
Quant aux aménagements réalisés, force est de constater que beaucoup d’entre eux vieillissent mal. Ainsi, un test réalisé mi-novembre 2011 m’a permis de constater que plus des trois-quarts des systèmes sonores informant les aveugles sur les feux de signalisation ne fonctionnaient pas. Beaucoup de trottoirs sont impraticables à des personnes en fauteuil, parfois même lorsqu’ils ont été refaits récemment.
Aussi, je demanderai au conseil municipal fin novembre la remise en marche de la commission et la reprise d’un travail concerté pour que Joinville devienne un jour accessible à tous.

Repost 0
Published by Benoit Willot - dans Handicap
commenter cet article
8 novembre 2011 2 08 /11 /novembre /2011 00:04

L’association Autisme Relais Assistance s’est donné une mission : offrir aux personnes autistes un accompagnement individualisé. Elle a créé le Service Autisme Relais Assistance (SARA), installé au cœur de la cité Henri Barbusse à Joinville-le-Pont, qui propose depuis douze ans des prises en charge éducatives et de loisirs auprès d’enfants et adolescents présentant des troubles envahissants du développement.

En 2011, Sara organise un atelier culinaire sur le thème « Tapas et petites bouchées » entre le 15 juin et le 20 septembre dernier. L’opération s’inscrit dans le cade de la première édition de la Fête de la Gastronomie, lancée en France en septembre qui vise à faire découvrir le repas à la française, inscrit récemment au patrimoine mondial de l'humanité par l’Unesco. Deux recettes ont été réalisées à Joinville et proposées à la dégustation aux familles et amis de Sara.

Elle ont été présentées à un jury, composé de professionnels de la cuisine et présidé par Eric Léautey le 29 octobre. Celui-ci a ci a choisi douze recettes qui ont servi à illustrer un calendrier vendu pour financer l’activité de  SARA.

La remise des prix et le lancement du calendrier ont lieu le 9 novembre à Paris. Thomas Clouet, animateur de plusieurs émissions culinaires télévisées, a offert la « recette du 13ème mois » pour la couverture du calendrier.

Ø      Vous pouvez commander le calendrier au prix de 10€ à SARA - APAMIGEST 1, rue Henri Barbusse – 94340 Joinville-le-Pont

 

Sara_calendrier_2011.jpg

Repost 0
Published by Benoit Willot - dans Handicap
commenter cet article
14 septembre 2009 1 14 /09 /septembre /2009 23:04

Construit par l’Office public de l’habitat de Paris, la résidence Bernard Palissy de l'Association des Paralysés de France (APF) est un des cinq établissements que compte l’association pour accueillir des adultes à mobilité réduite en Île de France et le seul du Val de Marne.

Il a vu le jour le 29 novembre 1999 et accueille 31 résidents. 15 places sont dans un foyer de vie et 16 dans un foyer d'accueil médicalisé.

La structure est implantée sur, à 100 mètres des bords de la Marne.

Le bâtiment de 6 niveaux (un sous-sol et 4 étages) occupe une surface de 1636 m² et dispose de salles d’animation, de bureaux, d’une infirmerie, d’une salle de garde, d’un espace dévolu à la restauration, de locaux techniques et de 31 studios. Des activités culturelles y sont régulièrement organisées.


Une manifestation est organisée le 23 septembre à l'occasion de cet anniversaire.

Le foyer porte le nom de Bernard Palissy, qui fut donné par le porcelainier Gille au quartier lors de sa construction à la fin du XIXème siècle. Ce fut aussi celui de l’institution Palissy, une école privée avec un internat qui fonctionna sur le même site jusqu’en 1991.

Repost 0
Published by Benoit Willot - dans Handicap
commenter cet article
18 avril 2009 6 18 /04 /avril /2009 23:00

Huit villes d’Île de France ont été reconnues exemplaires dans la prise en compte du handicap et se sont vues remettre un trophée par l’Association des Maires de l’Île de France le 9 avril 2009.

Joinville-le-Pont en faisait partie, aux côtés de Gagny, Issy-les-Moulineaux, Bagneux, Ozoir-la-Ferrière, Suresnes, Bondoufle et la communauté de Communes de Fontainebleau-Avon.

Les Trophées de l’innovation pour l’accessibilité dont c’était la troisième édition, prévoyaient quatre catégories : bâtiments communaux, transport, information et voirie. C’est dans cette dernière catégorie que Joinville a été primée, au côté de Gagny (Seine Saint-Denis).

Selon les organisateurs, « la ville de Joinville-le-Pont s’est lancée dans un audit de l’ensemble de sa voirie, en vue d’identifier les points d’obstacles pour les personnes handicapées. Des fiches ont été créées pour chacun d’entre eux ; un travail de grande ampleur que le jury a souhaité particulièrement saluer. A noter parmi les premiers travaux à venir : l’installation de potelets indicateurs de rue. »

Relevons que le travail a été conduit dans le cadre de la Commission communale pour l’accessibilité aux personnes handicapées (Ccaph), une structure particulièrement active qui rassemble non seulement des élus de la majorité comme de l’opposition, mais aussi toutes les associations de quartier qui se sentent concernées et tous les organismes intéressés à la situation des personnes handicapées. Plusieurs personnes en situation de handicap, physique ou sensoriel, ont également été associées aux travaux de la Ccaph.

La commission, dont le secrétariat est assuré par les services techniques, a tenu 8 réunions depuis sa création en 2007. Elle élabore un diagnostic de l’espace public, pour pouvoir proposer des solutions d’aménagement ou de travaux.

Une première proposition concrète devrait voir le jour dès 2009, avec le vote par le conseil municipal en avril de la construction d’un ascenseur permettant l’accès à l’île Fanac.

Repost 0
Published by Benoit Willot - dans Handicap
commenter cet article
20 mars 2009 5 20 /03 /mars /2009 00:09

La loi du 10 juillet 1987 a créé une obligation d’emploi des travailleurs handicapés pour les établissements de vingt salariés et plus, dont le quota doit atteindre au moins 6% de l’effectif salarié. Cette obligation d’emploi a été renforcée par la loi pour l'égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées du 11 février 2005.

Depuis sa création, le Fonds pour l’Insertion Professionnelle des Personnes Handicapées, (Agefiph) aide les entreprises privées à recruter ou maintenir dans l’emploi des personnes handicapées, les personnes handicapées à accéder à l’emploi et à s’y maintenir. Les différents dispositifs ont permis, en 2007, l’insertion ou le maintien dans l’emploi de 83 000 personnes handicapées et la formation de plus de 77 000.

L’Agefiph a aussi mis en place des aides pour la création d’activité par des demandeurs d’emploi handicapés, dans la mesure où elle constitue une des formes d’insertion professionnelle adaptée aux besoins des personnes handicapées et répond au souhait d’autonomie de nombre d’entre elles. Les créations d’activité aidées par l’Agefiph représentent 2,3% des créations ou reprises d’activité par les demandeurs d’emploi en France.

En complément des dispositifs de droit commun, l'Agefiph a mis en place une subvention à la création d'entreprise (pouvant aller jusqu’à 10 675 euros en complément d’un apport en fonds propres minimal de 1 525 €), le financement de formations à la gestion et des prestations de conseil et d'accompagnement du porteur de projet ou de de l’entreprise créée.

Dans le Val de Marne on comptait fin 2007 2 974 reconnus handicapés sur un total de 50 641 soit 5,9%. Chaque année, plus d’une vingtaine d’entre eux créent leur entreprise. Ils étaient 28 en 2005, 30 en 2006, 20 en 2007 et 12 sur les six premiers mois de l’année 2008.

Pour les années à venir, l'Agefiph a prévu d’en aider un nombre plus important (plus d’une trentaine par an).

Repost 0
Published by Benoit Willot - dans Handicap
commenter cet article
27 mai 2008 2 27 /05 /mai /2008 23:01

La ville de Joinville-le-Pont a mis en place, en application de loi de février 2005, une commission communale pour l’accessibilité des personnes handicapées. Composée d’élus et de représentants d’associations (et notamment de handicapés), la commission a pour objectif de réaliser un diagnostic de la situation communale, afin d’engager un plan de travaux pour que l’ensemble des bâtiments deviennent accessibles.

L’échéance est prochaine : 2011 pour les bâtiments principaux, 2015 pour ceux accueillant peu de public. Les travaux à réaliser semblent considérables, au vu des premiers travaux de la commission.

La commission a été installée le 3 juillet 2007. Elle a ensuite tenu quatre sessions, le 26 septembre sur les écoles ; le 5 décembre sur les équipements pour la petite enfance et les personnes âgées ; le 13 février 2008 sur les équipements de l’île Fanac ; et le 21 mai sur les équipements sportifs. Je suis membre de cette commission depuis le début.

Lors de la dernière réunion de la commission, le 21 mai 2008, j’ai demandé que l’ensemble des éléments, diagnostics et comptes rendus de la commission, soient à disposition du public en soulignant que leur accès informatique serait utile pour les personnes ayant des difficultés à se déplacer. Ma demande a été suivie d’effet et désormais, vous trouverez en ligne sur le site Internet www.joinville-le-pont.fr tous ces documents.

État des lieux : Compte-rendu du 3 juillet 2007 ;

Les écoles maternelles et primaires :  Diagnostic sur les écoles maternelles et élémentaires, Compte-rendu du 26 septembre 2007 ;

Les équipements pour la petite enfance et la résidence de personnes âgées Jean Jaurès : Diagnostic sur les crèches et résidences de personnes âgées, Compte-rendu du 5 décembre 2007 ;

Les équipements de l’île Fanac : Compte-rendu du 13 février 2008 ;

Les équipements sportifs : Diagnostic sur les équipements sportifs.

La prochaine réunion de la commission, en septembre 2008, concernera la mairie, l’annexe (police municipale) et le lieu d’accueil des personnes sans domicile.

Repost 0
Published by Benoit Willot - dans Handicap
commenter cet article
16 mai 2007 3 16 /05 /mai /2007 23:00

Christian Genest , 34 ans, ancien banquier, vivant à Nogent sur Marne, a créé en 2006 une société de conseil en stratégie. Il vient de lancer un site internet personnel dédié à la politique du handicap www.handiphobie.fr.

Le handicap, la famille Genest le connaît bien. Son frère, Éric, 36 ans, infirme moteur, se bat depuis 10 ans pour obtenir la construction d’un foyer d’accueil près de chez lui en Avignon, où vivent ses parents, alors qu’il doit résider à 400 kilomètres de là. L’hebdomadaire Marianne (8/05/2007) lui consacre un article « Pour le combat : Eric Genest citoyen, électeur handicapé ».

Christian Genest est « indigné et en colère face à l’indifférence et aux retards honteux de la France. Les gouvernements qui se succèdent depuis 30 ans étant tous responsable de cet échec. »

Pour lui, « le handicap est un dossier important qui a pourtant été survolé par l’ensemble des candidats à la présidentielle et il aura fallu la polémique du débat présidentielle lors du 2ème tour pour que les grands oubliés de la campagne aient droits à 24h d’intérêt. Un intérêt qui a rapidement été étouffé. Les personnes handicapées pour une grande part ont été soigneusement rendues invisible par notre système. La France est très en retard par rapport aux pays anglo-saxons, Belgique ou scandinaves. »

Lors d’une manifestation, le 12 mai 2007 de 500 personnes devant le ministère de la Santé à Paris pour réclamer plus de moyens en faveur des handicapé, Christian Genest a appelé « le prochain gouvernement à prendre la mesure de la révolte des handicapés et de leurs familles... et à appliquer les lois. »

L’objectif du site Handiphobie est d’informer les lecteurs sur les lois et les droits protégeant les personnes touchées par le handicap – un ensemble de personne qu’il chiffre à près de 6 millions en France.

 Christian Genest

Repost 0
Published by Benoit Willot - dans Handicap
commenter cet article
3 août 2006 4 03 /08 /août /2006 23:00

L'église Saint Charles Borromée, rue de Paris à Joinville, a été édifiée en 1860. Elle a été construite par Charles Chapsal, grammairien, qui était à ce moment maire de Joinville le Pont. En 1905, lors de la séparation de l ’église et de l’État, elle est devenue bien communal.

La ville en assume donc toujours les frais d’entretien et les réparations.

En 2006, d’importants travaux de rénovation de la façade ont dû être réalisés. Cependant, le bâtiment ne sera toujours pas accessible aux handicapés, comme hélas plusieurs autres équipements communaux. Or, la loi de 2005, votée à l’initiative de celle qui était alors ministre, et qui est aujourd’hui députée UMP de la circonscription, Marie-Anne Montchamp, fait obligation à toutes les villes de rendre leurs sites accessibles à tous.

C’est bien dommage que l’occasion de ces travaux n’ait pas été saisie pour résoudre ce problème de justice sociale.

Les autres lieux de culte de la commune (la seconde église catholique, Sainte Anne de Polangis , les temples protestant et bouddhiste, la synagogue) sont des propriétés privées d’associations cultuelles.

 L'église Saint Charles Borromée de Joinville le Pont (2004)

Repost 0
Published by Benoit Willot - dans Handicap
commenter cet article

Articles Récents

Urbanisme

L’avis publié le 6 mars 2010 par le commissaire enquêteur sur la création de la zone d’aménagement concerté (Zac) des Hauts de Joinville et la modification du plan local d’urbanisme (PLU) liée à cette opération est devenu défavorable avec le refus, par la majorité municipale, d’accéder aux réserves obligatoires formulées dans ce document.

L’enquête d’utilité publique la modification du plan local d’urbanisme concernant plusieurs zones d’activités tertiaires a lieu du 15 février au 15 avril 2010. Elle a porté principalement sur l’augmentation de la possibilité de construire sur l’actuel parking de la gare RER. Mais elle concernait aussi d'autres zones de Joinville comme la zone cinématographique Charles Pathé, le terrain de l'usine Eaux de Paris et la rue des Platanes.

Elections européennes