Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Joinville-le-Pont au jour le jour
  • Joinville-le-Pont au jour le jour
  • : Information sur Joinville-le-Pont et le Val-de-Marne, Politique, urbanisme, économie, emploi, environnement, culture, logement, sports, élections, vie locale
  • Contact

Recherche

Benoit Willot

Ancien conseiller municipal de Joinville le Pont (France, Val de Marne)

58 ans, chargé de mission dans un organisme d'emploi et de formation

benoitwillot@joinville-le-pont.info

 

Joinville-le-Pont au jour le jour est compatible avec tous les téléphones portables permettant un accès à internet :

11 janvier 2015 7 11 /01 /janvier /2015 08:45
Joinville est Charlie, est juif, est policier

Les Joinvillais comme tous les Val-de-marnais seront en masse à la marche républicaine du dimanche 11 janvier 2015, en mémoire des victimes des attentats dans Paris à Charlie Hebdo, contre les policiers notamment à Montrouge ou porte de Vincennes dans l'épicerie cacher.

Manifestation de la place de la République à la place de la Nation, à partir de 15 heures. Les transports en commun sont gratuits.

Repost 0
8 janvier 2015 4 08 /01 /janvier /2015 09:26
La liberté, ça presse - #JeSuisCharlie

A Buenos-Aires, Yo soy Charlie ; à Berlin, Ich bin Charlie ; à Londres, I am Charlie ; à Alger, Je suis Charlie aussi...

Repost 0
Published by Benoit Willot - dans droits de l'homme information
commenter cet article
9 octobre 2014 4 09 /10 /octobre /2014 13:04
Histoire de se balader
Histoire de se balader

La chaîne publique de télévision France 3 consacre le deuxième numéro de sa nouvelle émission francilienne Histoire de se balader, aux bords de Marne dans le Val-de-Marne. Il est diffusé samedi 12 octobre 2014 à 16h15.

L’émission comprend en particulier un aperçu du canal de Polangis à Joinville-le-Pont, parcouru sur un bateau mis à disposition par la mairie. Le tournage a eu lieu fin août et les reporters ont été accompagnés par des riverains.

Selon le site de l’émission, « Les bords de Marne offrent un cadre insolite aux habitants du Val-de-Marne. Malgré la forte urbanisation du XXème siècle, ce département a su protéger cet espace où la nature a conservé ses droits. Flânez au rythme de l’eau, à la découverte des îles, des activités pratiquées sur la rivière (aviron, paddle) et des mythiques guinguettes. »

Sur le Canal de Polangis, voir également l’intéressant site internet de l’association des riverains (ASA), dont le président, Miroslaw Luczak, a signalé l’émission.

Repost 0
5 septembre 2014 5 05 /09 /septembre /2014 00:02
Jean-François Clair
Jean-François Clair

L’article 2121-27-1 du Code général des collectivités territoriales est très précis « lorsque la commune diffuse, sous quelque forme que ce soit, un bulletin d’information générale sur les réalisations et la gestion du conseil municipal, un espace est réservé à l’expression des conseillers n’appartenant pas à la majorité municipale ».

Or, depuis avril et jusque cet été, la nouvelle municipalité de Joinville-le-Pont – composée des mêmes anciens, voire très anciens élus - diffuse des Joinville Mag’ dans lesquels l’opposition n’avait pas droit d’écrire un mot. Le maire s’appuyait sur un aspect technique pour interdire une telle insertion : « Les modalités d’application de cette disposition sont définies par le règlement intérieur » ; il suffisait donc de faire traîner l’adoption du règlement intérieur et de prétendre que celui du mandat précédent ne s’appliquait pas pour réussir à museler ceux qui ne pensent pas tout-à-fait comme le maire.

L’esprit de la loi et son texte sont clairs, mais la majorité communale a voulu gagner du temps, faire passer quelques pilules amères (7% d’augmentation d’impôts) en étant seule à pouvoir s’exprimer dans les médias officiels. Mais les manœuvres dilatoires ne peuvent durer trop longtemps : le bulletin de septembre a bien été obligé d’insérer les tribunes libres écrites par les deux listes d’opposition. Pourtant, ultime petitesse, on a interdit aux minoritaires d’insérer leur photo dans le journal local, comme cela se faisait pourtant depuis toujours.

Que lisons-nous dans les trois tribunes de septembre ?

Les anonymes « élus de la majorité municipale » assurent « maintenir le service public de qualité » sans s’expliquer d’ailleurs sur la suppression d’une navette de ramassage scolaire qui faisait pourtant bien partie de ce service public.

Jean François Clair (Ps), au nom de la liste Unis pour Joinville-le-Pont (gauche et écologistes), remarque les « relations despotiques entretenues et voulues par la municipalité avec les élus de l’opposition », remarquant que ces derniers n’ont même pas pu s’exprimer sur l’organisation des écoles à la rentrée scolaire avec le réaménagement des rythmes scolaires, pas plus que sur la suppression de la fameuse navette.

Quant à Olivier Aubry (divers droite), il critique un « mauvais départ ». S’intéressant à l’urbanisme, il estime que « l’augmentation de l’offre de logements s’accompagne inévitablement d’une demande accrue de services et d’équipements » reprochant à la commune de ne pas adapter le nombre de places dans les écoles à la nouvelle demande et soulignant que « les problèmes du quotidien, tels que le stationnement, la circulation se trouvent donc amplifiés. »

Voici donc la photos d'un élu d’opposition, puisque le maire refuse de l’exposer

Repost 0
Published by Benoit Willot - dans conseil municipal information
commenter cet article
3 septembre 2014 3 03 /09 /septembre /2014 10:58
Michael Padnos en 2014
Michael Padnos en 2014

L’agence Associated Press (États-Unis), rapporte la libération en Syrie de Peter Theo Curtis (alias Théophile Padnos), journaliste américain de 45 ans. Selon sa famille, citée par l’AFP, Peter Theo Curtis avait été enlevé « juste après avoir franchi la frontière syrienne en octobre 2012 et détenu ensuite par le Front al-Nosra et des groupes qui lui sont affiliés ». Le Front al-Nosra est la branche syrienne d'Al-Qaïda. L'ex-otage, libéré le 24, a atterri à l'aéroport international de Boston le 27 août 2014.

Dans un entretien avec deux journalistes de l’agence, Elaine Ganley et Jeffrey Schaeffer, diffusé le 25 août repris par de nombreux quotidiens américains, c’est son père qui témoigne de sa joie et de sa fierté. Michael Padnos, 74 ans, juriste et écrivain, vit sur un bateau à Joinville-le-Pont.

Michael Padnos est évidemment ravi de voir son fils Theo libre, lui qui s’est lancé dans des enquêtes sur le monde islamiste au Yémen puis en Syrie. Il souligne que son activité « est noble et digne »

Si aucune rançon n’a été versée, selon la famille, conformément à la politique américaine, Michael Padnos dit la participation de l’émirat de Qatar à la libération était « cruciale. »

Michael Padnos en 2014

Repost 0
5 juillet 2014 6 05 /07 /juillet /2014 00:01
« Les femmes croquent monsieur »

Écrivain infatigable, occupant résolu de la planète internet, le poète Eric Dubois s’est lancé en outre dans la création d’un nouveau blog où il compte réaliser, à Joinville-le-Pont, un « Voyage immobile dans le temps suspendu. »

Le site est très visuel, accueillant les travaux du photographe joinvillais Jean-Claude Baquiast, mais également des documents anciens.

Mais il y a bien sûr un poème, étonnamment nostalgique chez un auteur si moderne, que je vous livre ici :

Joinville Blues

il y a le piaffement des chevaux les cris des

parieurs

L’anisette qu’on boit en après-midi liquide

l’épicier dans sa blouse le marchand de couleur

Rue du Canal le Canal est un signal pour des

aventures aquatiques des bains de soie des bains

de sable le piaffement des chevaux les

cris des parieurs

Et les tractions qui tractionnent années

d’après guerre qui n’en finissent pas

Il y a les buveurs bus et les clients du dimanche

et le dimanche pagaie avironne

Dans le piaffement des chevaux les cris des parieurs

les concours de pêche l’épicier dans sa blouse le

marchand de couleur

Les femmes croquent monsieur et les hommes

saucissonnent le piaffement des chevaux

Les cris des parieurs l’anisette qu’on boit en aprèsmidi

liquide

Il y a

Il n’y a plus

Plus rien

Rien

Repost 0
22 septembre 2012 6 22 /09 /septembre /2012 11:06

L’été a été fort occupé pour le rédacteur principal de ce site : longs voyages, grandes randonnées et d’intenses activités professionnelles.

Joinville-le-Pont au jour le jour va reprendre le cours de ses publications régulières. Merci de votre confiance.

DSCN1272.JPG

Dans l’Himalaya indien, 5100m, août 2012

Repost 0
Published by Benoit Willot - dans information
commenter cet article
26 mars 2012 1 26 /03 /mars /2012 20:40

Après une longue et inhabituelle pause technique, ce blog va reprendre une publication régulière.

Repost 0
Published by Benoit Willot - dans information
commenter cet article
17 janvier 2012 2 17 /01 /janvier /2012 00:03

Le mouvement politique Europe écologie – Les Verts a mis en ligne début janvier 2012 un site internet consacré à Joinville-le-Pont qui garde le nom du groupe politique local, Joinville autrement.
Le nouveau site reprend principalement des informations nationales ou régionales du mouvement écologiste, mais il diffuse également des analyses concernant la commune.
Ainsi, on peut lire un article (8/01/2012) de Simon Briens sur « La Mairie de Joinville » qu’il analyse avec la théorie des deux corps du roi de l’historien allemand puis américain, Ernst Kantorowicz : Si le corps naturel du roi meurt, le corps politique demeure. Pour Simon Briens, le corps politique [la municipalité] devrait corriger son action et le corps naturel [l’hôtel de ville] résorber son emprunte carbone.
Michel Laval, ancien conseiller municipal, commente « Les vœux du maire » (8/01/2012). Il se souvient que, sous Pierre Aubry, la cérémonie, c’était « Mortel ! ». Sur le plan formel, les vœux d’Olivier Dosne (Ump), sont donc pour le militant écologistes « bien supérieurs » mais « le numéro de questions-réponses animé par un « journaliste » militant UMP sonnait terriblement faux. »
Distribuant quelques bons points (communication, programmation culturelle), il assure à propos de l’hébergement d’urgence que le « numéro d’autosatisfaction (…) frisait l’indécence ». Il remarque que rien n’a été dit « sur les problèmes rencontrés par le projet de reconstruction du gymnase du Haut de Joinville à côté de la Mairie ». L’ancien élu commente : « Olivier Dosne et sa majorité municipale se politisent à l’approche des échéances majeures de cette année 2012. »
Avec celui d’EELV, il y a dorénavant trois sites internet liés à des partis politiques locaux, le Ps et l’Ump ayant précédé les écologistes. Le MoDem dispose également d’un blog, mais il n’est plus alimenté depuis un an et demi.
Le site de l’association Joinville écologie continue d’exister. EELV Joinville a également sa page Facebook.
    Site du Ps
   Site de l'Ump
    Site du MoDem (non mis à jour)
    La page Facebook d’EELV Joinville
    Le site internet d’EELV Joinville
http://eelv-joinville-autrement.fr/wp-content/uploads/2012/01/mairie.jpg
La mairie de Joinville, illustration de Simon Briens sur le site d’EELV Joinville autrement

Repost 0
Published by Benoit Willot - dans information
commenter cet article
10 janvier 2012 2 10 /01 /janvier /2012 00:09

C’est une jolie saison, qui rend les autres jalouses,
Les fleurs s’épanouissent, dans les arbres, les pelouses
Et même dans les urnes – en deux mille douze.

 

 

2009 St Raphael (7)

Repost 0
Published by Benoit Willot - dans information
commenter cet article

Articles Récents

Urbanisme

L’avis publié le 6 mars 2010 par le commissaire enquêteur sur la création de la zone d’aménagement concerté (Zac) des Hauts de Joinville et la modification du plan local d’urbanisme (PLU) liée à cette opération est devenu défavorable avec le refus, par la majorité municipale, d’accéder aux réserves obligatoires formulées dans ce document.

L’enquête d’utilité publique la modification du plan local d’urbanisme concernant plusieurs zones d’activités tertiaires a lieu du 15 février au 15 avril 2010. Elle a porté principalement sur l’augmentation de la possibilité de construire sur l’actuel parking de la gare RER. Mais elle concernait aussi d'autres zones de Joinville comme la zone cinématographique Charles Pathé, le terrain de l'usine Eaux de Paris et la rue des Platanes.

Elections européennes