Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Joinville-le-Pont au jour le jour
  • Joinville-le-Pont au jour le jour
  • : Information sur Joinville-le-Pont et le Val-de-Marne, Politique, urbanisme, économie, emploi, environnement, culture, logement, sports, élections, vie locale
  • Contact

Recherche

Benoit Willot

Ancien conseiller municipal de Joinville le Pont (France, Val de Marne)

58 ans, chargé de mission dans un organisme d'emploi et de formation

benoitwillot@joinville-le-pont.info

 

Joinville-le-Pont au jour le jour est compatible avec tous les téléphones portables permettant un accès à internet :

26 juillet 2017 3 26 /07 /juillet /2017 11:42

Ancienne maire adjointe de Joinville-le-Pont, Séverine de Compreignac est devenue secrétaire générale du groupe parlementaire du Modem à l’Assemblée nationale après les dernières élections législatives de juin 2017.

Depuis 2015, Séverine de Compreignac était Directrice des affaires générales et publiques à la Fédération nationale des Caisses d'Épargne. Elle était antérieurement Directrice des Affaires publiques à la Fédération bancaire française.

À Joinville-le-Pont, Séverine de Compreignac avait été élue en 2001 sur la liste de Pierre Aubry (divers droite). Elle devient maire adjointe chargée de l’environnement et des travaux. En 2004, elle est élue conseillère régionale d'Ile de France la liste du Modem (centriste).

En septembre 2005, Séverine de Compreignac avait été candidate, également sous l’étiquette Modem, lors d’une élection législative partielle pour la circonscription de Saint-Maur-ouest (qui comprend notamment Joinville). Elle obtient 10,9% des suffrages exprimés, Marie-Anne Montchamp (Ump, droite) l’emportant au second tour.

Lors du scrutin municipal de 2008, pressentie pour prendre la tête d’une liste Modem, Séverine de Compreignac figure finalement en treizième position sur la liste conduite par Sylvie Mercier, également marie-adjointe sortante (divers droite) ; elle ne figure pas sur la liste fusionnée avec celle d’Olivier Aubry (Ump, droite) pour le second tour. Le retrait de Séverine de Compreignac était expliqué par son départ, pour des raisons personnelles, de Joinville.

Le groupe Modem de l’Assemblée nationale comprend 47 membres. Il est présidé par Marc Fesneau, député du Loir-et-Cher. C’est le second groupe de la majorité, après La République en marche.

 

Repost 0
Published by Benoit Willot - dans Législatives
commenter cet article
19 juin 2017 1 19 /06 /juin /2017 23:12

Les prédictions et simulations, encore moins que les sondages, ne permettent manifestement pas de prédire une élection. Michel Herbillon, pour peu de temps encore maire (LR) de Maisons-Alfort, a donc été réélu brillamment dans sa circonscription. Avec 58% des suffrages exprimés, grâce à un score considérable dans sa ville (67%), améliore très nettement sa victoire de 2012 où il devançait, avec 56,4%, la socialiste Patricia Richard.

S’il est également en tête à Charenton et Saint-Maurice, à Joinville, c’est la candidate de La République en Marche, Jennifer Douieb-Nahon qui passe la ligne d’arrivée au premier rang recueillant 57,4% des votes.

 

Candidat

Parti

Circonscription Maisons-Alfort

%

Joinville

 

Inscrits

 

76 749

 

12 409

 

Votants

 

38 073

49,6%

5 768

46,5%

Blancs & nuls

 

2 366

6,2%

452

7,8%

Exprimés

 

35 707

93,8%

5 316

92,2%

Herbillon Michel

Les Républicains

20 706

58,06%

2 265

42,6%

Douieb-Nahon Jennifer

LREM

15 001

42,0%

3 051

57,4%

 

Dans le Val-de-Marne, la majorité présidentielle obtient sept sièges sur onze (6 REM, 1 Modem), la droite en conserve deux (LR) tandis que les Insoumis en gagnent un. Luc Carvounas est élu député d’Alfortville, seul rescapé de la gauche traditionnelle, dont il sera sans nul doute un des ténors dans la nouvelle Assemblée nationale.

Repost 0
Published by Benoit Willot - dans Législatives
commenter cet article
11 juin 2017 7 11 /06 /juin /2017 23:47

Plusieurs députés sortants qui se représentaient sont éliminés dès le premier tour : Laurence Abeille (EELV) dans la 6e circonscription et Jean-Luc Laurent (MRC, soutien Ps) dans la 10e. Deux autres sont dans des ballottages difficiles : Didier Gonzales (LR, 3e) et Gilles Carrez (LR, 5e). Les autres sortants sont en tête Jean-Jacques Bridey (En marche !, 7e) et Michel Herbillon (LR, 8e), mais ce dernier est talonné par la candidate de la majorité présidentielle, Jennifer Douieb-Nahon.

Le parti d’Emmanuel Macron et son allié MoDem sont qualifiés pour le second tour dans les 11 circonscriptions du Val-de-Marne et en tête dans 10 d’entre elles. Le grand chelem est envisageable. Il aura pour opposants 7 fois la droite LR ou UDI, 3 fois La France insoumise et 1 seule fois le PS, Luc Carvounas ayant une petite chance de conserver aux socialistes la 9e circonscription (Alfortville).

Le parti En marche ! dépasse la barre des 30% dans 10 circonscriptions et la tutoie dans la 9e. Dans deux anciens fiefs de droite (6e Vincennes et 5e Nogent-Le Perreux), la formation d’Emmanuel Macron franchit même le seuil des 40%, qu’il approche même de très près dans une autre (1e Saint-Maur).

Voici les qualifiés pour le second tour :

  • 1ère circonscription : Frédéric Descrozaille, En marche ! 39,73 % et André Kaspi, Les Républicains, 22,99 %
  • 2e circonscription : Jean François Mbaye, En marche ! 33,67 % et François Cocq, La France insoumise, 18,62 %
  • 3e circonscription : Laurent Saint-Martin, En marche ! 35,79 % et Didier Gonzales, Les Républicains, 21,68 %
  • 4e circonscription : Maud Petit, Modem, 40,37 % et Marie-Carole Ciuntu, Les Républicains, 22,35 %
  • 5e circonscription : Nadine Ret, En marche ! 37,11 % et Gilles Carrez, Les Républicains, 27,66 %
  • 6e circonscription : Guillaume Gouffier-Cha, En marche ! 40,25 % et Gildas Lecoq, UDI, 18,46 %
  • 7e circonscription : Jean-Jacques Bridey, En marche ! 35,29 % et Vincent Jeanbrun, Les Républicains, 22,10 %
  • 8e circonscription : Michel Herbillon, Les Républicains, 36,51 % et Jennifer Douieb-Nahon, En marche ! 33,73 %
  • 9e circonscription : Gaëlle Marseau, En marche ! 29,25 % et Luc Carvounas, Ps, 20,54 %
  • 10e circonscription : Sheerazed Boulkroun, En marche ! 30,62 % et Mathilde Panot, La France insoumise, 16,05 %
  • 11e circonscription : Albane Gaillot, En marche ! 33,62 % et Djamel Arrouche, La France insoumise, 16,37 %
Repost 0
Published by Benoit Willot - dans Législatives
commenter cet article
11 juin 2017 7 11 /06 /juin /2017 22:57

Sur l’ensemble de la circonscription, la candidate En Marche ! Jennifer Douieb-Nahon arrive en seconde position avec 33,7%, mais elle est en tête dans trois des quatre communes. Son adversaire du second tour sera le député marie LR Michel Herbillon, qui la distance dans sa ville, Maisons-Alfort et obtient 36,5% (en baisse de 10% par rapport à 2012). Renaud Pequignot, de la France insoumise est à 10%, bien au-dessus du score du Front de gauche de 2012 (5,5%). L’écologiste Rémi Houley progresse à 4,7% (3% 5 ans plus tôt). Avec le même score, la FN Marie-Odile Enon suit le chemin inverse (7% au précédent scrutin). Quant à la socialiste Sophie Gallais, elle passe sous la barre symbolique des 5% (4,6%). La communiste Fatima Khallouk fait un résultat symbolique (1,2%).

La 8e circonscription du Val-de-Marne comprend les communes de Charenton-le-Pont, Joinville-le-Pont, Maisons-Alfort et Saint-Maurice.

En 2012, Michel Herbillon (Les Républicains), seul candidat de 2012 à se présenter de nouveau, arrivait premier avec 46,8%, précédant la socialiste Patricia Richard. Le FN était en 3e position, devant le Front de gauche, les écologistes (EELV) et les centristes du MoDem.

Les scores des candidats sont comparés à ceux ayant la même étiquette 5 ans auparavant étant entendu que le MoDem (présent en 2012) soutient en 2017 LREM (En Marche !) ; le Front de gauche de 2012 a deux candidats en 2017 (France insoumise et Pcf). L’Ump s’est transformée en Les Républicains.

 

Candidat 2017

Parti

2017

%

2012

Inscrits

 

76 748

 

73 789

Votants

 

42 459

55,3%

59,5%

Blancs & nuls

 

421

1,0%

0,9%

Exprimés

 

42 038

99,0%

99,1%

Herbillon Michel

Les Républicains

15 348

36,5%

46,8%

Douieb-Nahon Jennifer

LREM

14 181

33,7%

2,1%

Pequignot Renaud

France insoumise

4 187

10,0%

5,5%

Houley Rémi

EELV

1 980

4,7%

3,0%

Enon Marie-Odile

FN

1 970

4,7%

7,0%

Gallais Sophie

Ps

1 922

4,6%

32,5%

Khallouk Fatima

Pcf

502

1,2%

 

Autres

 

1946

4,6%

 

 

Repost 0
Published by Benoit Willot - dans Législatives
commenter cet article
11 juin 2017 7 11 /06 /juin /2017 22:56

En juin 2017, la candidate En Marche ! Jennifer Douieb-Nahon arrive très nettement en tête à Joinville-le-Pont avec 41,6% des voix, contre 23,6% au sortant LR Michel Herbillon. Renaud Pequignot pour la France insoumise est troisième avec 11,9%. Rémi Houley (EELV) suit avec 6,2%, devançant la FN Marie-Odile Enon à 5,3%, tandis que la socialiste Sophie Gallais se contente de 4,8%. La communiste Fatima Khallouk est à 1,8%.

La commune de Joinville-le-Pont est incluse dans la 8e circonscription du Val-de-Marne, qui comprend également Charenton, Maisons-Alfort et Saint-Maurice.

Le député-maire de Maisons-Alfort Michel Herbillon (Les Républicains, ex-Ump), arrivait premier dans la circonscription en 2012 mais était second à Joinville avec 35,8%, contre 38,2% à la socialiste Patricia Richard. Le FN était en 3e position, devant le Front de gauche, les écologistes (EELV) et les centristes du MoDem.

Les scores des candidats sont comparés à ceux ayant la même étiquette 5 ans auparavant sachant que le MoDem (présent en 2012) soutient en 2017 LREM (En Marche !) ; le Front de gauche de 2012 a deux candidats en 2017 (France insoumise et Pcf). L’Ump s’est transformée en Les Républicains.

 

Candidat 2017

Parti

2017

%

2012

Inscrits

 

12 409

 

11 994

Votants

 

6 610

53,3%

57,8%

 

Blancs & nuls

 

67

1,0%

1,0%

Exprimés

 

6 543

99,0%

99,0%

Douieb-Nahon Jennifer

LREM

2 720

41,6%

2,8%

Herbillon Michel

Les Républicains

1 547

23,6%

35,8%

Pequignot Renaud

France insoumise

776

11,9%

6,6%

Houley Rémi

EELV

404

6,2%

4,3%

Enon Marie-Odile

FN

346

5,3%

8,3%

Gallais Sophie

Ps

313

4,8%

38,2%

Khallouk Fatima

Pcf

118

1,8%

 

Gackière Sylvie

Parti animaliste

107

0,9%

1,0%

Gillard Pierre-Eric

LO

31

0,5%

0,5%

Autres

 

288

4,4%

 

 

Repost 0
Published by Benoit Willot - dans Législatives
commenter cet article
10 juin 2017 6 10 /06 /juin /2017 10:43

Quelques informations pour permettre de comparer les futurs résultats des élections législatives de 2017 avec ceux de 2012.

Rappelons que la 8e circonscription du Val-de-Marne comprend les communes de Charenton-le-Pont, Joinville-le-Pont, Maisons-Alfort et Saint-Maurice. Elle est composée des cantons de Charenton-le-Pont (sauf le petit quartier de Nogent-sur-Marne) et Maisons-Alfort.

Un seul des candidats de 2012 se présente de nouveau en 2017, le député Michel Herbillon.

Quelques éléments pour faire la comparaison avec les résultats de juin 2017 : le MoDem soutient LREM (En Marche !) ; le Front de gauche de 2012 a deux candidats en 2017 (France insoumise et Pcf). L’Ump s’est transformé en Les Républicains.

En 2012, le candidat Michel Herbillon était nettement en tête sur l’ensemble de la circonscription, avec 14% d’avance sur sa suivante, la socialiste Patricia Richard. Par contre à Joinville, c’est cette dernière qui était en première position (+2,4%). Le FN arrivait en 3e position, suivi du Front de gauche, des écologistes EELV et des centristes du MoDem.

 

Parti

8e circ.

dont Joinville

Inscrits

73 789

11 994

Votants

59,5%

57,8%

 

Blancs & nuls

0,9%

1,0%

Exprimés

99,1%

99,0%

Ump (Les Républicains)

46,8%

35,8%

Ps

32,5%

38,2%

FN

7,0%

8,3%

Front de gauche

5,5%

6,6%

EELV

3,0%

4,3%

MoDem

2,1%

2,8%

Écol. (AEI)

0,7%

1,0%

LO

0,3%

0,5%

Divers

2,4%

2,7%

 

Repost 0
Published by Benoit Willot - dans Législatives
commenter cet article
5 juin 2017 1 05 /06 /juin /2017 17:03

Un informaticien, Anthony Veyssière, a mis en place une application qui lui permet de publier des projections des résultats à partir des chiffres de la présidentielle sur les législatives. Les premiers résultats connus pour les Français de l’étranger permettent de penser que la projection est plutôt pertinente.

Cependant, il faut évidemment préciser qu’une projection n’est nullement une prédiction.

Voici les explications techniques données par Anthony Veyssière :

Les projections sont basées sur les résultats officiels du 1er tour de l'élection présidentielle 2017 par circonscription (à retrouver ici data.gouv.fr)

Les pourcentages de report de voix initiaux sont basés sur les études d'opinion du CEVIPOF et de Harris Interactive. En fonction des nouvelles enquêtes d'opinion les pourcentages initiaux de reports de voix sont amenés à changer avant le 1er tour des élections législatives.

L'application web est une projection mathématique et ne tient pas compte des contextes locaux (candidat inconnu, fort ancrage local, spécificité des DOM/TOM..).

Pour l’ensemble du département du Val-de-Marne, le pronostic est un petit chelem pour En Marche ! et le Modem (LREM) avec 10 circonscription sur 11. Seule la 10e (Ivry) serait promise à Mathilde Panot (La France insoumise), mais avec une avance ridiculement faible au second tour (50,1% contre 49,9% au candidat LREM).

Pour ce qui concerne la 8e circonscription du Val-de-Marne (Maisons-Alfort, Charenton-le-Pont, Saint-Maurice et Joinville), l’étude confirme la possible victoire de la jeune avocate Jennifer Douieb-Nahon dans ce fief historique de la droite (qui possède tous les postes de maires et de conseillers départementaux). Voici les résultats projetés :

Projection des résultats du 1er tour

  • Jennifer Douieb-Nahon (En Marche) 33%
  • Michel Herbillon (Les Républicains) 25%
  • Renaud Péquignot (France insoumise) 15%
  • Sophie Gallais (PS) + Rémi Houley (EELV) 12%
  • Marie Odile Enon (Front national) 11%
  • Fatima Khallouk (Pcf) 2%
  • Autres 2%

Projection des résultats du 2d tour

  • Jennifer Douieb-Nahon (En Marche) 57%
  • Michel Herbillon (Les Républicains) 43%

À visiter : http://anthonyveyssiere.com/legislatives2017/#

Jennifer Douieb-Nahon et Philippe Platon

Repost 0
Published by Benoit Willot - dans Législatives
commenter cet article
24 mai 2017 3 24 /05 /mai /2017 00:01

Article rectifié après actualisation par Laurent de Boissieu de son propre site (en y ajoutant les étiquettes politiques et en rajoutant la 1e circonscription).

Le journaliste politique Laurent de Boissieu (La Croix) livre sur son blog Ipolitique son pronostic pour la future Assemblée nationale. il s’agit de « tris mathématiques », sans qu’il ait, précise-t-il, analysé la situation circonscription par circonscription.

Au niveau national, de Boissieu prévoit 228 sièges pour la majorité présidentielle dont 194 pour La République en marche, 36 pour le Modem auxquels pourraient s’ajouter 17 divers droite et autant de divers gauche qui n’ont pas de concurrent LREM ou Modem sans avoir leur investiture, c’est-à-dire 262 députés sur 577. En outre, de Boissieu signale qu’il ne comptabilise pas les élus des îles du Pacifique qui s’apparenteraient à la majorité, ni les élus sous l’étiquette Ps ou des formations de droite qui décideraient de soutenir le gouvernement.

Pour le Val-de-Marne, ses prévisions sont tout simplement un raz-de-marée macroniste.

Dans la 1e circonscription (Saint-Maur),André Kaspi (LR) ne prendrait pas la suite de Sylvain Berrios le maire (LR) dont il est l’adjoint, mais Frédéric Descrozaille (LREM) serait élu.

Dans la 2e circonscription (Créteil), Jean Francois Mbaye (LREM, div. gauche) emporterait le siège détenu par Laurent Cathala (Ps), qui ne se représente pas.

Dans la 4e circonscription (Chennevières, Villiers), Maud Petit (Modem, ex-UDI) prendrait la succession de Jacques Alain Bénisti (LR) qui ne se représente pas.

Dans la 5e circonscription (Champigny, Nogent, Le Perreux), c’est Nadine Ret (LREM) qui battrait le député sortant Gilles Carrez (LR).

Dans la 6e circonscription (Vincennes) Guillaume Gouffier-Cha (LREM, ex-Ps) supplanterait la députée écologiste Laurence Abeille (EELV).

Dans la 7e circonscription (Fresnes) Jean-Jacques Bridey (LREM, ex-Ps), seul député sortant de la majorité, serait reconduit.

Dans la 8e circonscription (Maisons-Alfort, Charenton, Saint-Maurice et Joinville), c’est la jeune avocate Jennifer Douieb Nahon (LREM) qui détrônerait le pilier de la droite locale, Michel Herbillon, toujours maire de Maisons-Alfort.

Dans la 9e circonscription (Alfortville, Vitry) Gaelle Marseau (LREM) empêcherait le sénateur maire socialiste Luc Carvounas d’hériter du siège de René Rouquet (Ps).

Enfin, dans la 11e circonscription (Cachan, Villejuif) Albane Gaillot (LREM) remplacerait Jean-Yves Le Bouillonnec (Ps) qui ne se représente pas

Ainsi, avec 8 élus LREM et une Modem, la majorité d’Emmanuel Macron serait, dans le département, de 9 sièges sur 11.

Seules lui échapperaient la 3e (Villeneuve-Saint-Georges), où la lutte pour le poste du sortant Roger-Gérard Schwartzenberg sera sûrement très ouverte, et enfin la 10e (Kremlin-Bicêtre) où le sortant Jean-Luc Laurent (MRC) demande le renouvellement de son mandat, avec le soutien du Ps mais fait face à une forte concurrence à gauche.

Ne cachons pas que ce serait une surprise que de voir battre Gilles Carrez, maire du Perreux et personnalité éminente de la droite parlementaire ou Michel Herbillon, dans circonscription où tous les postes de maires comme de conseillers départementaux sont tenus par Les Républicains et la droite de toute éternité (politique).

Une surprise, mais aussi une joie.

Rappelons cependant que les "tris mathématiques" ne sont pas des prédictions.

Jennifer Douieb Nahon

Repost 0
Published by Benoit Willot - dans Législatives Val de Marne
commenter cet article
17 mai 2017 3 17 /05 /mai /2017 22:18

Le nouveau ministre de l’éducation nationale, Jean-Michel Blanquer, n’est pas un inconnu à Joinville-le-Pont. Ce professeur de droit public fut en effet recteur de l’académie de Créteil entre 2007 et 2009.

Il vécut alors dans une villa du quartier de Palissy et inscrivit sa progéniture dans les établissements scolaires de la commune.

Nommé ensuite directeur général de l'enseignement scolaire (DGESCO) au ministère de l'Éducation nationale, il était depuis juin 2013 directeur général du groupe ESSEC, bas à Cergy-Pontoise.

Âgé de 52 ans, Jean-Michel Blanquer rejoint ainsi Roger Bambuck dans la petite liste des Joinvillais ayant accédé à un maroquin ministériel.

Bravo à lui, et bon travail à tout le nouveau gouvernement qui allie dans un cocktail étonnant de franches compétences avec des personnalités issues de l’écologie, du socialisme, des radicaux gauche ainsi que du centre et de la droite modérée.

Jean-Michel Blanquer 2012 Wikipédia

Repost 0
15 mai 2017 1 15 /05 /mai /2017 16:50

Je n’ai aucun sentiment défavorable envers Sophie Gallais, la candidate socialiste dans la 8e circonscription du Val-de-Marne ; mes amis me disent qu’elle est très bien et j’espère qu’elle contribuera à refonder une force de gauche responsable et ambitieuse.

Pour l’élection législative de juin 2017, cependant, il faut faire un choix de raison et de cohérence.

Les Français, et c’est encore plus vrai de l’immense majorité des habitants du Val-de-Marne, comme de toute l’Île-de-France ou de Joinville-le-Pont, ont soutenu un renouvellement des pratiques politiques.

L’élection d’Emmanuel Macron ouvre un espoir pour une moralisation de notre vie politique, un engagement européen et une politique dynamique de soutien à l’innovation, à l’emploi et – j’espère – une grande exigence écologique.

Par la faute de choix peu heureux, le parti socialiste n’est pas, aujourd’hui, crédible pour porter seul l’attente de renouveau et l’ambition progressiste. Il le redeviendra sans doute un jour.

Mais pour l’instant, il faut donner au gouvernement d’Emmanuel Macron et Édouard Philippe la possibilité de conduire les réformes attendues.

C’est pourquoi je soutiens Jennifer Douieb-Nahon, la candidate investie par La République en Marche !

Jennifer Douieb-Nahon a 31 ans, est diplômée en droit et avocate au barreau de Paris. Elle est également chargée d'enseignement à l'université Paris-Dauphine. Mère de trois enfants, elle vit à Charenton-le-Pont.

Dans le site internet Val-de-Marne Citoyens, Jennifer Douieb-Nahon témoignait : « Il s’agit de mon premier engagement politique, ce que j’ai trouvé révolutionnaire est de travailler réellement sur les points du programme lorsque j’ai rejoint le comité [En Marche !] de Charenton. J’ai pu constater que les données étaient réellement remontées et prises en compte. »

Dans l’état nouveau du paysage politique, il ne faut pas non plus négliger le fait que la candidate En Marche ! est aussi une formidable chance de renvoyer notre élu sortant, Michel Herbillon (Les Républicains) dans la catégorie que j’espère vaste des politiciens passés de mode.

  • Réunion de lancement de la campagne de Jennifer Douieb-Nahon jeudi 18 mai 2017 à 20 heures à l'école Aristide Briand, 2, place Briand à Charenton-le-Pont.

 Jennifer Douieb-Nahon,

Repost 0
Published by Benoit Willot - dans Législatives
commenter cet article

Articles Récents

Urbanisme

L’avis publié le 6 mars 2010 par le commissaire enquêteur sur la création de la zone d’aménagement concerté (Zac) des Hauts de Joinville et la modification du plan local d’urbanisme (PLU) liée à cette opération est devenu défavorable avec le refus, par la majorité municipale, d’accéder aux réserves obligatoires formulées dans ce document.

L’enquête d’utilité publique la modification du plan local d’urbanisme concernant plusieurs zones d’activités tertiaires a lieu du 15 février au 15 avril 2010. Elle a porté principalement sur l’augmentation de la possibilité de construire sur l’actuel parking de la gare RER. Mais elle concernait aussi d'autres zones de Joinville comme la zone cinématographique Charles Pathé, le terrain de l'usine Eaux de Paris et la rue des Platanes.

Elections européennes