Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Joinville-le-Pont au jour le jour
  • Joinville-le-Pont au jour le jour
  • : Information sur Joinville-le-Pont et le Val-de-Marne, Politique, urbanisme, économie, emploi, environnement, culture, logement, sports, élections, vie locale
  • Contact

Recherche

Benoit Willot

Ancien conseiller municipal de Joinville le Pont (France, Val de Marne)

58 ans, chargé de mission dans un organisme d'emploi et de formation

benoitwillot@joinville-le-pont.info

 

Joinville-le-Pont au jour le jour est compatible avec tous les téléphones portables permettant un accès à internet :

30 juillet 2015 4 30 /07 /juillet /2015 16:06
Astégiani Passeuse de mémoire
Astégiani Passeuse de mémoire

Marie-France Astégiani-Merrain, conseillère municipale de Joinville-le-Pont et présidente pour le Val-de-Marne de l’Association de descendants d’esclaves noirs et leurs amis (ADEN) vient de publier La Passeuse de Mémoire.

Voici la présentation qu’en fait son attachée de presse :

« Marie France Astégiani Merrain a découvert tardivement que l’aïeule de son grand-père avait été esclave dans une plantation en Martinique. L’iniquité d’une telle situation a été un véritable électrochoc. Elle a été confrontée d’un coup à une réalité d’une extrême violence ; celle de l’exploitation de l’homme par l’homme. Une révolte intérieure, profonde, indescriptible, s’est mise alors à gronder en elle. Elle a compris jusqu’où pouvait conduire le racisme et elle a su que jamais plus elle n’accepterait d’être salie.

« Pourquoi l’esclavage avait-il été un sujet tabou dans sa propre famille, pourquoi était-il encore tabou dans la société ? Pourquoi tant de non-dits ?

« Son histoire personnelle l’a conduit à se remémorer également une histoire commune, stigmate indélébile d’une humanité qui se défigure elle-même, une humanité dépecée de ses couleurs, une histoire qui la confronte à l’iniquité, la violence, l’asservissement, l’exploitation de l’homme par l’homme… à la sujétion des vies humaines…et au racisme.

« Mais ce parcours difficile est aussi une belle, une formidable leçon de vie. Ce voyage au bout de sa nuit a conduit Marie France à renaître en mettant autant d’énergie à aimer l’humanité que celle-ci en avait mis à la faire souffrir. L’Amour est la force dont elle a voulu se servir pour faire bouger le monde : ainsi, elle a intégré l’ADEN (l’Association des Descendants d’Esclaves Noirs et de leurs amis) qu’elle voyait comme un groupe de pression citoyen sur les partis et qui lui a donné les moyens de participer à l’élaboration de la loi Taubira afin de faire reconnaître l’esclavage comme un crime contre l’humanité. Puis elle a souhaité témoigner dans les écoles, transmettre ce devoir de mémoire.

« Ode à la dignité humaine, son livre met en exergue la résilience, la capacité de tout homme à dépasser sa propre souffrance, à transformer le mal en un bien supérieur. Marie France se reconstruit dans l’altruisme par le biais de la transmission dans les écoles. Elle aurait pu haïr. Elle a choisi d’aimer.

« A travers son témoignage, Marie France Astégiani Merrain souhaite participer à la lutte contre le racisme par des échanges humains et fraternels. Elle est convaincue que l’éducation est un levier pour éveiller les consciences, les conflits n’étant générés que par l’ignorance et les préjugés, et demeure persuadée que, pour construire un monde délivré de la haine, du fanatisme et de l’obscurantisme, il faut mettre en œuvre des moyens moraux et intellectuels. Selon elle, la connaissance favorise la compréhension, ouvre la voie à la solidarité morale et intellectuelle de l’humanité, seule assurance d'une paix durable et authentique. »

À lire en librairie ou à la bibliothèque de Joinville (j’espère). Publication ADEN 94.

Repost 0
3 avril 2015 5 03 /04 /avril /2015 00:08
Eric Dubois 2015
Eric Dubois 2015

Avant de rejoindre l’Académie française, le poète Eric Dubois vient publier un choix de textes (publiés entre 2004 et 2009) : Le cahier (Le chant sémantique) aux éditions L’Harmattan. On le trouve, pour 17€ dans les bonnes librairies, et notamment celles de Joinville.

Éric Dubois est né en 1966 à Paris. Il est l’auteur de nombreux ouvrages de poésie parus sur différents supports ; il édite la revue de poésie en ligne Le Capital des Mots. Depuis 2010, il est chroniqueur dans l’émission Le lire et le dire sur la radio Fréquence Paris Plurielle

Ci-dessous un des textes que je préfère du nouvel ouvrage.

DU FEU

on aime parfois allumer dans la nuit des feux protecteurs

des pénates et des sentiers intimes

et laisser dériver ses pensées premières le long des voies

sans balise

on aime creuser dans son lit les plumes et le coton de

quelques blessures passées et dormir

dans le plaisir du plaisir

on aime vivre dans le vivier de quelques amis

et les écouter nous écouter des voix nues

on aime tout cela et plus encore et mieux on aime

particulièrement toucher l'âme

Repost 0
Published by Benoit Willot - dans littérature
commenter cet article
2 avril 2015 4 02 /04 /avril /2015 13:59
Marie Volta 3/04/2015
Marie Volta 3/04/2015

La chanteuse (et écrivain) Marie Vota (une Joinvillaise) prépare la sortie de son nouvel album Paris-Bamako.

Pour la sortie du disque, une fête est organisée au Forum Léo Ferré le vendredi 3 avril à 20h30.

Des témoignages sont publiés sur la page que Marie Volta consacre à sa dernière œuvre : http://www.marievolta.com/disc.paris-bamako.html.

Pour le 3 avril, Philippe Picot, sera « au gouvernail » pour les arrangements de l'album, en tant qu’accordéoniste-orchestre de cette soirée « riche en surprises ! » selon Marie Volta.

La première partie sera assurée par le Trio Danny Buckton.

Il est vivement conseillé de réserver.

Forum Léo Ferré

11 rue Barbès 94200 Ivry-sur-Seine

M° 7 et T 3a : Station Porte d'Ivry

Réservation conseillée : 01.46.72.64.68 / resa@forumleoferre.org

Restauration possible sur place avant le spectacle (le préciser à la réservation)

Repost 0
Published by Benoit Willot - dans musique littérature
commenter cet article
12 octobre 2014 7 12 /10 /octobre /2014 11:20
Marie Volta
Marie Volta

La chanteuse Marie Vota sera de retour sur les planches cet automne 2014, après une année traversée « petit à petit, à tout petits pas » – selon l’expression du comédien Jacques Serizier - et bien que, pour la poète et chanteuse joinvillaise, « l'heure des grandes enjambées n'ait pas tout à fait sonné. »

On va pouvoir l’entendre donc aux dates suivantes :

  • Samedi 18 octobre à Paris (Intégrale Brassens, Salle Rossini, 6 rue Drouot, 19h30)
  • Samedi 25 octobre à Paris, avec André Labeur, en Rouge oranger (Intégrale Brassens, Salle Rossini, 6 rue Drouot, 19h30)

Marie Vota nous annonce aussi l’arrivée de son nouvel album en novembre.

En attendant, son livre La nuit du poissonnier est toujours à lire, à la bibliothèque de Joinville-le-Pont ou en librairie.

Repost 0
Published by Benoit Willot - dans musique littérature
commenter cet article
11 octobre 2014 6 11 /10 /octobre /2014 00:02
Beaumarchais par Marie Geffray
Beaumarchais par Marie Geffray

À une époque où le politiquement correct officiel voisine avec l’outrance agressive médiatique, il est bon de se pencher sur le langage et la pensée de Beaumarchais.

C’est ce que fait la romancière Marie Geffray, agrégée de lettres modernes et biographes.

Elle sera l’invitée de la première rencontre littéraire automnale de l’association Niger vivant à Joinville-le-Pont, dimanche 12 octobre 2014 à 17h, au siège de l’association.

On avait déjà entendu Marie Geffray venue présenter en février 2013 son roman « De Retour. »

Beaumarchais ou l’irrévérence (Éd. du Jasmin, 2013) permet de mieux appréhender l’auteur de pièces de théâtre, aujourd’hui encore fort souvent jouées, mais qui fut aussi horloger, musicien, négociant, armateur, politicien ou éditeur des œuvres de Voltaire. Aventurier, il a joué les agents secrets en Angleterre, en Hollande et en Autriche.

Héritier de l’esprit des Lumières et libertin, Beaumarchais a défendu de nombreuses causes, comme celle de l’indépendance des États-Unis dont les insurgés luttaient contre la domination anglaise.

Rencontre avec Marie Geffray dimanche 12 octobre à 17h au siège de Niger Vivant 11, avenue du Président Wilson, Joinville le Pont.

  • En venant de Paris ou de Saint-Maur : RER A, station Joinville-le-Pont puis 12 mn à pied ou 2 stations avec les bus 101, 106, 108, 111, 201 arrêt Place de Verdun.
  • En venant de Créteil ou Nogent-sur-Marne : bus 317 arrêt Floquet Diderot
Repost 0
Published by Benoit Willot - dans littérature
commenter cet article
5 juillet 2014 6 05 /07 /juillet /2014 00:01
« Les femmes croquent monsieur »

Écrivain infatigable, occupant résolu de la planète internet, le poète Eric Dubois s’est lancé en outre dans la création d’un nouveau blog où il compte réaliser, à Joinville-le-Pont, un « Voyage immobile dans le temps suspendu. »

Le site est très visuel, accueillant les travaux du photographe joinvillais Jean-Claude Baquiast, mais également des documents anciens.

Mais il y a bien sûr un poème, étonnamment nostalgique chez un auteur si moderne, que je vous livre ici :

Joinville Blues

il y a le piaffement des chevaux les cris des

parieurs

L’anisette qu’on boit en après-midi liquide

l’épicier dans sa blouse le marchand de couleur

Rue du Canal le Canal est un signal pour des

aventures aquatiques des bains de soie des bains

de sable le piaffement des chevaux les

cris des parieurs

Et les tractions qui tractionnent années

d’après guerre qui n’en finissent pas

Il y a les buveurs bus et les clients du dimanche

et le dimanche pagaie avironne

Dans le piaffement des chevaux les cris des parieurs

les concours de pêche l’épicier dans sa blouse le

marchand de couleur

Les femmes croquent monsieur et les hommes

saucissonnent le piaffement des chevaux

Les cris des parieurs l’anisette qu’on boit en aprèsmidi

liquide

Il y a

Il n’y a plus

Plus rien

Rien

Repost 0
29 mai 2014 4 29 /05 /mai /2014 00:07
« L'amour est la chair du langage » (Eric Dubois)

Alors que le cinéaste Jean-Luc Godard dit « Adieu au langage », dans une sorte de film-testament primé à Cannes cette année (prix du jury), le poète Eric Dubois pour sa part nous gratifie d’un « Laboratoire du langage », dont 55 produits ont paru à ce jour sur son site internet.

Eric Dubois est joinvillais. Né en 1966 à Paris, il est l’auteur de plusieurs ouvrages de poésie aux éditions Le Manuscrit, Encres Vives, Hélices, l'Harmattan et Publie.net. Il édite également Le Capital des Mots, une revue de poésie en ligne et tient depuis 2010 une chronique dans l'émission Le lire et le dire sur la radio Fréquence Paris Plurielle (106.3 FM).

Voici donc le 52e opus du « Laboratoire du langage » :

L'aube a les ailes fragiles comme le désespoir.

***

L'amour est la chair du langage.

***

L'aube ne s'affranchit pas du néant, elle le fragilise.

***

L'aube désigne le vivant.

***

L'espoir est une pierre. Son épaisseur est chair du possible. Son volume charrie la mécanique de l'indicible.

***

Personne. La marge du possible. L'étrangeté du qui? L'aube est invariable. Les chemins sont ceux de l'ennui et de la colère.

Photo Frédéric Vignale

Repost 0
Published by Benoit Willot - dans littérature
commenter cet article
22 février 2013 5 22 /02 /février /2013 10:09

L’association Niger vivant organise à Joinville-le-Pont sa première rencontre littéraire de l’année 2013 dimanche 24 février à 17h. Au siège de l’association, cette « rencontre autour des livres » permettra en fait d’accueillir l'équipe des Éditions du Jasmin qui inaugurent leur nouvelle collection Jasmin Littératures.

Spécialisée jusqu’ici en littérature pour la jeunesse, les Éditions du Jasmin accueillent dorénavant des romans ou des recueils de nouvelles dans cette collection dirigée par Marianne Stjepanovic-Pauly et Saäd Bouri.

Trois auteurs seront de la partie : Amel Isyes (Le Chemin de soi), Isabelle Minière (Je rêve que Marguerite Duras vient me voir, La Sorcière en colère ; Il sera là, debout), et Marie Geffray, essayiste spécialiste du général de Gaulle et romancière (De retour).

Marie-Françoise Proeschel, présidente de Niger Vivant, assure que cette rencontre sera un « moment très convivial qu'il nous plait de partager avec vous » tandis que l’animatrice des rencontres, Fabienne Colas, promet « une belle réflexion sur l'écriture. »

Ø  Dimanche 24 février 2013 de 17h à 19h.

Ø  Lieu : siège de Niger vivant, 11, avenue du Président Wilson, Joinville le Pont

Ø  Renseignements : 06 16 84 90 64

Isabelle Minière

isabelleminiere.jpg

Repost 0
Published by Benoit Willot - dans littérature
commenter cet article
17 novembre 2012 6 17 /11 /novembre /2012 09:26

Deux auteurs signent samedi 17 novembre 2012 leurs derniers livres à la librairie L'Antre de pages sur le parvis de la mairie de Joinville Pont (23, rue de Paris).

Le poète joinvillais Éric Dubois présente son ouvrage le plus récent, Mais qui lira le dernier poème, paru chez Publie Papier (2012, distribution Hachette). Voir ci-dessous un poème d’Éric Dubois.

Le metteur en scène et chorégraphe, également joinvillais, Christian Pagès présente quant à lui La parole énergie, sortie aux éditions Dangles le 17 octobre 2012.

Dans ce document qu’il a mis douze années à écrire, il décrit « le pouvoir de la vibration juste ». Selon Christian Pagès « ta vibration te donne l'être, la relation et sa qualité, le pouvoir et l'action ou la réalisation pour devenir et exister. »

  • Librairie l’Antre de Pages, 25, rue de Paris 94340 Joinville-le-Pont, samedi 17 novembre 2012, 10h-19H.

 Pages_Christian.jpg

Christian Pagès 

 

Dubois-Johann.jpg

Éric Dubois (photo Johann)

  La poésie est une rupture.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

***

 

 

 

 

 

 

 

   La ville est un étendard lumineux dans l'écrin du vent.

 

 

 

 

 

 

 

***

 

 

 

 

 

 

  Le regret est une perle cachée dans l'écume des souvenirs.

 

 

 

 

 

 

 

***

 

 

 

 

   Les mots cherchent toujours l'entrée de la cour.

 

 

 

 

 

***

 

 

 

 

   Dans le frémissement de la nuit l'haleine des étoiles.

 

 

 

 

 

***

 

 

 

 

 

   Il y a l'esquisse d'un geste dans le poème dit.

Repost 0
Published by Benoit Willot - dans littérature
commenter cet article
22 septembre 2012 6 22 /09 /septembre /2012 11:17

En cette rentrée 2012, l’association Niger vivant entame sa cinquième saison de rencontres littéraires à Joinville-le-Pont pour la saison. Le siège de l’association accueille dimanche 23 septembre deux auteurs, qui ont écrit ensemble un « roman choral » : Jamil Rahmani et Michel Canesi.

Leur livre, Alger sans Mozart, a fait l’objet d’une recommandation par l’Académie Goncourt, dans sa liste d’été 2012.

Alger sans Mozart est un « hommage aux exilés », selon le Ptitblog qui en fait son coup de coeur. « Un hommage à la douleur des pieds-noirs qui ont aimé ce pays, lui ont donné le meilleur d'eux-mêmes et l'ont quitté sans jamais trouver une reconnaissance. (…) une mosaïque qui met en lumière soixante ans de schizophrénie. La schizophrénie de deux pays qui refusent d'admettre leurs liens irrémédiables. »

Pour le quotidien d’Alger, Le Matin, c’est « un bijou littéraire ». Il « révèle à la fois l’histoire de ces deux pays, les déchirements humains, la violence sur fond de haine. »

Au lecteur retrace certains événements et rappelle les différents points de vue. Car "nous sommes une longue chaîne venue du fond des âges, nous sommes des témoins… Chacun de nous est tesselle sur sa grande mosaïque".

Pour Fabienne Colas, animatrice des rencontres, le livre nous plonge dans des pages pleines de lumières, d'odeurs, de sons, d'émotions... Il « nous offre un grand voyage : voyage entre Alger et Paris avec quelques détours ici ou là ; voyage dans le temps, à travers 50 ans d’Histoire mouvementée et tumultueuse ; voyage au plus profond de nous-même, nous incitant à repenser notre relation à l’autre, à notre terre, nos propres choix de vie, la tolérance, la liberté... »

Ø  Dimanche 23 septembre 2012 de 17h à 19h. La rencontre sera suivie d'un verre pour lequel boissons et grignotages sont les bienvenus.

Ø  Alger sans Mozart, Naïve éditions, 2012, 18€

Ø  Lieu : siège de Niger vivant, 11, avenue du Président Wilson, Joinville le Pont

Ø  Renseignements : 06 16 84 90 64

Ø  La présentation du livre sur Facebook : http://www.facebook.com/AlgersansMozart

AlgerCouv.png


Repost 0
Published by Benoit Willot - dans littérature
commenter cet article

Articles Récents

Urbanisme

L’avis publié le 6 mars 2010 par le commissaire enquêteur sur la création de la zone d’aménagement concerté (Zac) des Hauts de Joinville et la modification du plan local d’urbanisme (PLU) liée à cette opération est devenu défavorable avec le refus, par la majorité municipale, d’accéder aux réserves obligatoires formulées dans ce document.

L’enquête d’utilité publique la modification du plan local d’urbanisme concernant plusieurs zones d’activités tertiaires a lieu du 15 février au 15 avril 2010. Elle a porté principalement sur l’augmentation de la possibilité de construire sur l’actuel parking de la gare RER. Mais elle concernait aussi d'autres zones de Joinville comme la zone cinématographique Charles Pathé, le terrain de l'usine Eaux de Paris et la rue des Platanes.

Elections européennes