Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Joinville-le-Pont au jour le jour
  • Joinville-le-Pont au jour le jour
  • : Information sur Joinville-le-Pont et le Val-de-Marne, Politique, urbanisme, économie, emploi, environnement, culture, logement, sports, élections, vie locale
  • Contact

Recherche

Benoit Willot

Ancien conseiller municipal de Joinville le Pont (France, Val de Marne)

58 ans, chargé de mission dans un organisme d'emploi et de formation

benoitwillot@joinville-le-pont.info

 

Joinville-le-Pont au jour le jour est compatible avec tous les téléphones portables permettant un accès à internet :

Archives

30 mai 2014 5 30 /05 /mai /2014 00:04
Disparition d’Awa Ouattara

Awa Ouattara avait 44 ans. Elle vient de subir un accident vasculaire cérébral (AVC) auquel elle n’a pas survécu. Elle est décédée le 28 mai 2014.

Résidente dans le quartier de Barbusse-Espérance à Joinville-le-Pont, Awa était membre du parti socialiste. Elle a été candidate sur la liste de gauche « Unis pour Joinville-le-Pont », conduite par Jean-François Clair, lors des élections municipales de mars 2014.

Awa Ouattara avait deux enfants. Nous aurons une pensée pour eux et leur mère.

Repost 0
26 mars 2014 3 26 /03 /mars /2014 23:28

 

Depuis qu’elle avait conquis la municipalité en 1977, derrière Guy Gibout (Pcf), la gauche voit son influence régresser à Joinville-le-Pont lors des élections municipales – alors que lors des scrutins politiques nationaux, l’évolution est très différente.

Pour permettre de comparer dans la durée, j’ai totalisé ici les résultats obtenus lors des scrutins communaux par la gauche et les écologistes lors du tour décisif (celui de l’élection). Selon les cas, il y avait de une à trois listes.

Pendant la même période, on a assisté à une progression de la gauche, et singulièrement des socialistes lors des votes nationaux (présidentielles, législatives) et régionaux puisque, depuis le début de la décennie, la ville s’est majoritairement exprimée en faveur des candidats de gauche. Le contexte très défavorable pour la majorité gouvernementale en mars 2014 n’explique donc pas tout.

Il faudra nécessairement que les forces progressistes et écologistes s’interrogent sur leur action politique dans la commune pour réussir, à terme, à être plus en phase avec les attentes des électeurs joinvillais.


 Sans-titre.png

Les scores de la gauche et des écologistes au cours des scrutins municipaux

 

Année

Score

Sièges

1977

50,9%

27

1978

53,6%

27

1983

44,1%

7

1989

39,0%

6

1995

36,2%

5

2001

37,7%

6

2008

30,3%

5

2014

23,7%

4

Repost 0
Published by Benoit Willot - dans municipales
commenter cet article
25 mars 2014 2 25 /03 /mars /2014 11:09

Voici les résultats de chaque bureau de vote de Joinville-le-Pont le 23 mars 2014.

23/03/2014

1

2

3

4

5

6

7

8

9

10

11

12

Total

Inscrits

827

921

861

1047

896

1071

1198

1087

1088

1118

1110

1053

12 277

Votants

533

503

529

608

537

579

690

624

621

559

583

610

6 976

%

64,4%

54,6%

61,4%

58,1%

59,9%

54,1%

57,6%

57,4%

57,1%

50,0%

52,5%

57,9%

56,8%

Blancs/Nuls

13

18

26

22

18

22

19

15

23

17

25

29

247

%

2,5%

3,5%

4,9%

3,6%

3,6%

4,0%

3,0%

2,4%

4,2%

3,0%

4,4%

4,6%

3,6%

Exprimés

520

485

503

586

519

537

671

609

598

542

558

581

6 709

JF Clair Gauche

110

123

98

143

86

135

135

198

181

117

117

116

1559

%

21,2%

25,4%

19,5%

24,4%

16,6%

25,1%

20,1%

32,5%

30,3%

21,6%

21,0%

20,0%

23,2%

O Aubry DVD

99

104

93

60

102

101

172

142

130

141

147

100

1391

%

19,0%

21,4%

18,5%

10,2%

19,7%

18,8%

25,6%

23,3%

21,7%

26,0%

26,3%

17,2%

20,7%

P Ajar div

18

22

16

26

59

95

19

16

17

39

26

22

375

%

3,5%

4,5%

3,2%

4,4%

11,4%

17,7%

2,8%

2,6%

2,8%

7,2%

4,7%

3,8%

5,6%

O Dosne Ump

293

236

296

357

272

226

345

253

270

245

268

343

3404

%

56,3%

48,7%

58,8%

60,9%

52,4%

42,1%

51,4%

41,5%

45,2%

45,2%

48,0%

59,0%

50,7%

Repost 0
Published by Benoit Willot - dans municipales
commenter cet article
23 mars 2014 7 23 /03 /mars /2014 23:20

Voici les 33 personnes qui ont été élues le 23 mars 2014 et qui siègeront au conseil municipal de Joinville-le-Pont jusqu’en 2020.

Liste Olivier Dosne (Ump et droite)

Olivier Dosne

Chantal Durand

Jean-Jacques Gressier

Jeannine Chery

Rémi Decout

Virginie Tollard

Areski Oudjebour

Chantal Allain

Francis Sellam

Jennie Petit

Pierre Marchadier

Liliane Reuschlein

Michel Destouches

Isabelle Cona

Jean-Marie Platet

Amele Sellam

Boutaieb Kaddani

Helene Decotignie

Gilles Colrat

Christelle Fortin

Alain Barugel

Caroline Ruiz

Maxime Ouanounou

Catherine Meunier

Stephan Silvestre

Liste Jean François Clair (Ps, écologistes, Pcf, Prg)

Jean François Clair

Louise Marie-Mabit

Michel Laval

Marie-France Astegiani-Merrain

Liste Olivier Aubry (divers droite)

Olivier Aubry

Chantal Colin

Bernard Duver

Repost 0
Published by Benoit Willot - dans municipales
commenter cet article
23 mars 2014 7 23 /03 /mars /2014 23:19

Quatre listes se présentaient au premier tour des élections municipales de Joinville-le-Pont le 23 mars 2014.

Les résultats ont été les suivants :

Électeurs inscrits : 12 277

Votants : 6 976 (56,8%)

Blancs et nuls : 247 (3,5%)

Suffrages exprimés : 6 729 (96,5%)

Liste Olivier Dosne (Ump et droite) : 3 404 (50,6%, 26 élus)

Liste Jean François Clair (Ps, écologistes, Pcf, Prg) : 1 559 (23,2%, 4 élus)

Liste Olivier Aubry (divers droite) : 1 391 (20,7%, 3 élus)

Liste Pascal Ajar (sans étiquette) : 375 (5,6%, pas d’élu)

Repost 0
Published by Benoit Willot - dans municipales
commenter cet article
18 mars 2014 2 18 /03 /mars /2014 10:34

En ces temps de pessimisme face à la politique en général et à celle de la gauche en particulier, il est peut-être un eu osé d’afficher une confiance dans l’action publique en vue d’un changement de notre cadre de vie en commun. C’est pourtant ce que je veux faire.

Il y a une nécessité, non pas de ressasser les théories anciennes, non pas de rester figer dans des conceptions datées, mais de mettre à jour, constamment, au vu de la réalité, ses opinions sur ce qu’il faut faire pour le bien de la cité. Le dialogue citoyen avec les associations, le soutien à l’initiative économique et à l’entrepreneuriat, la promotion d’un urbanisme écologique, l’économie des moyens pour éviter tout gaspillage et l’attention à ceux qui sont en difficulté, ce sont mes valeurs, mes combats.

Et, nolens volens, mon sentiment est qu’aujourd’hui, seule la gauche rassemblée est porteuse de la dynamique de mobilisation de la société. Pour les élections municipales de mars 2014, je soutiens donc les listes qui regroupent toutes les familles de la gauche démocratique et les écologistes ainsi que quelques formations républicaines. À Joinville, j’appuie la liste conduite par Jean-François Clair et qui a le soutien du parti socialiste, d’Europe-écologie-Les-Verts, du Pcf-Front de gauche et du parti radical de gauche.  

Pour la première fois depuis 1983, je ne serai pas partie prenante d’une échéance municipale à Joinville-le-Pont. Ce n’est ni un désintérêt, ni un retrait, ni un départ, après 18 ans de mandat comme conseiller municipal – une fonction assumée avec un engagement total et une passion intacte. J’ai critiqué l’action de la droite dans notre ville, et le maigrichon bilan de l’actuel maire, Olivier Dosne, me paraît bien négatif avec un tissu économique disparu (le cinéma, l’optique), des services sacrifiés (la structure d’aide à l’emploi, le centre d’hébergement, le parking du RER), un urbanisme médiocre et mal conduit (échec du projet de gymnase, Zac avec très peu d’équipements publics) et le renoncement à toute ambition en matière environnementale.

Cependant, ma vie professionnelle me conduit, depuis 20 mois et pour quelque temps encore, à être fréquemment à l’étranger.

En effet, je suis un expert des questions d’emploi, et l’Union européenne a estimé que ma contribution pouvait être utile pour le développement des services publics dans un pays méditerranéen. Il s’agit une mission complexe, dont j’espère bien qu’elle aura des effets positifs pour notre pays aussi. C’est d’ailleurs une façon de faire vivre un idéal de solidarité qui est le mien depuis quarante ans.

Pour l’avenir de Joinville, je vous propose donc de faire, comme lors des derniers scrutins régional, présidentiel et législatif, un pas vers la gauche.

Il y a des mots qui font vivre

Et ce sont des mots innocents

Le mot chaleur le mot confiance

Amour justice et le mot liberté

(Paul Éluard)

Repost 0
Published by Benoit Willot - dans municipales
commenter cet article
29 juillet 2009 3 29 /07 /juillet /2009 23:09

La Commission nationale des comptes de campagne et des financements politiques a publié, au Journal officiel en date du 10 avril 2009, les comptes de campagne simplifiés des élections municipales des 9 mars 2008 et 16 mars 2008.

Sur les 4 126 candidats dans 1 073 communes soumises au contrôle de la CNCCFP (celles de plus de 9 000 habitants), 2 284 ont vu leurs comptes approuvés tels quels (55,4%) et 1 570 après réformation (38,1%) tandis que 154 ont fait l’objet d’une décision de rejet (3,7%).

On trouvera ci-après une analyse de ces comptes pour la commune de Joinville-le-Pont.

Dans la commune de Joinville-le-Pont, le plafond des dépenses légales admises avait été fixé à 24 263 € (33 527 € pour les candidats présents au second tour). Le remboursement maximum était lui de la moitié de cette somme, soit 12 132 € (premier tour exclusivement) ou 16 764 € (candidats présent aux deux tours).

Pour obtenir le remboursement de leurs frais, les candidats, devaient dépasser 5% des suffrages exprimés au premier tour ; ce fut le cas de toutes les listes en lice.

Au total, la campagne qui concernait 12 103  électeurs a amené les candidats à engager 82 713 euros de dépenses, dont 80 747 € ont été retenus par la commission. Ils ont entraîné des remboursements de 46 567 €, soit 56,3% des dépenses déclarées et 57,7% des dépenses admises.

Trois des comptes de campagne présentés ont fait l’objet d’une réforme de la part de la CNCCFP : ceux d’Olivier Aubry, de Sylvie Mercier et de Michel Laval. Par contre, ceux d’Olivier Dosne et de Benoit Willot (le mien) ont été acceptés tels quels.

Olivier Aubry (Ump), qui présentait au second tour une liste fusionnée avec celle de Sylvie Mercier, a dépensé 24 705 €, et a obtenu 16 764 € en remboursement (le maximum possible).

Olivier Dosne (Ump dissident) a engage 16 989 € qui lui ont été retournés à hauteur de 10 890 €.

Benoit Willot, à la tête de la liste Joinville en mouvement (gauche), présent aux deux tours, a dépensé 19 765 €, dont 16 764 € ont été remboursés (le maximum possible).

Sylvie Mercier, qui dirigeait au premier tour une liste Ump dissidente et MoDem  a exposé des dépenses de 18 485 €, ramenées à 16 519 € par la CNCCFP et remboursées à 12 132 € (le maximum possible).

Enfin, la liste écologiste de Michel Laval, candidate au premier tour, a présenté des frais de 2 769, dont 2 480 € lui ont été reversés.

 

Nom

Parti / tendance

Voix

1er tour

%

Dépenses déclarées

Dépenses retenues

Remboursement effectué

Olivier Aubry

Ump

1 582

23,8%

24 705

24 705

16 764

Benoit Willot

Gauche

1 468

22,1%

19 765

19 765

4 301

Olivier Dosne

Ump diss

1 899

28,6%

16 989

16 989

10 890

Sylvie Mercier

Ump diss / MoDem

1 097

16,5%

18 485

16 519

12 132

Michel Laval

Écologistes

599

9,0%

2 769

2 769

2 480

Total

 

6 645

 

82 713

80 747

46 567

 

 

Repost 0
Published by Benoit Willot - dans municipales
commenter cet article
21 mars 2008 5 21 /03 /mars /2008 23:48

Les élus de la liste Joinville en mouvement ont décidé de présenter ma candidature au poste de maire lors de la première réunion de l’assemblée communale de la nouvelle mandature 2008-2014. Voici l’intervention que j’ai faite devant le conseil municipal le 21 mars 2008 :

Évidemment, la réalité politique de notre assemblée me laisse peu d’espoir d’accéder à cette fonction, mais il est important de jouer le jeu du débat démocratique et d’en respecter les formes. Il y aura une majorité et une minorité au sein de ce conseil municipal.

Pour Pierre Mendès-France, « la démocratie est d'abord un état d'esprit ». J’approuve son point de vue, et je n’oublierai pas d’en tenir compte, quelle que soit la place que j’occuperai au sein de cette assemblée.

Pendant la mandature qui démarre, nous, élus, auront à faire face à bien des responsabilités.

Nous ne pouvons ignorer la demande de tous ceux qui souhaitent un meilleur accès aux services proposés par la ville : la culture, les sports, l’éducation et d’abord le logement. On ne peut pas continuer à accepter la perte de substance économique de notre commune. Il serait suicidaire de ne pas prendre des mesures drastiques en faveur d’un meilleur respect de notre environnement.

L’abbé Pierre disait : « on ne peut pas, sous prétexte qu’il est impossible de tout faire en un jour, ne rien faire du tout. »

Effectivement, il est urgent d’agir. Cependant, la nécessité de faire vite, la volonté de justice sociale n'interdit pas d'essayer de faire de la qualité ni d'avoir des ambitions esthétiques.

 

Le scrutin a donné les résultats suivants : conseillers municipaux, 33 ; votants, 33 ; suffrages exprimés, 28 ; ont obtenu : Olivier Dosne, 22 voix (élu), Benoit Willot, 5 voix.

Le conseil a ensuite élu, par 23 voix sur 33, neuf maires adjoints qui sont Chantal Durand, Patrice Gentric, Marie-Paule de Fabrègues, Jean-Jacques Gressier, Emmanuelle Conrad, Michel Destouches, Jeannine Chéry, Patrice Posez et Virginie Rossignol

Leurs attributions seront définies d'ici quelques jours. Les conseils municipaux vont se succéder à un rythme très rapide, puisqu'il y en aura les 27 mars, 4 et 14 avril.

 

Repost 0
Published by Benoit Willot - dans municipales
commenter cet article
18 mars 2008 2 18 /03 /mars /2008 00:08
L’échec de la fusion entre les listes d’Olivier Aubry (Ump) et de Sylvie Mercier (Ump dissidente, soutenue par le MoDem) aura marqué le second tour des élections municipales à Joinville-le-Pont.
 
Malgré 210 suffrages exprimés en plus (+3,1%), les deux listes qui recueillaient 2 679 voix au premier tour n’en comptent plus, une fois unies, que 1 998, soit une perte de 681 suffrages (-25,4%). La liste d’Olivier Aubry arrive en tête dans un bureau de vote, celui du gymnase Émile Lecuirot (quartier Palissy). Dans plusieurs bureaux, le total des voix obtenues par la liste fusionnée est à peine supérieur à ce que recevait, au premier tour, la liste du seul Olivier Aubry.
Le principal bénéficiaire de cet échec doit avoir été Olivier Dosne (Ump dissident). Sa liste gagne 882 voix (+46,2% avec 2 781 contre 1 899). Elle a probablement récupéré une grande part des voix perdues par la liste soutenue par l’Ump et le MoDem, mais aussi sans doute quelques voix écologistes ou d’abstentionnistes du premier tour. La liste d’Olivier Dosne arrive en tête dans 10 bureaux de vote.
La progression de la liste de gauche de Benoit Willot est légèrement moins importante, avec 610 voix (+41,5% avec 2 078 contre 1 468), là aussi sans accord de désistement. Une partie des voix écologistes se sont sans doute retrouvée dans le score de la gauche, jointes à des suffrages venant du MoDem et à une bonne part des abstentionnistes. La liste de Benoit Willot arrive en tête dans le bureau de vote de l’école Jean de La Fontaine (quartier Europe).
Retrouvez tous les résultats électoraux sur Les élections à Joinville-le-Pont.
Repost 0
Published by Benoit Willot - dans municipales
commenter cet article
17 mars 2008 1 17 /03 /mars /2008 18:00
Liste conduite par Olivier Dosne (divers droite, Ump dissident)
1 - M. Olivier Dosne
2 - Mme Chantal Durand
3 - M. Patrice Gentric
4 - Mme Marie-Paule De Fabrègues
5 - M. Jean-Jacques Gressier
6 - Mme Emmanuelle Conrad-Urignaud
7 - M. Michel Destouches
8 - Mme Jeannine Chery
9 - M. Patrice Posez
10 - Mme Virginie Rossignol
11 - M. Francis Sellam
12 - Mme Chantal Allain
13 - M. André Bizeul
14 - Mme Nadine Mirault
15 - M. Pierre Marchadier
16 - Mme Nadine Creusot
17 - M. Brahim Bahmad
18 - Mme Amèle Ewart
19 - M. Jean-Marie Platet
20 - Mme Isabelle Perche
21 - M. Alain Barugel
22 - Mme Liliane Mougeot-Damidot
23 - M. Boutaïeb Kaddani
Liste conduite par Benoit Willot (gauche)
1 - M. Benoît Willot
2 - Mme Florence Weissler-Lopez
3 - M. Marc Verstraete
4 - Mme Marie-France Astegiani-Merrain
5 - M. Yves Tamet
Liste conduite par Olivier Aubry (Ump)
1 - M. Olivier Aubry
2 - Mme Sylvie Mercier
3 - M. Areski Oudjebour
4 - Mme Sandra Grellier
5 - M. Gérard Outtier
Repost 0
Published by Benoit Willot - dans municipales
commenter cet article

Articles Récents

Urbanisme

L’avis publié le 6 mars 2010 par le commissaire enquêteur sur la création de la zone d’aménagement concerté (Zac) des Hauts de Joinville et la modification du plan local d’urbanisme (PLU) liée à cette opération est devenu défavorable avec le refus, par la majorité municipale, d’accéder aux réserves obligatoires formulées dans ce document.

L’enquête d’utilité publique la modification du plan local d’urbanisme concernant plusieurs zones d’activités tertiaires a lieu du 15 février au 15 avril 2010. Elle a porté principalement sur l’augmentation de la possibilité de construire sur l’actuel parking de la gare RER. Mais elle concernait aussi d'autres zones de Joinville comme la zone cinématographique Charles Pathé, le terrain de l'usine Eaux de Paris et la rue des Platanes.

Elections européennes