Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Joinville-le-Pont au jour le jour
  • Joinville-le-Pont au jour le jour
  • : Information sur Joinville-le-Pont et le Val-de-Marne, Politique, urbanisme, économie, emploi, environnement, culture, logement, sports, élections, vie locale
  • Contact

Recherche

Benoit Willot

Ancien conseiller municipal de Joinville le Pont (France, Val de Marne)

58 ans, chargé de mission dans un organisme d'emploi et de formation

benoitwillot@joinville-le-pont.info

 

Joinville-le-Pont au jour le jour est compatible avec tous les téléphones portables permettant un accès à internet :

26 juillet 2014 6 26 /07 /juillet /2014 12:08
crèche Les Petites Canailles
crèche Les Petites Canailles

C’est une bonne nouvelle pour les familles (et même pour l’emploi) que la création d’une activité nouvelle de garde de jeunes enfants à Joinville.

Une société privée va ouvrir, en septembre 2014, une crèche privée dans les hauts de Joinville, à proximité immédiate de la place du marché (8 mai 1945), du collège Jean Charcot et peu éloignée des écoles du quartier.

Si la moitié des 39 places sont réservées à des entreprises, les autres sont conventionnées avec la commune de Joinville, ce qui offre donc 20 places supplémentaires dès cette rentrée.

Alors que les crèches publiques restent dominantes, le secteur privé investit désormais l’activité de garde d’enfants : des parents associés (Les Petits Pinsons, rue Hippolyte Pinson), des associations (la Maison Kangourou, à Polangis) et des entreprises de service, comme Les Petites Canailles.

Cette société gère désormais huit crèches en Île-de-France, dont quatre dans le Val-de-Marne (Vincennes, Ivry, Champigny en plus de Joinville).

Comme pour l’ensemble des modes de garde, les places sont conventionnées par la Caisse d'allocations familiales, ce qui garantit un tarif raisonnable et lié aux ressources familiales.

La crèche « Les Petites Canailles » de aura une superficie de 363m2, avec un jardin de taille comparable. Elle accueille des enfants âgés de 2 mois ½ à 3 ans. Pour les 20 places de la ville, la sélection se fera en commission d’attribution municipale.

Les 20 places réservées par la Ville sont attribuées en: l’inscription doit être effectuée au Point Info Familles, en Mairie. La réservation peut également se faire sur le site internet de la crèche.

Espérons que les bambins apprendront à chanter, à l’instar des communards :

Dans la vieille cité française

Existe une race de fer

Dont l'âme comme une fournaise

A de son feu bronzé la chair.

Tous ses fils naissent sur la paille,

Pour palais ils n'ont qu'un taudis. C'est la canaille, et bien j'en suis.

Photo de la crèche issue du site internet Les Petites Canailles

Repost 0
23 août 2009 7 23 /08 /août /2009 23:07

Pour l’information de tous, j’ai décidé de reprendre, dans le courant de l’été, les questions posées par des élus du groupe de gauche au conseil municipal de Joinville-le-Pont, Joinville en mouvement, et les réponses qui ont été apportées par le maire. Le texte reproduit ci-dessous est intégralement celui du compte-rendu officiel du conseil municipal

Voici la réponse du maire à une question posée lors du conseil municipal du 9 décembre 2008.

J’y ajoute, après la réponse du maire, un commentaire personnel.

Questions écrites de Monsieur Benoit WILLOT

1. Crèches : l’année 2008 est particulièrement pénible pour les parents de jeunes enfants à la recherche d’un mode de garde à Joinville-le-Pont. Peut-on espérer des améliorations dans le courant de l’année 2009 ?

Réponse de Monsieur le Maire :

L’année 2008 a été pénible pour toutes les familles françaises. J’adresse, à ce propos, mon soutien à Laurent LAFON, Maire de Vincennes, qui s’est fait agressé par un parent qui n’a pas obtenu de place. Je souhaite aussi remercier Jeannine CHERY qui a pris en charge une délégation délicate tant la détresse de certaines familles est importante. Vous savez que j’ai, dès mon arrivée, et devant l’état peu avancé du dossier de crèche associative « Kangourou », réservé 5 berceaux à Nogent-sur-Marne pour pallier l’urgence.

En 2009, nous devrions nettement améliorer la situation avec la réouverture de la crèche départementale prévue en septembre. Ce seront 60 berceaux qui seront de nouveau accessibles, soulageant les Joinvillais, (essentiellement des Joinvillais > 95%).

Jeannine CHERY a repris en main le dossier de crèche associative Kangourou. Un nouvel emplacement plus intelligent et plus spacieux a été trouvé. Un permis de construire a été déposé et une réunion avec les associations de quartier devrait avoir lieu prochainement. L’ouverture devrait avoir lieu en fin d’année 2009 pour 30 berceaux.

J’ai engagé une amélioration des conditions de travail de notre personnel dans les crèches. Leur travail est éprouvant et nous devons les soutenir. Trois actions sont prévues à court terme :

- La régularisation des contrats des assistantes maternelles qui auraient dû, il y a maintenant plus de deux ans, faire l’objet de CDI avec paiement des heures supplémentaires. La précarité de leur situation n’était plus tolérable.

- La mise en oeuvre en 2009 d’un marché de fournitures alimentaires. Savez-vous que jusqu’à présent le personnel des crèches allait régulièrement faire les courses pour les repas des enfants dans un supermarché ? C’est tout simplement indigne.

- La « sortie » de la petite enfance du CCAS avec la création d’un poste de coordinateur qui permettra de porter la politique que nous entendons mener et qui soulagera les structures.

Commentaire personnel de Benoit Willot

L’équipe municipale ne semble pas avoir pris la mesure de l’importance de ce problème, se contentant d’annoncer des projets toujours repoussés.

Repost 0
Published by Benoit Willot - dans petite enfance
commenter cet article
21 février 2007 3 21 /02 /février /2007 00:00

Les écoles, collèges et lycée de Joinville-le-Pont ont souvent leurs sites Internet, plus ou moins vivant et durable, mais une seule crèche est présente sur la Toile, il s’agit des Petits Pinsons.

Née en 1982, l’association Les Petits Pinsons est située dans la rue Hippolyte-Pinson , derrière la poste principale, dans un local loué à l’Office municipal d’Hlm. La crèche est gérée par une association loi 1901, et elle se présente comme « une alternative réelle aux crèches départementales ».

Les enfants sont accueillis de 3 mois à 3 ans environ (entrée en maternelle). L'effectif est de 15 enfants au maximum, dont 4 bébés.

Les enfants sont encadrés tout au long de la journée par une équipe de professionnels diplômés (éducatrice de jeunes enfants, auxiliaire de puériculture, CAP petite enfance...). Une cuisinière et une femme de ménage interviennent également chaque jour.

Mais la particularité est que l'équipe qui assure la prise en charge des enfants le fait dans le cadre d'un projet pédagogique établi conjointement avec les parents. Ce sont d’ailleurs les parents qui assurent diverses fonctions administratives, mais également d'encadrement.

Ils doivent assurer des permanences à tour de rôle. Les parents se réunissent un soir par mois lors d'une assemblée générale pendant laquelle sont prises toutes les décisions concernant la crèche. Tout cela exige un fort engagement de chacun et une véritable disponibilité, ce qui est un des critères de sélection des candidats.

La naissance de la crèche avait été facilitée par plusieurs subventions, et le recours aux emplois jeunes avait facilité l’embauche de personnel. La baisse des concours publics a plusieurs fois mis l’association en situation délicate, et elle a dû faire appel à la commune et au département. Malgré tout, pour ces derniers, un tel mode de garde est nettement moins coûteux que dans les organismes qu’ils gèrent eux-mêmes.

Le site Internet n’a pas de webcam ; mais peut-être y en a-t-il une dans la partie réservée aux membres ?

 

Repost 0
Published by Benoit Willot - dans petite enfance
commenter cet article
4 février 2006 6 04 /02 /février /2006 07:00

Avec 250 naissances en 2005, la ville de Joinville le Pont connaît un véritable boum. Cela n’est pas sans conséquences sur l’accueil dans les équipements publics, crèches et garderies – que ceux-ci soient municipaux, associatifs ou départementaux.

Lors de la présentation de ses vœux à la population, le maire, Pierre Aubry (divers droite) avait annoncé qu’il allait donc engager la réalisation d’un nouvel équipement. Il avait souligné l’urgence du problème, indiqué qu’il fallait agir cette année et souligné que c’était sur les quartiers de la rive gauche (Palissy et Polangis) que ce situait le problème principal, puisque le bas de la ville connaît un dynamisme démographique important.

J’avais donc compris que la commune prévoyait d’investir rapidement pour répondre à la pénurie de modes de garde pour les parents de jeunes enfants.

J’ai donc ressenti une forte déception en épluchant le projet de budget pour 2006, qui a été adopté par le conseil municipal le 30 janvier. Rien, pas même la plus petite étude préliminaire, n’est prévu pour un équipement dans le bas de la ville.

Selon le maire, le projet serait à l’étude, mais uniquement dans le cadre de la rénovation des Hauts de Joinville, un aménagement dont les délais ne cessent de s’allonger et qui, en tout état de cause, ne démarrera pas avant, au mieux, 2007.

Bref, on n’est pas prêt d’offrir une solution aux parents qui cherchent comment concilier leur activité avec leur vie familiale.

Repost 0
Published by Benoit Willot - dans petite enfance
commenter cet article
3 juillet 2005 7 03 /07 /juillet /2005 23:00

Le conseil général du Val de Marne est propriétaire de la grande bâtisse classée, connue sous le nom de château du Parangon. Elle abrite la circonscription d'action sociale de Joinville Saint Maur (toute proche) et différents services d'ade à l'enfance. Mais le bâtiment est loin d'être occupé en entier.

Aussi l'idée a-t-elle souvent traversé l'esprit d'en faire quelque chose d'autre. la dernière hypothèse serait d'y installer une nouvelle crèche départementale, permettant d'élargir l'offre d'accueil de jeunes enfants.

Même s'il s'agit encore pour l'instant d'une idée, disons tout de suite qu'on ne peut qu'y être favorable, vu le manque constant de places dans les structures existantes.

Soulignons d'ailleurs que cette solution n'empêcherait pas une utilisation, au moins partielle, du parc pour le public.

Le château du Parangon dispose d'un vaste parc, quasiment inutilisé, jouxtant sur plusieurs centaines de mètres le parc publc joinvillais et l'école du même nom.

Repost 0
Published by Willot - dans petite enfance
commenter cet article

Articles Récents

Urbanisme

L’avis publié le 6 mars 2010 par le commissaire enquêteur sur la création de la zone d’aménagement concerté (Zac) des Hauts de Joinville et la modification du plan local d’urbanisme (PLU) liée à cette opération est devenu défavorable avec le refus, par la majorité municipale, d’accéder aux réserves obligatoires formulées dans ce document.

L’enquête d’utilité publique la modification du plan local d’urbanisme concernant plusieurs zones d’activités tertiaires a lieu du 15 février au 15 avril 2010. Elle a porté principalement sur l’augmentation de la possibilité de construire sur l’actuel parking de la gare RER. Mais elle concernait aussi d'autres zones de Joinville comme la zone cinématographique Charles Pathé, le terrain de l'usine Eaux de Paris et la rue des Platanes.

Elections européennes