Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Joinville-le-Pont au jour le jour
  • Joinville-le-Pont au jour le jour
  • : Information sur Joinville-le-Pont et le Val-de-Marne, Politique, urbanisme, économie, emploi, environnement, culture, logement, sports, élections, vie locale
  • Contact

Recherche

Benoit Willot

Ancien conseiller municipal de Joinville le Pont (France, Val de Marne)

58 ans, chargé de mission dans un organisme d'emploi et de formation

benoitwillot@joinville-le-pont.info

 

Joinville-le-Pont au jour le jour est compatible avec tous les téléphones portables permettant un accès à internet :

Archives

30 mai 2012 3 30 /05 /mai /2012 15:17

Le quotidien Le Parisien a rendu compte ce jour d'un conflit privé concernant 2 personnes n'ayant pas de mandat communal, mais liées à la section socialiste de Joinville.

Le Ps tout comme le groupe des élus de gauche n'est en aucun cas engagé, ni même concerné par cette déplorable querelle.

Je ne commenterai donc pas ce sujet.

Repost 0
Published by Benoit Willot - dans vie locale
commenter cet article
3 juillet 2011 7 03 /07 /juillet /2011 19:39

René Dolbeau est décédé le 26 juin 2011, à l’âge de 87 ans, dans l’Oise, où il s’était retiré. Il était titulaire de la Croix du combattant 1939-1945.

Né le 27 mars 1924 dans le village de Malicorne (Sarthe), René Dolbeau résidait rue Henri Barbusse à Joinville-le-Pont. Il fut président d’une des plus actives parmi les associations d’anciens combattants, l’Association républicaine des anciens combattants (ARAC) de Joinville-le-Pont. L’ARAC a été fondée en 1917 par l’écrivain Henri Barbusse.

Engagé à gauche, René Dolbeau avait été candidat lors de plusieurs scrutins à Joinville. Il figurait sur la liste dirigée par l’ancien maire (Pcf) Guy Gibout pour les élections municipales de 1995, puis sur la liste d’union de toutes les formations de gauche que je conduisais lors du vote de mars 2001.

Son fils réside toujours à Joinville-le-Pont, où repose son épouse.

 

Dolbeau_Rene_2001.jpg  René Dolbeau en 2001

Repost 0
Published by Benoit Willot - dans vie locale
commenter cet article
31 janvier 2011 1 31 /01 /janvier /2011 00:03

Le bureau principal de La Poste à Joinville-le-Pont, rue Hyppolite Pinson, abrite non seulement un bureau ouvert aux usagers, mais également un centre de traitement du courrier. Il prépare les plis qui sont ensuite distribués dans les boîtes aux lettres de Joinville.

Selon des sources internes, ce centre va prochainement disparaître. Le tri du courrier sera effectué à Champigny, où seront donc basés les facteurs. Conséquence : le trajet pour apporter lettres et colis sera rallongé de 5 à 6 kilomètres. L’horaire de distribution, déjà généralement tardif, risque d’être encore plus avancé dans la journée.

En mars 2001, les postiers Joinvillais avaient conduit un long mouvement pour contester la diminution de leurs effectifs.

Après la fermeture de la sécurité sociale, de Pôle emploi, de la police nationale et de la gendarmerie, c’est une nouvelle réduction des services publics nationaux sur la commune.

Anpe-Poste-2003.JPG


Repost 0
Published by Benoit Willot - dans vie locale
commenter cet article
1 janvier 2011 6 01 /01 /janvier /2011 00:02

2010_chamois_1.jpgPendant douze mois

J’arpente les rues de Joinville

Du haut, comme du bas

Puis quand vient le froid

J’abandonne la ville

Je rejoins les monts du Jura

Et je retourne à mes chamois

Bonne année 2011 !

Repost 0
Published by Benoit Willot - dans vie locale
commenter cet article
10 décembre 2010 5 10 /12 /décembre /2010 00:05

 

Même si, selon le ministre de l’intérieur, Brice Hortefeux, «
il n'y a pas de pagaille », les rues de Joinville-le-Pont,
comme celles de toutes l’Île de France ont été particulièrement difficiles à
utiliser depuis mercredi 8 décembre 2010.

 

Un grand merci aux quelques agents territoriaux qui ont
travaillé avec ardeur, mais peu nombreux, sur les chaussées. Jeudi, la plupart
des axes principaux étaient praticables.

 

Il n’en était pas de même des trottoirs. Par exemple, l’accès
au quartier Vautier par l’avenue du président Kennedy était extrêmement
dangereux. Le sol gelé, une forte pente, pas une once de sel sur un axe très
fréquenté par les riverains qui veulent rejoindre le centre ville ou les
transports en commun : résultat, des chutes à la pelle, et quelques
contusions. Les plus hardis marchaient sur la chaussée : entre deux
risques, ils choisissaient d’espérer que les voitures roulant plus doucement
feraient peut-être plus attention à eux.

 

À Joinville comme ailleurs, on constate que la disparition
des fonctionnaires qui veillaient autrefois sur notre environnement a des
conséquences néfastes sur notre vie quotidienne.

DSCN0428

Repost 0
Published by Benoit Willot - dans vie locale
commenter cet article
7 septembre 2010 2 07 /09 /septembre /2010 23:04

Créée en mai 2010 et basée à Saint Maur (Val de Marne), l’association Solex Attitude organise dimanche 12 septembre 2010 une promenade en vélomoteur Solex sur les traces du tournage du film de Jacques Tati, Mon Oncle.

La promenade s’adresse aux amoureux et possesseurs d’un de ces engins mythiques, qui veulent se lancer dans les traces de M. Hulot. Le film fut réalisé aux Studios de la Victorine à Nice (notamment les scènes dans la villa des Arpel). Mais les tournages en extérieur furent faits à Saint-Maur-des-Fossés (maison de M. Hulot) et à Créteil (usine).

Un arrêt est prévu dans le vieux Saint Maur, rue du Four la où se situait l’appartement de M. Hulot. Une séance photo est prévue près de la statue de Jacques Tati.

Le programme de la balade (diffusé par Nogent citoyen) :

Rendez vous à 8h15 Place des Marronniers 94100 Saint Maur des Fossés en face de la boulangerie « Le Petit Duc »

Départ 9h précise.

Bords de Marne de Saint Maur. Passage dans le vieux Saint Maur.

Retour sur les bords de Marne direction Nogent toujours le long de la Marne.

Direction le Pavillon Baltard (Grosse montée)

Direction Bois de Vincennes pour aller au château de Vincennes.

Du château petit tour dans le bois et direction Joinville le Pont.

Joinville le Pont direction Maisons-Alfort (Attention passage très urbain).

Bords de Marne de Maisons-Alfort : passage par la passerelle pour rejoindre les Bords de Marne de Saint Maur (le passage se fera à pied ou moteur relevé).

Tour de Saint Maur le long de la Marne et retour au point de départ.

Repost 0
Published by Benoit Willot - dans vie locale
commenter cet article
1 août 2010 7 01 /08 /août /2010 23:08

Parmi les sites internet originaux, et importants, il y a celui de Philippe Landru, professeur agrégé d’histoire, spécialiste du moyen-âge, né en 1971 et qui enseigne à Paris. Il s’intitule Cimetières de France et d’ailleurs. En plus de 2500 pages, il relate les cimetières visités par l’historien (et généalogiste).

Mis en ligne depuis 2005, le site a recensé près de 300 000 visites.

C’est en octobre 2009 que Philippe Landru a visité le cimetière de Joinville-le-Pont (Val de Marne). Il a publié, en avril 2010, sa notice. Comme toutes les autres, elle est structurée de la façon suivante : une présentation, les curiosités, les célébrités incontournables (il n’en a trouvé aucune à Joinville) puis les personnalités locales.

Pour rédiger sa synthèse, Philippe Landru s’est aidé d’une plaquette qui présente l’histoire du lieu, disponible à l’entrée du cimetière, rue des Familles.

Voici donc, repris de son site, l’histoire des cimetières de Joinville :

« Depuis les origines, les habitants de « la branche du pont de Saint-Maur » étaient enterrés à côté de l’église de leur paroisse, à savoir l’église Saint-Nicolas dans le vieux Saint-Maur. Ce cimetière se trouvait dans la partie sud du parc de Parangon.

« C’est en 1861 que fut ouvert le cimetière communal de Joinville, dans le nouveau quartier dénommé « Villa Palissy ». Un transfert des tombes du Parangon vers ce cimetière eut lieu et la municipalité accorda des concessions perpétuelles gratuites aux familles déplacées. Ce cimetière fut agrandi en 1947.

« En 1918, le Conseil municipal décida d’ouvrir le cimetière aux soldats canadiens (décédés à l’hôpital militaire de Joinville). (…)

« Un tombeau collectif aux grilles ouvragées sert de sépulture aux morts de la guerre de 1870. »

Repost 0
Published by Benoit Willot - dans vie locale
commenter cet article
5 juillet 2010 1 05 /07 /juillet /2010 22:11

Résidente du quartier de Palissy, Colette Le Goyat est disparue le 2 juillet 2010. Elle était âgée de 83 ans. Ancienne VRP, adhérente du parti républicain, une des composantes de l’UDF (centre-droite) Colette Le Goyat fut élue conseillère municipale de Joinville-le-Pont en 1983 avec Pierre Aubry. Réélue en 1988 et 1995, elle devient alors maire adjointe chargée des associations. Elle se retire alors, mais l’ancien maire la charge de présider l’association Fanac, gestionnaire de l’école de musique, d’arts plastiques et de danse.

Souvent discrète, mais parfois capable de s’animer pour défendre une cause qu’elle estimait juste, Colette Le Goyat laisse le souvenir d’une élue dévouée à sa ville.

Repost 0
Published by Benoit Willot - dans vie locale
commenter cet article
2 juillet 2010 5 02 /07 /juillet /2010 23:04

La cinquième édition de Champigny Plage va se dérouler cette année, du samedi 3 au dimanche 18 juillet sur les bords de Marne, quai Gallieni de 10h à 22h tous les jours.

 Plusieurs espaces sont aménagés pour profiter des activités : détente, marne, plage, jeux, guinguette, restauration, apéro… On peut aussi tout simplement stationner dans l’herbe, dans les transats, amusez-vous,

Champigny Plage s’est également doté cette année d’une radio diffusée sur le site mais aussi sur le site web de Champigny. La médiathèque Jean-Jacques Rousseau est en charge de la programmation : un peu de jazz, de rock, de grands classiques…

Vous pouvez faire découvrir vos albums fétiches, même vos vieux vinyles, jeudi 8, vendredi 9, jeudi 15 et vendredi 16 juillet de 16h à 18h. Tous les week-ends seront également proposés des directs avec des animateurs chevronnés.

Repost 0
Published by Benoit Willot - dans vie locale
commenter cet article
3 janvier 2010 7 03 /01 /janvier /2010 00:02

Le conseil général du Val de Marne a mis en place Proj'aide, un dispositif d’appui aux projets associatifs dans le département. Proj'aide offre des services aux associations, comme de la formation ou de la recherche de bénévoles. Le site assure également la diffusion des informations des associations.

En octobre 2010, 185 associations sont membres du réseau, dont cinq joinvillaises.

L’Association des descendants d’esclaves noirs et leurs amis (ADEN) est née à la suite du vote par le parlement français le 10 mai 2001 d’une loi déclarant la traite négrière et l’esclavage crime contre l’humanité.

Née de l'initiative d'un collectif de jeunes Joinvillais, l'association Joinville loisirs culture a été créée en janvier 2006 et a orienté son action vers l'éducation et la citoyenneté. Elle propose notamment du théâtre et du futsal.

Joinville-le-Pont – Guelma est une association à caractère culturel et humanitaire ayant pour objet de créer et de développer des relations d'amitié entre les habitants des deux villes, Guelma étant situé en Algérie. L'association réalise des échanges culturels, scolaires et sportifs.

Atelier 55 est une association culturelle dont l’objectif est de promouvoir l’échange artistique et culturel en utilisant les techniques traditionnelles et nouvelles de l’art. Elle organise des événements artistiques et culturels (jumelage avec des artistes allemands, collaboration avec les centres de loisirs, brocante de la rue de Paris, expositions).

Niger vivant, est une association qui apporte un soutien logistique et financier aux projets de développement durable créés et gérés par des Touaregs, pour les populations de l'Aïr et du Ténéré.

Parmi les annonces diffusées récemment, Joinville-le-Pont – Guelma propose un séjour en Algérie pour deux jeunes Val-de-Marnais en mai 2010. Atelier 55 donne des nouvelles de l’échange entre dix artistes des deux communes de Joinville-le-Pont et Bergisch Gladbach (Allemagne), qui se déroule en 2009 et 2010.

Marie-France Astégiani-Merrain, conseillère municipale de Joinville-le-Pont (Pcf, groupe Joinville en mouvement) a participé au montage de Proj’aide.

 

Repost 0
Published by Benoit Willot - dans vie locale
commenter cet article

Articles Récents

Urbanisme

L’avis publié le 6 mars 2010 par le commissaire enquêteur sur la création de la zone d’aménagement concerté (Zac) des Hauts de Joinville et la modification du plan local d’urbanisme (PLU) liée à cette opération est devenu défavorable avec le refus, par la majorité municipale, d’accéder aux réserves obligatoires formulées dans ce document.

L’enquête d’utilité publique la modification du plan local d’urbanisme concernant plusieurs zones d’activités tertiaires a lieu du 15 février au 15 avril 2010. Elle a porté principalement sur l’augmentation de la possibilité de construire sur l’actuel parking de la gare RER. Mais elle concernait aussi d'autres zones de Joinville comme la zone cinématographique Charles Pathé, le terrain de l'usine Eaux de Paris et la rue des Platanes.

Elections européennes